Le SFPQ s'inquiète de l'apparence de conflits d'intérêts



    
    D'autres contrats pour la compagnie du ministre David Whissell
    

    QUEBEC, le 31 août /CNW Telbec/ - Le SFPQ est renversé d'apprendre que
des contrats d'asphaltage ont été obtenus sans appel d'offres par une
entreprise dans laquelle le ministre du Travail, David Whissell détient des
parts. Selon un reportage diffusé sur les ondes de Radio-Canada, des contrats
totalisant plus de 800 000 dollars ont été alloués à la compagnie ABC
Rive-Nord sans tenir compte des règles imposées par le Conseil du trésor.
"Voilà une situation qui nous inquiète au plus haut point. Les processus
d'appels d'offres existent pour éviter le favoritisme et le copinage. Dans ce
cas-ci, non seulement il a été court-circuité, mais encore pire, c'est pour
favoriser l'entreprise de monsieur le ministre", s'est insurgé la présidente
générale du SFPQ, Lucie Martineau.

    L'histoire se répète

    Ce n'est pas la première fois que l'entreprise ABC Rive-Nord se voit
confier un contrat avec le ministère des Transports dans des circonstances
nébuleuses, rappelle le SFPQ. Au printemps dernier, le MTQ avait décidé
d'écarter les ouvriers du ministère afin de confier en sous-traitance
l'entretien d'une portion de l'autoroute 50 dans les secteurs de Lachute et de
Mirabel, à la compagnie du ministre David Whissel. Le SFPQ avait dû mettre en
demeure le ministère pour avoir violé les dispositions de la convention
collective qui prévoient que le sous-ministre doit consulter le Syndicat, et
ce, dans un délai d'au moins trente jours avant l'appel d'offres pour lui
permettre de formuler ses recommandations.
    Même après avoir fait la démonstration que le maintien de l'entretien de
cette portion de route par les employés de l'Etat ne coutait pas plus cher que
par la firme du ministre, le gouvernement a décidé d'aller de l'avant. "Il
faudra déplacer des ouvriers du ministère vers un autre centre de service et
retirer un contrat à un autre sous-traitant, tout ça pour permettre à la firme
appartenant à un ministre d'obtenir un contrat avec le gouvernement. L'Etat
doit gérer les deniers publics efficacement. On a démontré que ce n'était pas
plus cher avec nos syndiqués. S'il manque d'ouvriers pour faire le travail,
que le ministère en embauche".
    Cette nouvelle affaire d'octroi de contrats entre l'Etat québécois et une
compagnie appartenant à un ministre du gouvernement Charest, amène la
présidente générale du SFPQ à cette conclusion : "Les ministres ne devraient
pas détenir d'actions dans des entreprises qui font des affaires avec le
gouvernement. Malheureusement, avec la loi qui le permet, c'est loin d'être la
dernière affaire de ce genre, on en a la preuve aujourd'hui".




Renseignements :

Renseignements: Eric Lévesque, Responsable des relations avec les
médias, (418) 623-2424, poste 338, Cell.: (418) 564-4150


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.