Le silence déplorable des adéquistes



    TROIS-RIVIERES, QC, le 24 nov. /CNW Telbec/ - De passage à Trois-Rivières
dans le cadre de l'assemblée générale de l'Association du Parti Québécois de
Champlain, le député de Mercier et porte-parole du Parti Québécois en matière
de réforme des institutions démocratiques, Daniel Turp, a déploré le silence
des députés de l'Action démocratique du Québec dans les débats entourant le
dépôt des projets de loi sur l'identité et la constitution québécoise. "Depuis
le dépôt des projets de Loi sur l'identité québécoise (Projet de loi no 195)
et de Constitution québécoise (Projet de loi no 196) le 18 octobre 2007, le
silence des députés adéquistes est ce qui me surprend le plus", a déclaré
Daniel Turp.
    Rappelant que l'Action démocratique du Québec s'était engagée lors de la
dernière campagne électorale à doter le Québec de sa propre constitution et à
instituer une citoyenneté québécoise, Daniel Turp regrette que les adéquistes
n'aient pas contribué aux débats des dernières semaines sur les questions
d'identité et de constitution. "On assiste encore une fois à deux discours de
la part de l'ADQ. Un quand il s'agit de séduire les électeurs et un autre
quand il s'agit d'agir. Ces débats sont au coeur des préoccupations des gens
qui méritent mieux que le silence de leurs élus. C'est facile de dire
n'importe quoi. Alors au-delà des phrases toutes faites, que les élus de l'ADQ
nous disent avec quoi exactement ils sont en désaccord dans ces deux projets.
La constitution ? La citoyenneté ? La francisation ? Les valeurs communes ? La
prédominance du français ? Un meilleur enseignement de la langue ?", a-t-il
ajouté.
    Daniel Turp regrette également le refus du Parti libéral du Québec
d'entreprendre un débat sur cette question. "Ce refus est d'autant plus
surprenant que ce parti a inscrit l'idée d'une proclamation d'une citoyenneté
québécoise dans sa réflexion autour de la prochaine plate-forme électorale
libérale", a déclaré le député Turp.
    Depuis près d'un an, les questions soulevées par les accommodements
raisonnables ont démontré chez les Québécois et les Québécoises un désir
d'affirmation des valeurs fondamentales du Québec. Le député de Mercier a
rappelé devant des membres du Parti Québécois les grandes lignes des projets
de lois déposés par la chef du Parti Québécois et par lui-même le 18 octobre
2007 et présentant des mesures concrètes pour permettre à la nation québécoise
d'exprimer sont identité :

    
    - Elaboration d'une constitution québécoise dans laquelle s'inscriraient
      notamment les droits et libertés de la personne et les droits
      linguistiques fondamentaux;
    - Institution d'une citoyenneté québécoise visant à consolider le
      sentiment d'appartenance à la nation québécoise;
    - Francisation, et avec un soutien de l'Etat, pour les entreprises de 25
      employés et plus;
    - Obligation pour les tribunaux d'interpréter la Charte des droits et
      libertés de la personne du Québec en tenant compte du patrimoine
      historique et des valeurs fondamentales de la nation québécoise,
      notamment de la prédominance du français, de la protection et la
      promotion de la culture québécoise, de l'égalité des hommes et des
      femmes et de la laicité des institutions publiques;
    - Inscription dans la Charte des droits et libertés de la personne du
      Québec du droit à l'apprentissage du français;
    - Obligation pour le gouvernement de fournir l'aide et l'accompagnement
      nécessaires aux nouveaux arrivants pour qu'ils apprennent le français
      et s'intègrent au milieu du travail;
    - Obligation pour tout nouvel arrivant d'apprendre le français dans un
      délai raisonnable.
    

    Le député de Mercier a par ailleurs rappelé que le projet de
souveraineté, porté fièrement par le Parti Québécois depuis de nombreuses
années, est ce qui peut arriver de mieux au Québec. "Je crois profondément que
ces deux projets de loi posent une pierre importante pour le mieux-être
collectif du peuple québécois et nous inscrivent dans la durée. C'est là ma
plus profonde conviction", a conclu Daniel Turp.




Renseignements :

Renseignements: Manuel Dionne, Attaché de presse, Parti Québécois, (514)
207-8303

Profil de l'entreprise

Parti Québécois

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.