Le travail artistique comme outil d'intervention auprès des jeunes: L'art de faire du bien aux familles qui accompagnent leur enfant malade



    MONTREAL, le 12 mars /CNW Telbec/ - C'est aujourd'hui qu'a eu lieu le
dévoilement de trois grands vitraux conçus par l'artiste Jean Beaulieu à
partir de dessins d'enfants fréquentant le Centre hospitalier universitaire
Sainte-Justine, et fabriqués par cinq jeunes de la rue engagés dans un
programme de préemployabilité. Les oeuvres de ces jeunes artistes sont
désormais exposées au Manoir Ronald McDonald, dont la mission est d'héberger
les familles de l'extérieur de Montréal qui accompagnent leur enfant dans des
établissements de santé montréalais. Ces oeuvres réchaufferont sûrement le
coeur des familles qui en ont bien besoin.

    Projet VitrArt : un partenariat efficace pour les jeunes

    Ces oeuvres sont le fruit des cinq jeunes (Samuel Poulin, Sara Dupéré,
Louis-Simon Saurette, Marise Lavoie et Sébastien Godmer) les participants au
projet VitrArt, qui leur permet de se rapprocher du marché de l'emploi en
participant à des ateliers sur la technique Tiffany de fabrication de vitraux
ainsi qu'à des ateliers de développement personnel. Ils ont ainsi la
possibilité de vivre une expérience valorisante et créative pouvant leur
servir de tremplin pour sortir de la rue.
    Martin Duval, superviseur du travail technique de ces jeunes, a
d'ailleurs tenu à rappeler lors du dévoilement toute l'importance qu'une telle
démarche peut avoir dans la vie des jeunes de la rue : "Si on m'avait dit il y
a deux ans que je ferais ce travail aujourd'hui, j'aurais ri. Mais après avoir
participé aux ateliers Art-Go à Trois-Rivières, je sais qu'avec la patience et
la persévérance qu'on y développe, on peut aller loin."
    VitrArt est chapeauté par La Marge s'expose, qui réunit trois organismes,
soit En Marge 12-17, le Centre de santé et de services sociaux (CSSS)
Jeanne-Mance ainsi que Plein Milieu. Le projet est né de la rencontre de tous
ces acteurs et des ateliers ART-GO, de l'artiste Jean Beaulieu, renommé pour
son lien étroit avec les jeunes de la rue de Trois-Rivières. Le projet est en
partie financé par Service Canada, dans le cadre de la Stratégie emploi
jeunesse.
    L'atelier VitrArt est situé au sous-sol du Ketch Café, au 4709, rue
Saint-Denis, un lieu de répit pour les jeunes marginaux de 18 à 30 ans. Ils
peuvent aller s'y ressourcer et y chercher de l'aide ou du soutien pour leurs
projets personnels.

    Sortir de la rue pour aller se perfectionner en France

    En plus du chemin déjà parcouru, les cinq jeunes de la cohorte actuelle
de VitrArt pourront profiter en avril d'un voyage de perfectionnement. Ce
périple se concrétisera notamment grâce à la collaboration de l'Office
franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ).
    Louis-Simon, l'un des participants à VitrArt, a d'ailleurs mentionné
"qu'au-delà des techniques de vitraux, le voyage sera une opportunité
d'apprendre à se connaître et à s'organiser, ce qui nous servira toute notre
vie."
    Ceux-ci ont mis sur pied ce voyage d'une durée de trois semaines à
Montpellier, en France, dans le cadre d'un projet de chantier de
perfectionnement à "Association Passerelle 34". L'activité consiste à
rassembler les jeunes du projet VitrArt avec des jeunes Français engagés eux
aussi dans une démarche de réinsertion sociale afin de perfectionner leur
technique de fabrication de vitraux (technique à la baguette de plomb et
thermoformage).
    A l'occasion de ce voyage de perfectionnement, les jeunes seront
accompagnés par Marilyne Hudon, intervenante communautaire, qui sera
responsable du programme culturel (15 heures seront allouées à ce volet du
voyage), et de Martin Duval, intervenant technique en soutien à la formation
au vitrail au plomb. Catherine Tardif, travailleuse de rue pour l'organisme
En Marge 12-17, et Jean Fiorito, travailleur social au CSSS Jeanne-Mance, se
joindront également à eux.
    Notons qu'afin de financer une partie de ce voyage, les jeunes ont
également organisé le tirage d'un immense vitrail qu'ils ont réalisé. Celui-ci
a une valeur de plus de 2 000 $.




Renseignements :

Renseignements: François Jacob, coordonnateur du Service des
communications, Centre de santé et de services sociaux Jeanne-Mance,  (514)
525-1900, poste 6392; Manon Harvey, directrice générale, En Marge 12-17, (514)
849-7738; Sandhia Vadlamudy, directrice générale, Plein Milieu, (514)
524-3661; Source: La Marge s'expose

Profil de l'entreprise

Centre de Santé et de services sociaux Jeanne-Mance

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.