Le secteur ferroviaire canadien façonne l'avenir

L'Association des chemins de fer du Canada dévoile sa vision stratégique pour le secteur ferroviaire canadien jusqu'en 2030

OTTAWA, le 17 mai /CNW/ - Un organisme nettement tourné vers l'avenir et dont les racines remontent à la Confédération a dévoilé aujourd'hui un nouveau visage. Le mode de transport le plus efficace, le plus écologiquement viable et le plus sûr pour faire rouler l'économie et déplacer les voyageurs et le mouvement des marchandises lance un message clair et tourné résolument vers l'avenir.

Vert, novateur et vital, le rail d'aujourd'hui contribue à stimuler l'économie canadienne. L'ACFC (Association des chemins de fer du Canada) et ses membres s'emploient à informer les discussions des Canadiens sur le réseau du transport et les grands changements que les investissements dans l'innovation auront sur celui-ci à l'échelle du Canada. En changeant le langage, le dialogue et les méthodologies de communication afin de mieux refléter le rail d'aujourd'hui, l'ACFC prévoit faire la promotion du rôle de ses membres, qui constituent l'épine dorsale du secteur du transport au Canada. 

Épine dorsale de l'économie canadienne
Le rail contribue à créer un avantage concurrentiel pour les collectivités du pays, en tant qu'épine dorsale novatrice et essentielle du réseau de transport. Il s'agit d'un modèle efficace, dynamique, sûr et écologiquement viable pour faire progresser l'économie canadienne.

De nos jours, le rail assure le déplacement de plus de 70 millions de voyageurs et de 75 % des marchandises expédiées par transport de surface chaque année, contribuant à réduire la congestion routière et les émissions nuisibles. Le rail est en pleine croissance à la grandeur du pays et ses quelque 35 000 employés fournissent à ses clients un accès sécuritaire à des marchés nationaux et internationaux, ce qui permet au Canada de prospérer et d'être concurrentiel dans l'environnement du 21e siècle.

« Ne vous y trompez pas : le rail a été et sera toujours l'épine dorsale du transport et de la logistique au Canada, explique Cliff Mackay, président-directeur général de l'Association des chemins de fer du Canada. Le secteur ferroviaire canadien a réalisé d'énormes progrès qui le placent au sommet sur le plan de la sécurité, de l'innovation et de la viabilité écologique du transport. »

En appui à sa vision commune, le secteur ferroviaire a investi 2 milliards de dollars par année afin d'assurer sa position en tant que moteur économique novateur, sûr et écologiquement viable du Canada. Rail 2030, initiative de l'Association des chemins de fer du Canada, vise l'établissement d'une vision commune à l'ensemble du secteur quant à l'avenir du rail. Pour y arriver, le rail travaillera en étroite collaboration avec les intervenants tels les ports, les terminaux et les expéditeurs doivent travailler de concert à supprimer les obstacles, à trouver des solutions et à susciter la collaboration.

« Nous élaborons une vision audacieuse du transport au 21e siècle qui communique le rôle que le rail peut jouer en améliorant la chaîne d'approvisionnement et en contribuant à l'accroissement de la compétitivité et au développement économique du Canada, explique Cliff Mackay. Le secteur ferroviaire, le gouvernement et les chercheurs universitaires s'affairent à examiner les nouvelles approches et à trouver des solutions permettant de relever les défis en matière de transport, comme le renouvellement des infrastructures, la congestion, la hausse des coûts de l'énergie, les préoccupations environnementales et la mobilité. »

Dans une récente allocution adressée aux partenaires du secteur ferroviaire, tant public que privé, l'honorable Chuck Strahl, ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, a reconnu l'importance continue du rail dans l'avenir économique du Canada. Le rail, a-t-il dit, est un élément clé de la chaîne d'approvisionnement nord-américaine et du réseau commercial mondial qui s'étend sur l'ensemble de l'Europe, de l'Afrique, de l'Asie et de l'Amérique du Sud. Le ministre a également souligné la valeur des partenariats et de la collaboration comme moyens de favoriser la recherche sur le transport, secteur de plus en plus axé sur la connaissance.

« Notre vision est celle d'un futur réseau de transport intégré qui soit viable, concurrentiel et sécuritaire, répondant aux besoins des expéditeurs, des voyageurs et de tous les Canadiens, précise le ministre Strahl. Notre gouvernement travaillera en partenariat avec vous, vos collègues d'autres modes de transport et vos intervenants en vue de supprimer les obstacles, de trouver des solutions et de favoriser la collaboration. »

La sécurité et la viabilité environnementale reposent sur l'innovation
L'innovation en matière ferroviaire au Canada continue de produire de nouvelles façons d'assurer efficacement le transport de voyageurs et de marchandises et de faire progresser l'économie canadienne. De nouveaux carburants, des technologies relatives au ralenti, les communications numériques et des locomotives répondant aux normes de l'EPA ont contribué à faire diminuer la consommation de carburant, ce qui se traduit par une baisse de 79 % à 85 % des émissions de particules par tonne-kilomètre de marchandises transportées. Aujourd'hui, les investissements du secteur ferroviaire dans la technologie font de celui-ci le moyen de transport de surface le plus sûr.

Carrières en plein essor
Environ 35 000 personnes travaillent dans le secteur ferroviaire canadien et quelque 60 000 emplois indirects dans un réseau de fournisseurs et de distributeurs. Le secteur nécessite de plus en plus d'hommes et de femmes ayant reçu une formation technique poussée ou obtenu des diplômes postsecondaires en ingénierie, et dans des métiers pointus. Grâce à un effectif hautement qualifié et à des investissements de centaines de millions de dollars dans les nouvelles technologies, la productivité du secteur ferroviaire canadien a augmenté de façon marquée au cours de la dernière décennie. Le rail maintiendra cette tendance en mettant en œuvre de nouveaux programmes d'embauche importants au cours des prochaines années.

Un nouveau dialogue sur le transport ferroviaire au Canada
À l'appui de ces initiatives, l'ACFC a lancé aujourd'hui une nouvelle image de marque, qui comprend un nouveau logo, un slogan, une nouvelle identité visuelle et un site web évolué. Le but de la nouvelle marque, capturé dans le slogan « Des personnes, des marchandises et une économie en mouvement », communique en quelques mots l'impact du rail au Canada.

Vous trouverez davantage de renseignements sur au : www.railcan.ca/fr.

SOURCE ASSOCIATION DES CHEMINS DE FER DU CANADA

Renseignements :

Paul Goyette
Association des chemins de fer du Canada
613-564-8097

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES CHEMINS DE FER DU CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.