L'Ecole Polytechnique de Montréal inaugure le premier baccalauréat canadien en génie biomédical



    MONTREAL, le 29 janv. /CNW Telbec/ - L'Ecole Polytechnique de Montréal
inaugurait officiellement ce matin le premier baccalauréat canadien en génie
biomédical, en présence de la ministre de l'Education, du Loisir et du Sport
du Québec, Mme Michelle Courchesne, du président de l'Ordre des ingénieurs du
Québec, M. Zaki Ghavitian, des représentants du réseau de la santé, et des 41
premiers étudiants inscrits au programme.

    Un baccalauréat qui a la cote auprès des étudiantes

    Lancée à l'automne 2008, cette formation multidisciplinaire axée sur les
sciences de la vie amène plusieurs étudiantes à s'intéresser aux carrières en
génie. Contingenté, le programme accueille présentement 41 étudiants : 26
jeunes femmes et 15 jeunes hommes, soit 63 % d'inscriptions féminines. En
comparaison, les femmes comptent actuellement pour 11,8 % des membres de
l'Ordre des ingénieurs du Québec. Soulignons que le nouveau baccalauréat
attire des étudiants de haut calibre puisque leur cote R moyenne (cote de
rendement au collégial) est de 32,8.
    Qu'en disent les premiers étudiants? "Faire partie de la première cohorte
canadienne à suivre un tel programme est très excitant", affirme Alexe
Boudreau-Pinsonneault, une jeune étudiante qui souhaite d'ici quelques années
contribuer à la qualité de vie des gens et au bien-être de la société. "C'est
une spécialité très humaine et l'innovation en génie biomédical ouvre des
possibilités exaltantes", abonde William Sanger, un jeune homme passionné qui
se dirige vers une carrière en recherche. "Le baccalauréat est exigeant, mais
les cours sont variés et stimulants. Les projets intégrateurs sont un plus
dans notre formation. Dès la première année, nous avons été confrontés à des
problèmes réels d'ingénierie et nous avons dû apprendre à travailler en
équipe. Un peu à l'image de pionniers, nous avons la chance d'être initiés à
une discipline en émergence qui amène un déferlement d'idées novatrices",
ajoute William.

    Le rôle de l'ingénieur biomédical

    Ce qui distingue l'ingénieur biomédical d'un ingénieur de formation
classique, c'est qu'il est capable d'analyser un problème à la fois du point
de vue de l'ingénieur et de celui du professionnel de la santé. L'ingénieur
biomédical travaille en collaboration avec des professionnels d'autres
disciplines : médecins, biologistes, thérapeutes, administrateurs.
    Le nouveau programme de baccalauréat permettra aux étudiants d'acquérir
de solides connaissances en biochimie, en biologie cellulaire et moléculaire,
en physiologie, en mathématiques, en physique, en chimie, en informatique et
en génie. Outre des cours, la structure du programme prévoit des projets
intégrateurs ainsi qu'un stage de 4 mois obligatoire.

    Où travailleront les ingénieurs biomédicaux formés à Polytechnique?

    Multidisciplinaire, le baccalauréat préparera les étudiants à relever des
défis dans les entreprises vouées au développement d'équipements biomédicaux,
celles du secteur pharmaceutique et des sciences de la vie, les hôpitaux, les
firmes de génie conseil, les centres de recherche d'hôpitaux universitaires,
les agences gouvernementales et les universités. La formation les préparera
également à poursuivre des études supérieures en génie biomédical ou dans des
disciplines connexes telles que la médecine.
    "Cette profession est relativement jeune et méconnue, et le secteur
industriel québécois est encore en émergence. Au Québec, on compte
actuellement 350 PME spécialisées dans les technologies de la santé. Il s'agit
d'une industrie encore modeste, mais les exportations enregistrent une
croissance de 22 % par an", affirme le Pr Pierre Savard, responsable du
nouveau programme de baccalauréat.
    "Avec ses projets de construction de deux nouveaux centres hospitaliers
universitaires, la région du Grand Montréal représente un pôle de croissance
remarquable pour l'industrie des sciences de la vie, et les diplômés de
l'Ecole Polytechnique de Montréal sont appelés à y jouer un rôle de premier
plan", ajoute Christophe Guy, directeur général de Polytechnique.

    Polytechnique, une référence dans la formation en génie biomédical

    L'Ecole Polytechnique, qui compte une vingtaine de professeurs de grande
réputation dans ce domaine (dont 7 chaires de recherche du Canada et 2 chaires
industrielles du CRSNG), est une pionnière pour ce qui est de la formation en
génie biomédical : elle offre, en effet, des programmes de maîtrise depuis
1972 et des programmes de doctorat depuis 1980, conjointement avec
l'Université de Montréal. "Certains de nos chercheurs ou de nos diplômés ont
participé à la création de nouvelles entreprises québécoises qui se consacrent
à la mise au point d'outils de diagnostic et de traitement novateurs. Pensons
notamment à Biorthex (implants orthopédiques), Biosyntech (régénération du
cartilage), Orthosoft (chirurgie assistée par ordinateur), Tomovision
(imagerie médicale), Y3D (analyse du mouvement), Cryocath (arythmies
cardiaques), pour ne nommer que celles-là", indique Pierre Savard.
    Soulignons que depuis 2000, Polytechnique a reçu des subventions
totalisant plus de 63 M$ pour la création d'infrastructures de recherche et de
laboratoires destinés au développement de nouvelles applications biomédicales.

    Un peu d'histoire...

    Apparue il y a plus d'un siècle avec l'utilisation des rayons X et de
l'électrocardiographie, la pratique du génie biomédical a pris son véritable
essor à partir des années 1960 avec la mise au point du transistor et de
l'ordinateur, qui ont rendu possible des applications telles que le pacemaker,
la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique.
    De nos jours, le génie biomédical rassemble de nombreuses spécialités, du
génie tissulaire au génie orthopédique en passant par la bio-instrumentation.
Avec le vieillissement de la population et le besoin constant d'accroître
l'efficacité des systèmes de santé par l'innovation technologique, la pratique
du génie biomédical connaît une évolution accélérée. Qu'il s'agisse de réparer
des cartilages, de permettre aux aveugles de voir, de contrôler la croissance
des os pour corriger des malformations ou de cibler avec une précision
nanométrique la livraison de médicaments dans le corps, les chercheurs et les
ingénieurs biomédicaux posent aujourd'hui les jalons d'une nouvelle médecine
plus performante et moins invasive.

    Les premiers diplômés du baccalauréat en génie biomédical formés à
    Polytechnique atteindront le marché du travail en 2012.

    A propos de l'Ecole Polytechnique de Montréal

    Fondée en 1873, l'Ecole Polytechnique de Montréal est l'un des plus
importants établissements d'enseignement et de recherche en génie au Canada et
elle occupe le premier rang au Québec par le nombre de ses étudiants et
l'ampleur de ses activités de recherche. Polytechnique donne son enseignement
dans 12 spécialités de l'ingénierie et réalise près du quart de la recherche
universitaire en ingénierie au Québec. L'Ecole compte 230 professeurs et près
de 6 000 étudiants. A son budget annuel de fonctionnement de 85 millions de
dollars s'ajoute un fonds d'opération et d'infrastructure de recherche de 68
millions de dollars, incluant des subventions et contrats de 38 millions de
dollars.

    Une photo de la première cohorte d'étudiants en compagnie de la ministre
Courchesne ainsi qu'une photo des deux étudiants cités dans le communiqué sont
disponibles sur demande.




Renseignements :

Renseignements: Annie Touchette, Service des communications et du
recrutement, Ecole Polytechnique de Montréal, (514) 340-4711, poste 4415,
Cellulaire: (514) 231-8133, annie.touchette@polymtl.ca; Andrée Peltier,
Relations publiques Andrée Peltier inc., (514) 846-0003, Cellulaire: (514)
944-8689, apeltier@ca.inter.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.