Le vaccin bovin de Bioniche contre E. coli O157:H7 fera l'objet d'une présentation au 4e congrès international portant sur les vaccins contre les maladies entériques



    - les résultats de tests de provocation et d'études sur le terrain y ont
    été présentés -

    BELLEVILLE, ON, le 30 avril /CNW/ - Bioniche Life Sciences Inc. (BNC à la
Bourse de Toronto), société biopharmaceutique canadienne de recherche axée sur
la technologie, a présenté des données au 4e congrès international sur les
vaccins contre les maladies entériques, qui s'est tenu la semaine dernière à
Lisbonne, au Portugal. Le Dr Dragan Rogan, vice-président, recherche et
développement, Santé animale, Bioniche Life Sciences Inc., a présenté un
article intitulé "Vaccination reduces shedding and colonization of E. coli
O157:H7 in cattle", qu'il a rédigé en collaboration avec Andrew Potter de
Vaccine and Infectious Disease Organization (VIDO), Université de la
Saskatchewan, David Smith de l'Université de Nebraska-Lincoln et Colin Strauss
de Bioniche Life Sciences Inc.
    Dans sa présentation, le Dr Rogan a souligné qu'Escherichia coli O157:H7
entérohémorragique (ECEH) est un agent pathogène important pour l'humain et
que les bovins constituent un réservoir important et la source principale
d'infection, que ce soit par contact direct comme les caresses aux animaux ou
la consommation de viande contaminée, ou bien indirectement par la
consommation de fruits et de légumes dont l'eau d'irrigation était contaminée.
    Le Dr Rogan laisse entendre que la prévalence d'E. coli O157:H7 chez les
troupeaux de bétail varie considérablement, mais est plus élevée pendant l'été
(aussi élevée que 80 %), pouvant entraîner la contamination de la moitié des
carcasses de l'abattoir. Cette prévalence accrue en été coincide avec des taux
élevés de contamination du boeuf haché et l'incidence accrue des infections
humaines déclarées pendant cette saison.
    "Les interventions en amont de l'abattoir représentent un moyen
prometteur de réduire le risque d'infection humaine", a déclaré le Dr Rogan.
"Des simulations ont démontré que la réduction du nombre de bactéries chez les
bêtes avant leur arrivée à l'abattoir serait le meilleur moyen de réduire
l'incidence d'ECEH chez l'humain. A cette fin, plusieurs méthodes ont été
évaluées au parc d'engraissement, comme certaines modifications des méthodes
d'élevage des animaux et des rations fourragères, ainsi que l'alimentation
avec des probiotiques, des antibiotiques et des bactériophages. Cependant, à
ce jour, la vaccination semble représenter la méthode la plus efficace de
réduire la présence d'E. coli O157:H7 au parc d'engraissement."
    Des études de provocations contrôlées ont démontré que le vaccin
(protéine sécrétée par un système de type III) contre E. coli O157:H7
(3 doses, 3 semaines d'intervalle) a entraîné une réduction de 36,5 % du
nombre de jours où la bactérie était présente dans les fécès (P(less
than)0,05) et une réduction de 2,28 log10 du nombre de bactéries évacuées dans
les fécès; ce qui démontre une efficacité de 99 % du vaccin.
    L'efficacité du vaccin de Bioniche a également été évaluée dans des
conditions d'engraissement (terrain) où le bétail était exposé de manière
naturelle à des taux élevés d'E. coli O157:F7 pendant les mois d'été. La plus
récente de ces études pour laquelle les données publiées sont accessibles a
été menée en 2004, alors que 144 vaches avaient été vaccinées. Chez ces
animaux, la muqueuse du rectum terminal était moins susceptible d'être
colonisée par E. coli O157:H7 que chez le groupe placebo. Une vaste étude de
parc d'engraissement a également été menée en 2004 dans 19 parcs commerciaux
(n = 20 556 animaux vaccinés), visant à évaluer l'efficacité de seulement deux
vaccinations, à l'entrée et à la réimplantation. Cette étude a permis de
démontrer que, comparativement aux animaux non vaccinés à l'échelle de
l'enclos, les bêtes vaccinées étaient 75 % moins susceptibles d'être
colonisées par E. coli O157:H7 et étaient moins susceptibles de donner des
résultats positifs au test de la corde (des cordes étaient suspendues
au-dessus des mangeoires comme moyen d'évaluation de la contamination
environnementale par la salive des animaux), ce qui indique que le vaccin
réduit l'exposition environnementale des bêtes à E. coli O157:H7.
    Bien qu'il soit clair que le meilleur moyen de réduire la présence
d'E. coli O157:H7 dans le parc d'engraissement et l'environnement est la
réduction de l'évacuation du micro-organisme dans les fécès, certains
chercheurs croient que la contamination des abattoirs par E. coli O157:F7 est
principalement attribuable à la peau des animaux plutôt qu'aux déjections
intestinales. Dans le but d'évaluer l'effet du vaccin de Bioniche sur la
contamination des cuirs, une étude de parc d'engraissement a été menée en 2005
(n = 168 animaux vaccinés) dans laquelle il a été démontré que le cuir des
animaux vaccinés était 58 % moins susceptible d'être contaminé que celui des
animaux qui avaient reçu un placebo (p = 0,01).
    "Nous avons observé des résultats concluants dans les études de terrain
et de provocation, lesquelles ont démontré que le vaccin contre E. coli
O157:H7 de Bioniche est efficace pour réduire la quantité de cette bactérie
évacuée dans l'environnement", a ajouté le Dr Rogan.
    La société augmente la production du vaccin à son installation de
Belleville, en Ontario, en prévision de son lancement commercial au Canada en
juillet prochain. En décembre 2006, la société a reçu, de l'Agence canadienne
d'inspection des aliments, l'autorisation de fournir le vaccin aux
vétérinaires en vertu d'un Permis de dissémination de produits biologiques
vétérinaires. La société fait des demandes d'homologation complète au Canada
et aux Etats-Unis.

    Bioniche Life Sciences Inc.

    Bioniche Life Sciences Inc. est une société biopharmaceutique canadienne
de recherche axée sur la technologie qui découvre, met au point, fabrique et
commercialise des produits exclusifs destinés au marché mondial de la santé
humaine et animale. La société entièrement intégrée emploie environ
185 personnes qualifiées évoluant au sein de trois divisions : santé humaine,
santé animale et salubrité des aliments. Le principal objectif de la société
est la mise au point de traitements anticancéreux exclusifs dont le
financement est assuré par la commercialisation des produits de santé animale
et humaine. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le
site Web à l'adresse www.Bioniche.com.

    Hormis les renseignements de nature historique, le présent communiqué
peut contenir des énoncés prospectifs qui reflètent les attentes actuelles de
la société par rapport aux événements futurs. Ces énoncés prospectifs sont
assujettis à divers facteurs de risque et d'incertitude, notamment l'évolution
de la conjoncture commerciale, la conclusion fructueuse des études cliniques
en temps opportun, la formation d'alliances commerciales, l'incidence des
produits et des prix de la concurrence, la mise au point de nouveaux produits,
le processus d'autorisation réglementaire et d'autres risques décrits
périodiquement dans les rapports trimestriels et annuels de la société.

    %SEDAR: 00013159EF




Renseignements :

Renseignements: Jennifer Shea, Directrice des communications de
l'entreprise et des relations avec les investisseurs, Bioniche Life Sciences
Inc., Tél.: (613) 966-8058, poste 1250, Cellulaire: (613) 391-2097,
Jennifer.Shea@Bioniche.com

Profil de l'entreprise

Telesta Therapeutics Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.