Le sondage de Merrill Lynch auprès des gestionnaires de fonds révèle que l'optimisme économique chinois stimule de meilleures perspectives de croissance



    
    L'espérance est plus forte qu'elle ne l'a jamais été depuis le début du
    resserrement du crédit
    

    NEW YORK et LONDON, le 19 févr. /CNW/ - Un nouvel élan d'optimisme lié
aux perspectives de croissance de la Chine a entraîné une amélioration
considérable des opinions économiques à travers le monde, selon le sondage
réalisé par Merrill Lynch auprès des gestionnaires de fonds au mois de
février.

    (Logo: http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20090218/CLW006LOGO)

    Depuis que le resserrement du crédit a débuté en juillet 2007, les
investisseurs n'ont jamais été aussi confiants qu'ils le sont aujourd'hui au
sujet de l'année à venir. Le nombre de ceux qui prévoient une détérioration de
l'économie au cours des 12 prochains mois tombe à 6 % net, par rapport aux 24
% nets enregistrés en janvier. La majorité d'entre eux reconnaît cependant que
l'économie mondiale est en récession.
    Les craintes quant à un ralentissement prolongé en Chine semblent
s'estomper. Le nombre d'investisseurs qui prévoient une baisse de la
croissance chinoise au cours des 12 mois à venir a fortement baissé, passant
de 70 % nets en janvier à 21 % nets pour février.
    De même, le profond pessimisme concernant les perspectives de gains des
sociétés a commencé à s'atténuer. Du nombre total de personnes interrogées, 43
% nets s'attendent à une détérioration des profits au cours de l'année à
venir, soit considérablement moins que les 63 % qui pensaient ainsi en
décembre. Quarante-neuf pour cent nets des investisseurs interrogés prévoient
une baisse de l'inflation au cours des 12 prochains mois, contre 64 % en
janvier et 82 % en décembre.
    "Les prévisions des gestionnaires de fonds quant à une croissance
économique chinoise ont augmenté de façon spectaculaire, pour atteindre leur
plus hauts niveau depuis 2007, et les faibles espoirs de découplage mondial ne
concernent désormais plus que la Chine", déclare Michael Hartnett, stratège en
chef des actions des marchés émergents à l'échelle mondiale chez Banc of
America Securities-Merrill Lynch Research.
    Les marchandises font leur retour alors que l'allocation des actions
s'oriente vers les secteurs cycliques
    Les marchandises ont bénéficié de la plus forte reprise en termes de
changements dans la répartition des actifs au cours des deux derniers mois.
Les investisseurs sous-pondèrent les marchandises de 15 % net, une remontée
par rapport aux 32 % de sous-pondération en décembre.
    Les pondérations des obligations ont été réduites alors que les
allocations d'actions ont reculé à une sous-pondération de 34 % nets, soit la
même position qu'en décembre. Les investisseurs ont réduit leurs affectations
aux secteurs défensifs traditionnels et se sont tournés vers des secteurs plus
cycliques.
    Les pondérations ont baissé dans les secteurs des télécommunications, des
assurances, des produits de première nécessité et des services publics. Dans
le même temps, les investisseurs ont augmenté leurs positions dans les
technologies, l'énergie, les matériaux, les valeurs industrielles et les
dépenses discrétionnaires.
    "Un goût du risque plus prononcé, une anticipation de croissance des
marchandises et un cas de forte valorisation pourraient encourager de plus
amples investissements dans les secteurs de l'énergie et des matériaux. Selon
nous, le meilleur scénario serait avec des actifs libellés en livres
sterling", a déclaré Gary Baker, responsable de la stratégie actions pour la
zone EMEA chez Banc of America Securities-Merrill Lynch.
    Les Etats-Unis ont le vent en poupe alors que le Japon voit ses
allocations baisser
    L'appétit pour les actions américaines a été réveillé en février, ayant
peut-être été stimulé par les faibles résultats sur le marché en janvier. La
surpondération nette en actions américaines a augmenté à 15 % ce mois-ci,
contre 7 % le mois dernier. Les Etats-Unis profitent des meilleures
perspectives de bénéfices, et 31 % des répondants souhaitent surpondérer les
actions américaines au cours des 12 mois à venir.
    En même temps, les allocations en fonds japonais ont chuté de façon
brutale, les investisseurs ayant une sous-pondération nette de 26 %, contre 15
% en janvier. En temps normal, les actions japonaises bénéficieraient d'un
fort regain de confiance. Selon le sondage, le Japon souffre aussi de la
surévaluation de sa monnaie, qui est l'une des monnaies mondiales dominantes.
    Pour la première fois, les investisseurs interrogés ont considéré que le
yen est plus fortement surévalué que l'euro. Le pessimisme entourant l'euro
s'est largement atténué, alors que les perspectives macro-économiques de la
région sont un peu plus favorables.
    "En février, les perspectives de croissance de la zone euro ont rebondi à
leur plus haut niveau depuis 12 mois", a annoncé G. Baker. "Mais,
contrairement à ce qui se passe au niveau mondial, la quantité de cash
surpondéré des gestionnaires de portefeuille européens a atteint son plus haut
niveau depuis octobre 2001."

    Sondage des gestionnaires de fonds

    Un ensemble de 212 gestionnaires de fonds, gérant un total de 599
milliards USD, ont participé à ce sondage mondial du 6 au 12 février. Un
nombre total de 177 gestionnaires, responsables de la gestion de 372 milliards
USD, ont pris part aux enquêtes régionales. Le sondage a été réalisé par Banc
of America Securities-Merrill Lynch Research, avec l'aide de l'Institut
d'études de marché Taylor Nelson Sofres (TNS). Grâce à son réseau
international au sein de plus de 50 pays, TNS propose des services
d'information sur le marché dans plus de 80 pays à des organisations
nationales et multinationales. TNS est classé quatrième plus grand groupe
mondial d'informations sur le marché.

    Bank of America

    Bank of America, l'une des plus grandes institutions financières au
monde, est au service des particuliers, des petites et moyennes entreprises et
des grandes entreprises. Bank of America propose une gamme complète de
produits et services bancaires, d'investissement et de gestion de l'actif,
ainsi que d'autres produits et services financiers et de gestion des risques.
La société offre un service inégalé aux Etats-Unis, desservant plus de 59
millions de consommateurs et de petites entreprises par le biais de plus de 6
100 succursales et près de 18 700 guichets automatiques, et offrant des
services bancaires en ligne primés à presque 29 millions d'utilisateurs
actifs. Suite à l'acquisition de Merrill Lynch le 1er janvier 2009, Bank of
America fait partie des plus importantes sociétés de gestion de patrimoine au
monde et est également un chef de file mondial en matière d'activités
bancaires d'entreprise, d'investissement et de courtage pour une gamme
complète d'actifs au service d'entreprises, de gouvernements, d'institutions
et de particuliers dans le monde entier. Bank of America offre un appui de
premier ordre à plus de 4 millions de propriétaires de petites entreprises,
grâce à un éventail de produits et services en ligne innovants et faciles à
utiliser. La société est au service de ses clients dans plus de 150 pays. Les
actions de Bank of America Corporation font partie de l'indice Dow Jones
Industrial Average et sont cotées à la bourse de New York. La banque offre
beaucoup de ses services pour les entreprises et les institutions à travers
ses filiales au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis, dont Banc of America Securities
LLC, Banc of America Securities Limited, Merrill Lynch, Pierce, Fenner and
Smith Incorporated et Merrill Lynch International. Pour de plus amples
renseignements, veuillez visiter la page www.bankofamerica.com.

    Merrill Lynch

    Merrill Lynch est l'une des principales sociétés de gestion de
patrimoine, de marché financier et de consultation au monde, et possède des
bureaux dans 40 pays et territoires. Les actifs de ses clients s'élèvent à un
total d'environ 1,5 billion USD au 26 septembre 2008. En tant que banque
d'affaires, elle est un chef de file mondial de la négociation et de la
souscription de titres et d'instruments dérivés dans une vaste gamme de
classes d'actifs, et offre ses services de conseiller stratégique à des
sociétés, des gouvernements, des institutions et des particuliers dans le
monde entier. Merrill Lynch détient près de 50 pour cent de BlackRock Inc.,
l'une des sociétés de gestion de placements cotées en bourse les plus
importantes du monde, avec environ 1,3 billion USD d'actifs gérés au 31
décembre 2008. Pour obtenir de plus amples renseignements sur Merrill Lynch,
veuillez consulter la page www.ml.com. Merrill Lynch a été rachetée par Bank
of America le 1er janvier 2009.





Renseignements :

Renseignements: Journalistes: Susan McCabe Walley, (212) 449-0389,
susan_mccabe@ml.com, ou Tomos Rhys Edwards, +44 20 7995 2763,
tomos_edwards@ml.com, tous deux de Banc of America Securities-Merrill Lynch
Research

Profil de l'entreprise

BANC OF AMERICA SECURITIES-MERRILL LYNCH RESEARCH

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.