Le sondage de l'IPPP révèle finalement que les Québécois sont très satisfaits de leurs services publics et très sceptiques à l'égard des PPP



    MONTREAL, le 20 nov. /CNW Telbec/ - Mardi après-midi, l'Institut pour les
partenariats public-privé (IPPP) rendait publics les résultats d'un sondage
sur les partenariats public-privé (PPP) auprès des Québécois. Pour le Syndicat
canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ), ce sondage révèle, entre autres,
que les Québécois ne veulent pas des partenariats public-privé pour la gestion
de l'eau, le transport en commun et les services correctionnels. Ils sont par
ailleurs très hésitants lorsqu'on leur propose des PPP pour la livraison des
soins de santé.

    Une autre lecture que celle de l'IPPP

    Soixante-treize pour cent des Québécois estiment que leurs services
publics sont toujours aussi bons ou se sont améliorés depuis 2005, selon un
sondage réalisé par Léger Marketing pour le compte de l'Institut québécois
pour les partenariats public-privé. Le même sondage révèle également que
58 pour cent de la population québécoise estime que les services publics au
Québec sont égaux ou supérieurs à ceux des autres provinces canadiennes.
    Ce sondage, qui vise à faire la promotion des partenariats public-privé,
démontre plutôt que les Québécois ne croient pas que les partenariats
public-privé permettront au gouvernement de réaliser des économies. Ainsi,
lorsqu'on leur demande quels seraient les principaux effets des PPP, seulement
38 pour cent des mille répondants estiment que ce mode de fourniture de
services publics améliorerait la qualité des infrastructures et des services à
long terme, et un maigre 21 pour cent cite la réduction des coûts comme effet
prévisible. De multiples études ont démontré que les PPP sont un mode de
fourniture de services qui coûte beaucoup plus cher à l'Etat, au point de
nuire aux services eux-mêmes.
    Le sondage démontre également que les Québécois jugent leurs services
publics avec beaucoup d'indulgence, malgré les récents scandales liés à la
négligence des autorités à l'égard de l'entretien des infrastructures. Seules
les infrastructures de transport reçoivent une cote inférieure à 5 sur 10, et
encore, cette cote est en hausse de 2 dixièmes de point depuis 2005!
    Malgré les coupures et le désinvestissement public des dernières années,
les Québécois accordent une note de 6,1 sur 10 aux services publics en
général. Ils affirment par ailleurs dans une proportion de 62 pour cent avoir
confiance que les services publics tels qu'ils sont rendus actuellement
améliorent la qualité de vie des citoyens québécois et que l'accès aux
services publics leur est facile.

    Comptant près de 100 000 membres au Québec, le SCFP est présent dans
plusieurs secteurs d'activités, entre autres, la santé et les services
sociaux, l'éducation, les universités, les municipalités, l'hydroélectricité,
les transports urbain et aérien, les communications, les sociétés d'Etat et
organismes publics québécois. Il est aussi le plus important syndicat affilié
de la FTQ.

    Ce communiqué et d'autres infos sur le site scfp.qc.ca




Renseignements :

Renseignements: Roberto Fortin, Service de la recherche SCFP, cell.
(514) 817-1593; Robert Bellerose, Information SCFP, cell. (514) 247-9266;
SOURCE: SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.