Le SPGQ demande à Jean Charest de modifier la politique de rémunération des cadres supérieurs



    QUEBEC, le 27 janv. /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, le président du Syndicat
de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), Gilles
Dussault, a écrit au premier ministre Charest pour lui fait part de son
indignation au sujet de l'indemnité versée à l'ex-PDG démissionnaire de la
Caisse de dépôt et placement, M. Henri-Paul Rousseau, et pour lui demander
d'adopter des mesures correctives à la politique de rémunération des cadres
supérieurs embauchés par le gouvernement.
    Dans sa lettre, M. Dussault compare le traitement réservé à M. Rousseau à
celui qu'a subi le personnel syndiqué des secteurs public et parapublic et en
conclut "que la mise en regard des libéralités consenties à M. Rousseau et des
restrictions imposées au personnel syndiqué de l'éducation, de la santé, des
services sociaux et de la fonction publique suscite une profonde indignation,
non seulement dans les rangs syndicaux mais dans toutes les couches de la
population, y compris le milieu des affaires et les spécialistes de la gestion
de haut niveau".
    Conséquemment, M. Dussault demande au premier ministre Charest de faire
adopter immédiatement au moins deux mesures correctives, soit "l'abolition de
toute disposition contractuelle ou contenue dans un décret gouvernemental qui
alloue une indemnité de départ au titulaire d'un emploi supérieur qui
démissionne de ses fonctions et l'instauration d'une norme qui fixe le salaire
annuel maximal afin qu'il ne dépasse pas vingt fois le salaire le plus bas
payé dans le ministère ou l'organisme où se trouve le poste de haute direction
à pourvoir".
    En conclusion, le président du SPGQ précise qu'il transmet copie de sa
lettre "à la chef de l'opposition officielle et aux représentants des autres
partis représentés à l'Assemblée nationale" en espérant que leurs députations
respectives sauront effectuer le suivi nécessaire.

    Le SPGQ est le plus grand syndicat de professionnelles et professionnels
du Québec. Il représente environ 20 000 personnes, dont plus de 17 000 de la
fonction publique et plus de 2 000 provenant des sociétés d'Etat, des réseaux
de l'éducation et de la santé du Québec, rattachées à 37 unités de
négociation.




Renseignements :

Renseignements: Patrick Albert, troisième vice-président, (418)
570-5817


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.