Le terminal à conteneurs de Prince Rupert offre un monde de possibilités



    PRINCE RUPERT, C.-B., le 12 sept. /CNW Telbec/ - Le terminal à conteneurs
Fairview de Prince Rupert, dont on a célébré la grande ouverture aujourd'hui,
crée un nouveau corridor commercial à haute vitesse sans congestion entre
l'Asie et l'Amérique du Nord. Cette ouverture inaugure une ère nouvelle à
Prince Rupert, constitue un jalon important dans le cadre des initiatives de
porte d'entrée du Canada et de la Colombie-Britannique et s'accompagne d'une
foule de nouvelles occasions d'affaires pour le Canadien National (CN) et
Maher Terminals.
    "Nos destinées sont au diapason, a déclaré Don Krusel, président et chef
de la direction de l'administration portuaire de Prince Rupert, en soulignant
la convergence du partenariat public-privé afin de financer et de terminer le
premier terminal à conteneurs intermodal spécialisé en Amérique du Nord, et
ce, en respectant les délais et le budget. Nous n'aurions pu choisir un moment
plus propice pour mettre en place ce terminal à conteneurs à haut rendement
afin d'établir un nouveau corridor commercial à haute vitesse. Nous pourrons
offrir aux expéditeurs asiatiques et nord-américains une fiabilité, une
efficacité et une rapidité sans égal lors du passage de leurs produits à notre
port."
    Ce projet de terminal de 170 millions de dollars canadiens, qui offre une
capacité 500 000 équivalents vingt pieds (EVP), a été financé par les cinq
partenaires suivants :

    
    - Maher Terminals, 60 millions de dollars, y compris les trois portiques
      super-post Panamax;
    - gouvernement du Canada : Diversification de l'économie de l'Ouest
      Canada, 30 millions de dollars;
    - province de la Colombie-Britannique, 30 millions de dollars;
    - Canadien National, 25 millions de dollars pour l'infrastructure
      ferroviaire du terminal;
    - administration portuaire de Prince Rupert, 25 millions de dollars.

    "Il y a cinquante ans, le Canada a ouvert les échanges commerciaux de
l'Amérique du Nord avec la région de l'Atlantique en investissant dans le voie
maritime du Saint-Laurent. Aujourd'hui, nous commençons à voir des
investissements et même des possibilités encore plus prometteuses en ouvrant
des corridors commerciaux reliant les économie asiatiques à l'Amérique du Nord
par l'entremise de la porte d'entrée du Pacifique du Canada, a fait savoir
Gordon Campbell, premier ministre de la Colombie-Britannique. Le port de
Prince Rupert est le port le plus près des économies en développement. Ce
simple agrandissement créera des milliers d'emplois dans cette région
seulement et fera passer le point de convergence des économies
nord-américaines vers le Pacifique. Je tiens à remercier tous les partenaires
qui ont participé à ce projet pour avoir fait preuve d'un leadership et d'une
vision exceptionnels pour notre province et l'ensemble du Canada."
    M. Campbell dit que la contribution de 30 millions de dollars de sa
province à la phase 1 et le soutien à l'ensemble du projet de terminal est le
reflet de son engagement à l'égard du corridor Nord de la porte d'entrée du
Pacifique et l'atteinte du trafic de deux millions d'EVP d'ici 2011.
    "Ce nouveau terminal constitue un progrès de plus vers l'établissement
d'un réseau de transport de calibre mondial entre l'Amérique du Nord et
l'Asie, a indiqué l'honorable David Emerson, ministre du Commerce
international et ministre de la porte d'entrée du Pacifique et des Olympiques
de Vancouver-Whistler. Ce terminal offrira des possibilités extraordinaires
aux entreprises canadiennes, tant au pays qu'à l'étranger."
    "L'agrandissement du port de Prince Rupert modifiera le paysage économique
de la région et de notre pays en nous permettant de créer des liens
commerciaux plus solides entre le Canada et l'Asie, a affirmé l'honorable Rona
Ambrose, présidente du Conseil privé de la Reine pour le Canada, ministre des
Affaires intergouvernementales et ministre de Diversification de l'économie de
l'Ouest canadien. Le nouveau gouvernement du Canada est fier d'être un
partenaire et un bailleur de fonds de ce projet."
    En outre, dans le cadre de l'Initiative de la Porte et du Corridor de
l'Asie-Pacifique, l'Agence des services frontaliers du Canada investira
28 millions de dollars afin d'établir un programme d'inspection des conteneurs
à la fine pointe de la technologie.
    M. Hunter Harrison, président du CN, qui exploite à titre de propriétaire
la voie ferrée principale du Nord de Prince Rupert à Winnipeg, dit que le CN
est heureux d'avoir eu l'occasion de travailler avec le port de Prince Rupert
et Maher Terminals afin de concevoir et de construire ce terminal du début à
la fin.
    "Dès le départ, nous avions entièrement foi en la vision du port de Prince
Rupert. Notre partenariat et notre participation au processus de planification
du terminal a permis d'intégrer parfaitement la voie principale sans
congestion du CN à l'installation de conteurs ultramoderne à grande capacité.
Grâce à l'ajout d'une capacité port-rail-terminal considérable dans la chaîne
d'approvisionnement mondiale, les expéditeurs disposeront de la voie la plus
rapide, la plus efficace et la plus rentable pour acheminer les marchandises
de l'Asie vers l'intérieur de l'Amérique du Nord et en faire venir des
produits."
    Le CN investit également des sommes considérables dans le réseau de
l'Ouest canadien, ce dont profitera l'ensemble de la porte d'entrée du
Pacifique, a ajouté M. Harrison. Au chapitre des améliorations, on note la
modernisation de son système de contrôle du trafic ferroviaire à l'ouest de
Prince George and la prolongation des voies de service de manière à doubler
les voies ferroviaires de Prince Rupert à Memphis afin de pouvoir transporter
les quatre millions d'EVP que le port de Prince Rupert devrait accueillir
d'ici 2015. Le CN a rénové ses tunnels et ses ponts, construit de nouveaux
terminaux intermodaux à Prince George et à Edmonton et acheté 50 nouvelles
locomotives à la pointe de la technologie destinées expressément à
Prince Rupert.
    Maher Terminals était d'avis que le port de Prince Rupert pouvait devenir
une importante porte d'entrée pour le fret en Amérique du Nord lorsque, malgré
l'éloignement, cet exploitant du New Jersey a réussi, en 2001, à obtenir de
bail de 30 ans afin d'établir son premier terminal sur la côte Ouest.
    "Nous étions conscients que l'idée inspirait le scepticisme parce que le
modèle portuaire habituel consiste à s'installer à proximité des grandes zones
urbaines à forte concentration plutôt que dans des régions isolées où il n'y a
pas de marchés locaux, explique le président Brian Maher. Notre famille
exploite toutefois des terminaux depuis assez longtemps pour flairer la bonne
affaire. Alors que les ports de la côte Ouest sont déjà congestionnés et sont
aux prises avec la hausse constante des échanges commerciaux avec l'Asie, nous
avions devant nous l'un des ports situés le plus loin à l'intérieur du
continent nord-américain, où l'on ne trouvait aucune congestion et qui se
trouvait deux ou trois jours plus près de l'Asie que tout autre port de la
côte Ouest. On y trouvait en outre les meilleures voies ferrées du continent
avec une capacité considérable."
    M. Krusel ne se fait pas prier pour faire remarquer que la grande
ouverture du 12 septembre ne constitue pas qu'un événement à célébrer pour le
port de Prince Rupert et les partenaires du projet de terminal, mais également
une occasion pour reconnaître et remercier les nombreux intervenants qui ont
adhéré à ce rêve et qui ont permis d'en faire une réalité."
    "C'est grâce à l'appui des nombreux intervenants si nous en sommes là
aujourd'hui. Nous avons tous un rôle à jouer dans l'aventure. Nous avons
toujours affirmé qu'il ne s'agissait pas simplement d'ouvrir un port de
conteneurs, mais bien de transformer le corridor de transport afin de créer un
nouveau monde de possibilités afin d'en faire profiter les régions et les
collectivités de Haida Gwaii à Memphis."
    La grande ouverture prévoit une cérémonie officielle en après-midi, à
laquelle assisteront près de 500 invités, ainsi qu'une célébration
communautaire en soirée, à laquelle au moins plusieurs milliers de résidents
devraient prendre part.

                             Fiche d'information
                             -------------------

    Port de Prince Rupert

    Situé stratégiquement sur la grande route circulaire qui arrive de l'Asie,
Prince Rupert est plus d'un jour de bateau plus près de l'Asie que Vancouver
et Seattle et presque trois jours plus près que Los Angeles/Long Beach. Le
port de Prince Rupert, le port naturel situé le plus loin à l'intérieur du
continent nord-américain, est aussi le plus sécuritaire de la côte Ouest et
peut largement être agrandi. Prince Rupert est connecté à la voie ferrée la
plus rapide et la plus efficace des Rocheuses, laquelle offre une capacité
considérable pouvant suivre la croissance de Prince Rupert. Le port constitue
le point d'ancrage d'une "porte expresse" à haute vitesse qui permettra de
faire parvenir les containers qui arrivent de l'Asie à destination, dans la
région du Centre-Ouest de l'Amérique du Nord, plus rapidement que si ces
derniers étaient passés par d'autres ports du continent. Le port tire parti
des avantages stratégiques de Prince Rupert pour atteindre une capacité d'au
moins 4 millions d'EVP d'ici 2015, objectif qui cadre avec les cibles de
l'Initiative de la Porte et du Corridor de l'Asie-Pacifique. Les nouvelles
installations pouvant accueillir des navires de croisière et les activités de
croisière bien rodées offrent de nouvelles occasions de faire de Prince Rupert
un port d'escale de paquebots de croisière de première classe sur la côté
Ouest de l'Amérique du Nord. Pour obtenir de plus amples renseignements,
visitez www.rupertport.com.

    Initiative de la Porte et du Corridor de l'Asir-Pacifique - Gouvernement
    du Canada

    Le gouvernement du Canada est résolu à prendre des mesures concrètes qui
contribuent à rendre l'économie plus productive et plus concurrentielle, et
l'Initiative de la Porte et du Corridor de l'Asie-Pacifique en est un exemple
important. Cette initiative vise à renforcer la position concurrentielle du
Canada dans le commerce international. La Porte et le Corridor de
l'Asie-Pacifique constituent un système d'infrastructure de transport, qui
englobe les connections entre les ports, les routes et les voies ferrées de la
vallée du Bas-Fraser et de Prince Rupert, en Colombie-Britannique, qui
s'étendent dans l'Ouest canadien et le coeur économique de l'Amérique du Nord,
ainsi que les grands aéroports et les principaux passages frontaliers. Cette
initiative, qui est le fruit d'un ensemble intégré d'investissements et de
mesures politiques relatives aux échanges commerciaux dans la région de
l'Asie-Pacifique, a pour mission de faire de la Porte et le Corridor de
l'Asie-Pacifique du Canada le meilleur réseau de transport afin de faciliter
le fonctionnement des chaînes d'approvisionnement mondiales entre l'Amérique
du Nord et l'Asie.

    Porte d'entrée du Pacifique - Province de la Colombie-Britannique

    La Colombie-Britannique est la porte d'entrée naturelle de l'Asie en
l'Amérique du Nord. La Stratégie de la porte d'entrée du Pacifique fait fond
sur la géographie, les ports, les aéroports, les routes et les voies ferrées
de la province en indiquant quelles sont les infrastructures de transports
essentielles. Cette stratégie comprend des politiques qui visent à faire de la
Colombie-Britannique le corridor de transport à service intégral le plus
concurrentiel entre l'Asie et l'Amérique du Nord. Elle est le fruit d'un
partenariat entre l'industrie et les gouvernements de la Colombie-Britannique
et du Canada. Le terminal de conteneurs du port de Prince Rupert constitue un
élément essentiel de la Stratégie de la porte d'entrée du Pacifique et le
nouveau lien du Canada avec les échanges commerciaux de la région de
l'Asie-Pacifique. Pour obtenir un supplément d'information, consultez
www.th.gov.bc.ca/pacificgateway.

    Canadien National (CN)

    Le CN est le chef de file de l'industrie ferroviaire en Amérique du Nord.
Ayant acquis Illinois Central en 1999, WC en 2001 et GLT en 2004, et ayant
noué un partenariat avec BC Rail en 2004, le CN offre aux expéditeurs
davantage d'options et une portée plus grande dans le marché des échanges
commerciaux entre le Nord et le Sud, qui prend rapidement de l'expansion. Le
CN a l'un des meilleurs ratios d'exploitation de cette industrie et s'emploie
à transporter une plus grande quantité de fret, plus rapidement et avec moins
de moyens. Le CN a la seule voie ferrée qui traverse le continuent d'Est en
Ouest et du Nord au Sud, desservant ainsi les ports des côtes de l'Atlantique,
du Pacifique et du Golfe tout en assurant le lien entre les trois pays membres
de l'ALENA. Pour obtenir plus d'information, consultez le site www.cn.ca.

    Maher Terminals of Canada

    Maher, l'un des plus importants exploitants indépendants de terminaux de
conteneurs multiutilisateurs au monde, est un chef de file dans le
développement de systèmes novateurs de gestion de conteneurs. L'installation
sera équipée de certains des plus gros portiques de la côté Ouest afin de
décharger les nouveaux navires super post-Panamax qui peuvent accueillir
jusqu'à 12 500 EVP. Maher dispose d'installations dans le port de New York et
au New Jersey, où il est en activité depuis 1946 et où il exploite
actuellement le plus gros terminal maritime en Amérique du Nord. Pour en
savoir plus, visitez le site www.maherterminals.com.
    




Renseignements :

Renseignements: Personnes-ressources: Barry Bartlett, gestionnaire,
Communications intégrées, Administration portuaire de Prince Rupert, Cell.:
(250) 627-9693, (250) 627-2509; Naina Sloan, directrice générale par intérim,
Diversification de l'économie de l'Ouest Canada, Cell.: (604) 561-2013, (604)
666-1889; Francois Jubinville, directeur des communications, Ministère des
Affaires étrangères et du Commerce international, Cabinet du ministre du
Commerce international, (613) 992 -7332; Gordon Campbell, premier ministre,
Mike Morton, attaché de presse, cabinet du premier ministre, Cell.: (250)
213-8218; Frans van Riemsdyk, premier vice-président, Ventes et marketing
Maher Terminals, (908) 665-2100; Kelli Svendsen, gestionnaire régionale,
Affaires publiques, CN, Cell.: (604) 240-7037, (604) 589-6512

Profil de l'entreprise

Diversification de l'économie de l'ouest du Canada

Renseignements sur cet organisme

Administration portuaire de Prince Rupert

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.