Le vérificateur général affirme qu'il y a encore du travail à faire dans la lutte contre les infections nosocomiales



    TORONTO, le 29 sept. /CNW/ - Le vérificateur général Jim McCarter a
présenté aujourd'hui un rapport spécial sur la prévention et le contrôle des
infections nosocomiales au président de l'Assemblée législative de l'Ontario.
    "Il existe un certain nombre de secteurs susceptibles d'améliorations, a
déclaré M. McCarter. Les hôpitaux que nous avons visités et le ministère de la
Santé et des Soins de longue durée ont mis en oeuvre de bonnes initiatives,
mais il reste encore beaucoup à faire."
    Les infections nosocomiales telles que le C. difficile, qui sont
contractées à l'hôpital par les patients traités pour un autre motif, peuvent
causer des maladies et même la mort. Ces dernières années, un hôpital de
l'Ontario a déclaré plus de 75 décès liés au C. difficile, tandis que d'autres
ont connu des éclosions importantes. Les facteurs de risque comprennent
l'utilisation inappropriée des antibiotiques, une hygiène des mains inadéquate
chez le personnel soignant et un nettoyage inapproprié des chambres des
patients.
    Notre bureau a visité trois hôpitaux à Toronto, Ottawa et Windsor afin de
déterminer s'ils appliquaient les meilleures pratiques de prévention et de
contrôle des infections nosocomiales. Tous les hôpitaux avaient apporté un
certain nombre de changements à leurs opérations pour se protéger contre ces
infections. Mais il reste encore du travail à faire et nous croyons que la
plupart de nos observations peuvent s'appliquer à la communauté hospitalière
dans son ensemble.
    Nous avons constaté que les hôpitaux visités ne suivaient pas toujours la
procédure appropriée pour stériliser les instruments chirurgicaux et assurer
un nettoyage adéquat des chambres occupées par les patients porteurs de C.
difficile. En outre, deux des hôpitaux n'assuraient généralement pas le suivi
des instruments utilisés sur les patients, de sorte qu'il était difficile
d'aviser les patients qui avaient été en contact avec des instruments dont on
a découvert par la suite qu'ils avaient été mal stérilisés.
    "Une des mesures les plus importantes dans la lutte contre les infections
nosocomiales est la prévention, plus encore que le développement de nouvelles
technologies ou de super-médicaments. La première chose à faire consiste
simplement à s'assurer que tout le personnel hospitalier - des médecins au
personnel infirmier en passant par les préposés au nettoyage - se lave
fréquemment les mains", a ajouté M. McCarter. Or, dans les dix hôpitaux qui
ont participé à une campagne de sensibilisation provinciale, dont un de ceux
que nous avons visités, le taux de conformité aux bonnes pratiques d'hygiène
des mains variait entre seulement 40 % et 75 %.
    Les résultats de cette vérification seraient normalement inclus dans le
Rapport annuel 2008 du vérificateur général, dont la publication est prévue
pour décembre. Il a toutefois été décidé de les diffuser dès maintenant en
raison d'une motion adoptée par le Comité permanent des comptes publics, qui
demandait au vérificateur général d'envisager de déposer les résultats de la
vérification dès qu'elle serait terminée, et de l'intérêt considérable du
public pour le C. difficile.

    
       Pour en savoir plus ou pour accéder au rapport spécial, visitez
                             www.auditor.on.ca.
     Pour obtenir des exemplaires du rapport, composez le 416-327-2381.
    




Renseignements :

Renseignements: Jim McCarter, Vérificateur général, (416) 327-1326;
Andréa Vanasse/Joel Ruimy, Communications, (416) 327-2336


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.