Le secteur de l'aérospatiale et de la défense affiche l'activité de fusions et acquisitions la plus intense depuis 30 ans

Une opération canadienne à l'avant-scène : rapport de PwC

MONTRÉAL, le 19 mai /CNW/ - Au premier trimestre de 2011, l'activité de fusions et d'acquisitions dans le secteur de l'aérospatiale et de la défense a dépassé les attentes. La cadence s'est sensiblement accélérée au cours de ce trimestre par rapport aux résultats enregistrés de 2008 à 2010. À l'échelle mondiale, le volume total des opérations annoncées dans le secteur au cours du premier trimestre n'a jamais été aussi élevé depuis les trente dernières années. C'est ce que révèle un rapport de PwC à ce sujet.

Au cours des trois premiers mois de 2011, la société canadienne Vector Aerospace a annoncé son acquisition par Eurocopter, une filiale de EADS, pour un montant de 611 millions de dollars. Cette opération est la plus importante du marché canadien de l'aérospatiale et de la défense depuis plus de trois ans. Aucune transaction de cette ampleur n'a eu lieu dans ce secteur au Canada depuis l'acquisition, au quatrième trimestre de 2007, de la société canadienne Novatel par Hexagon AB de Suède, pour un montant de 430 millions de dollars US.

Un rapport mondial de PwC révèle que le premier trimestre de 2011 a été le théâtre d'une résurgence des opérations de grande envergure dans le secteur mondial de l'aérospatiale et de la défense. Au cours de cette période, on a enregistré 17 opérations, chacune d'une valeur supérieure à 50 millions de dollars US, dont le total s'est élevé à 9,5 milliards. Comparés aux 10 opérations de grande envergure d'une valeur totale de 5,7 milliards de dollars US enregistrées un an auparavant, ces résultats représentent à l'échelle mondiale une hausse de 67 % de la valeur des opérations et de 70 % du volume des activités de fusions et acquisitions. Toujours au premier trimestre et à l'échelle mondiale, on a également enregistré six « méga-transactions » (d'une valeur supérieure à 250 millions de dollars US), soit une de plus par rapport à la même période l'an dernier.

« On a constaté un retour des grandes transactions partout dans le monde au premier trimestre, et à ce chapitre, l'acquisition de la société canadienne Vector Aerospace a remporté la troisième place », souligne Mario Longpré, leader canadien des services au secteur de l'aérospatiale et de la défense chez PwC.

Compte tenu de la nature cyclique des opérations dans le secteur de l'aérospatiale et de la défense, le Canada a fait des progrès par rapport au dernier cycle de reprise économique, de 2002 à 2005. Au cours de cette période, la valeur moyenne annuelle des opérations dans le secteur canadien de l'aérospatiale et de la défense s'établissait à 834 millions de dollars US, avec un volume moyen d'un peu moins de deux opérations par an. Ces résultats s'inscrivent dans le contexte de moyennes mondiales annuelles de 15,5 milliards de dollars US et d'un peu moins de 31 opérations. En 2011, on s'attend à un retour aux moyennes, tant sur le plan du volume que de la valeur des opérations, à mesure que l'économie mondiale continue de se redresser et qu'un plus grand nombre d'entreprises, au Canada comme ailleurs, se remettent en quête de potentiel de croissance dans le secteur.

Les perspectives s'annoncent prometteuses pour la croissance de l'activité sur le marché canadien de l'aérospatiale et de la défense, sous réserve des risques liés à la force du dollar canadien et à la hausse des prix du carburant. Jusqu'à présent, le deuxième trimestre confirme la tendance avec l'acquisition par le groupe Canadian Helicopters de New Zealand's Helicopters Pty LTD, le mois dernier, pour un montant de 125 millions de dollars.

Quatre tendances dominantes prévues par PwC dans le secteur canadien de l'aérospatiale et de la défense pour le reste de l'année 2011 :

    1)      Croissance des transactions dans le secteur de la défense : Au Canada, les dépenses consacrées à la défense ne sont généralement pas le moteur principal du secteur de l'aérospatiale et de la défense. Néanmoins, d'après Mario Longpré, « la majorité récemment remportée par les Conservateurs est de bon augure pour les programmes militaires tels que les avions de combat Joint Strike Fighter et les hélicoptères militaires. On pourrait voir poindre à l'horizon des transactions entre joueurs de petite et moyenne taille qui cherchent à se développer en prévision de la relance du sous-secteur. »
    2)      Influence des prix du carburant et de la force du dollar canadien sur le secteur : La volatilité des prix du pétrole en 2010 et 2011, conjuguée à l'incertitude géopolitique au Moyen-Orient, empêche les fabricants d'équipement d'origine (FEO) et leurs fournisseurs de prévoir les volumes et de planifier la production. Ainsi, on prévoit que plusieurs sociétés opteront pour l'attentisme quant aux fusions et acquisitions jusqu'à ce que les prix du pétrole se stabilisent. Parallèlement, les États-Unis et l'Europe étant les deux principaux marchés d'exportation des produits canadiens, la hausse du dollar canadien par rapport au dollar américain et à l'euro pourrait influer négativement sur la valeur des transactions côté vente. En revanche, un dollar canadien fort permet aux sociétés canadiennes du secteur de l'aérospatiale et de la défense de mieux se positionner pour acheter des entreprises étrangères.
    3)      Les fusions et acquisitions, un moyen de croissance : Alors que les FEO continuent de réduire le nombre des fournisseurs avec lesquels ils font affaire, de plus en plus de petites et moyennes entreprises du secteur de l'aérospatiale et de la défense pourraient se regrouper pour augmenter leur taille. De plus, la nouvelle demande en provenance de marchés en forte croissance tels que la Chine et l'Inde pourrait aussi accélérer la tendance à la consolidation.
    4)      Croissance prévue dans le sous-secteur de l'entretien, de la réparation et de la révision (MRO) : PwC s'attend à voir les sociétés du secteur de l'entretien, de la réparation et de la révision devenir des cibles attrayantes de fusion et d'acquisition. De grands FEO pourraient se porter acquéreurs de sociétés spécialisées en MRO dans un contexte général où le secteur adoptera un modèle d'affaires axé sur la location-bail et le service, plutôt que sur la vente pure et simple. « Cette tendance pourrait être positive pour le Canada, où l'ensemble des entreprises de MRO génèrent des revenus annuels supérieurs à 3 milliards de dollars, affirme Mario Longpré. La récente acquisition de Vector Aerospace par EADS en est un bon exemple. »

Pour télécharger un exemplaire de Mission Control, l'analyse trimestrielle de PwC sur les activités de fusions et acquisitions dans le secteur mondial de l'aérospatiale et de la défense, cliquez sur http://www.pwc.com/ca/fr/aerospace-defence

À propos de l'équipe Transactions de PwC
L'équipe Transactions de PwC (www.pwc.com/ca/deals) aide les clients à réussir leurs transactions — de la conception à la clôture, et au-delà. Faisant partie du plus important groupe de services transactionnels dans le monde et collaborant avec notre équipe mondiale Financement d'entreprises, qui a obtenu en 2010 le prix « Upper Mid Market M&A Advisor of the Year », l'équipe Transactions de PwC Canada vous ouvre la porte d'un nouvel univers de fusions et d'acquisitions.

À propos de PwC
Les cabinets du réseau PwC fournissent des services de certification, de fiscalité et de conseils dans divers secteurs d'activité afin d'apporter une valeur ajoutée aux clients. Dans les 154 pays où sont répartis les cabinets membres du réseau PwC, plus de 161 000 personnes mettent en commun leurs idées et leur expérience pour trouver des solutions, présenter une perspective nouvelle et donner des conseils pratiques. Voir le www.pwc.com pour plus d'informations. Au Canada, PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. (www.pwc.com/ca) et ses entités liées comptent plus de 5 800 associés et employés.

« PwC » est la marque sous laquelle les cabinets membres de PricewaterhouseCoopers International Limited (PwCIL) exercent leurs activités et offrent leurs services. Ensemble, ces cabinets forment le réseau PwC. Chaque cabinet du réseau est une entité distincte sur le plan juridique, qui n'agit pas à titre de mandataire de PwCIL ni de tout autre cabinets membre. PwCIL ne fournit pas de services aux clients. PwCIL n'est pas responsable des actes ou des omissions de la part de ses cabinets membres, et n'a aucune obligation à cet égard. PwCIL n'a aucun contrôle sur l'exercice du jugement professionnel au sein de ses cabinets et ne peut les lier de quelque manière que ce soit.

Note aux rédacteurs :
La société PricewaterhouseCoopers a adopté la nouvelle désignation « PwC » à l'automne 2010. « PwC » s'écrit avec un « P » et un « C » majuscules. Le logo de la société, qui représente les initiales PwC en lettres minuscules, est la seule exception à cette règle d'écriture.

« PwC » s'entend de PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., une société à responsabilité limitée de l'Ontario, membre de PricewaterhouseCoopers International Limited, chaque société membre étant une entité distincte sur le plan juridique. 

 

 

SOURCE PwC

Renseignements :

Olivia Boucherie, PwC
Tél. : 514 205-5335
Courriel : olivia.boucherie@ca.pwc.com

OU: 

Jessica Draker, PwC
Tél. : 613 755-8706
Courriel : jessica.l.draker@ca.pwc.com

Profil de l'entreprise

PwC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.