Le Syndicat Conseil du Québec - UNITE HERE continue à mettre de la pression au magasin la Baie du centre-ville de Montréal pour protester contre le mauvais traitement de Tommy Hilfiger sur ses employés



    Tommy Hilfiger empêche les travailleurs de former un syndicat au centre
    de distribution montréalais.

    MONTREAL, le 20 déc. /CNW Telbec/ - Des douzaines de membres du Conseil
du Québec - UNITE HERE se sont rassemblés à l'intérieur du grand magasin La
Baie aujourd'hui pour protester contre le traitement injuste à l'endroit des
travailleurs de Tommy Hilfiger à Montréal. Les travailleurs du centre de
distribution Tommy Hilfiger essayent de se joindre au syndicat UNITE HERE afin
d'améliorer leurs conditions de travail. Les points saillants du litige sont
le manque d'augmentations significatives ainsi que le manque de respect envers
les travailleurs.
    La direction de Tommy Hilfiger a exercé des représailles en tenant des
réunions anti-syndicales, en suivant expressément des personnes présumées être
des leaders syndicaux et en prenant des démarches pour décourager des
travailleurs à adhérer au syndicat. Les actions de Tommy Hilfiger empêchent un
dénouement rapide et pacifique.
    "Nous travaillons très dur pour Tommy Hilfiger, mais nous sommes fatigués
de promesses vides et voulons qu'un syndicat nous garantisse l'amélioration de
nos conditions de travail," a dit un travailleur de Tommy Hilfiger qui a voulu
garder l'anonymat, par crainte de représailles.
    Le Conseil du Québec - UNITE HERE livre leur message au plus grand client
canadien de Tommy Hilfiger - La Baie - et compte faire connaître ce message à
d'autres détaillants qui vendent des vêtements portant la griffe
Tommy Hilfiger dans les prochaines semaines. Des actions similaires sont
prévues à d'autres magasins La Baie à travers le Canada, incluant Toronto,
Winnipeg et Vancouver, de même qu'aux Etats-Unis, chez le détaillant Macy dans
la ville de New York.
    "Nous sommes inquiets de l'attitude de Tommy Hilfiger ainsi que de son
négativisme face à l'adhésion, sans harcèlement ni intimidation, de ses
employés à un syndicat. Les actions de Tommy Hilfiger vont à l'encontre de
leur propre code de conduite et contre les lois du Québec qui reconnaissent
aux travailleurs le droit de se syndiquer." a dit Thao Dao, directrice des
communications du Conseil du Québec - UNITE HERE. "Nous continuerons à exercer
de la pression jusqu'à ce que les travailleurs chez Tommy Hilfiger ne subiront
plus de représailles et réussiront à se syndiquer."

    UNITE HERE représente plus de 450,000 travailleurs syndiqués actifs et
plus de 400,000 retraités dans l'ensemble de l'Amérique du Nord comprenant
ceux qui oeuvrent dans la fabrication, l'expédition ainsi que la vente du
vêtement. Avec plus d'un siècle d'expérience dans l'industrie du vêtement,
nous nous sommes battus contre des ententes commerciales injustes qui ont été
la cause de la délocalisation de milliers d'emplois dans des ateliers de
misère à l'extérieur de notre pays. Aujourd'hui, plus de 30,000 membres
travaillent dans des centres de distribution tels que : Dynamite Inc., Buffalo
Jeans, Liz Claiborne, Levis et TJX (qui représente les bannières TJ Maxx,
HomeSense et Winners).




Renseignements :

Renseignements: Thao Dao, directrice des communications, (514) 844-8644
#242, cellulaire: (514) 887-3463, thao@cdquebec.ca

Profil de l'entreprise

CONSEIL DU QUEBEC - UNITE HERE (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.