Le taux de faible revenu demeure élevé dans la région de Montréal



    QUEBEC, le 24 oct. /CNW Telbec/ - En 2005, la région de Montréal affiche
le taux de faible revenu le plus élevé des 17 régions administratives du
Québec, soit 21,5 %. La Mauricie présente le deuxième taux le plus élevé
(16,7 %). A l'opposé, la Chaudière-Appalaches (10,3 %), les régions
périphériques de Montréal, soit la Montérégie (12,0 %), Laval (12,1 %),
Lanaudière (12,1 %) et les Laurentides (12,4 %), affichent les taux les plus
faibles. Par ailleurs, ce taux augmente un peu à Montréal entre 2004 et 2005,
bien qu'il diminue légèrement dans l'ensemble du Québec comme dans la majorité
des régions. Ces constats s'appliquent à l'ensemble des familles et des
personnes hors famille. Ils sont tirés de la nouvelle édition du bulletin
Flash Régions sur le taux de faible revenu, maintenant consultable sur le site
Web de l'Institut de la statistique du Québec.

    Evolution du taux de faible revenu entre 2004 et 2005, selon le type de
    familles

    Le bulletin rapporte également qu'entre 2004 et 2005, le taux de faible
revenu diminue chez les familles dans toutes les régions, tandis qu'il
augmente chez les personnes hors famille partout sauf au
Saguenay-Lac-Saint-Jean, dans la Capitale-Nationale et en
Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine. Parmi les familles, le taux diminue aussi chez
les couples avec enfants dans toutes les régions; il augmente chez les couples
sans enfants dans 8 régions, y compris Montréal, et chez les familles
monoparentales dans 10 régions incluant encore Montréal. C'est d'ailleurs à
Montréal que la diminution du taux chez les couples avec enfants est la plus
élevée, et que son augmentation chez les couples sans enfants et les familles
monoparentales est la plus notable.

    Evolution du taux de faible revenu à plus long terme

    Enfin, l'évolution à plus long terme (1997-2005) du taux de faible revenu
de l'ensemble des familles et des personnes hors famille diffère dans la
région de Montréal, en comparaison de toutes les autres, y compris l'ensemble
du Québec. En effet, le sommet est atteint à Montréal en toute fin de période
(en 2005), tandis que, dans 15 des 16 autres régions ainsi que dans l'ensemble
du Québec, on y parvenait dès le début (en 1997). La tendance du faible revenu
sur presque une décennie est donc à la hausse à Montréal et à la baisse
ailleurs. A Montréal cependant, cette hausse est légère à partir de 2002.

    Note méthodologique

    Le taux de faible revenu est ici calculé selon la Mesure du faible revenu
(MFR) après impôt. Le revenu est préalablement ajusté en fonction de la taille
et de la composition de la famille. Une famille ou une personne hors famille
est considérée comme à faible revenu si son revenu (après impôt) est inférieur
à la moitié du revenu médian (après impôt) de l'ensemble des familles et des
personnes hors famille du Québec. En 2005, une personne hors famille entrait
dans cette catégorie si son revenu après impôt était inférieur à 12 810 $.
Pour une famille composée de deux adultes et de deux enfants de moins de
16 ans, le seuil de revenu (non ajusté) s'élevait à 25 620 $.

    -------------------------------------------------------------------------

    L'Institut de la statistique du Québec produit et diffuse une information
statistique pertinente, fiable et actuelle sur l'évolution socioéconomique du
Québec et de la société québécoise. Il constitue le lieu privilégié de
production et de diffusion de l'information statistique officielle pour les
ministères et organismes du gouvernement et il est responsable de toutes les
enquêtes d'intérêt général.

    Données sur Internet

    Les données les plus récentes sont consultables sur le site Web de
l'Institut de la statistique du Québec à l'adresse suivante :
www.stat.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir de l'information supplémentaire
(tableaux détaillés, cartographie, définitions, méthodologie et
classification) sur ces données dans la Banque de données des statistiques
officielles sur le Québec à l'adresse suivante : www.bdso.gouv.qc.ca.

    
    Sources : Stéphane Crespo
              Tél. : (418) 691-2411, poste 3105
              Agent de recherche et de planification socioéconomique
              Institut de la statistique du Québec

              Centre d'information et de documentation
              Tél. : (418) 691-2401
              ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada
              et aux Etats-Unis)
    
    -%SU: INF,TAX,SOC
    -%RE: 1,40




Renseignements :

Renseignements: Stéphane Crespo, (418) 691-2411, poste 3105, Agent de
recherche et de planification socioéconomique, Institut de la statistique du
Québec; Centre d'information et de documentation, (418) 691-2401, 1 800
463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux Etats-Unis)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.