Le secteur de la fabrication ralentit la croissance économique du Québec



    MONTREAL, le 11 janv. /CNW/ - Bien que la croissance économique du Québec
devrait descendre un peu en dessous de deux pour cent en 2008, elle devrait
croître légèrement plus vite que celle de l'Ontario, selon les plus récentes
prévisions économiques provinciales publiées aujourd'hui par RBC.
    "Comme l'économie du Québec partage les mêmes défis que celle de
l'Ontario et son secteur manufacturier, elle se ressent aussi des pressions du
dollar canadien fort et du tassement du marché américain, dit Craig Wright,
premier vice-président et économiste en chef, RBC. Cependant, la province
reste en partie protégée en raison de la composition différente de son secteur
de la fabrication, dont les principaux moteurs sont des secteurs comme
l'aviation et la biotechnologie. N'ayant pas d'usine de montage d'automobiles
et étant moins directement exposée aux secteurs américains les plus en
difficulté, l'économie du Québec pourrait connaître moins de risque de chute
de sa croissance que celle de son voisin de l'ouest."
    Le rapport révèle que les risques pour les fabricants et les emplois
manufacturiers du centre du Canada sont similaires à ceux qui menacent les
fabricants de la plupart des régions du monde industrialisé. Pour renforcer
l'économie québécoise, un plus grand nombre de politiques favorables au marché
sont nécessaires afin de faciliter les transitions de carrière à mesure que
les travailleurs passent d'un secteur à l'autre et de créer un paysage fiscal,
réglementaire et d'investissement plus concurrentiel.
    Le marché immobilier résidentiel du Québec pourrait aussi se maintenir à
des niveaux nettement plus élevés, puisque la demande accumulée a commencé à
être comblée plus tard que dans d'autres régions du pays. Les nouvelles
réductions d'impôt de 950 millions de dollars de cette année pourraient
procurer un stimulus supplémentaire.
    Dans l'ensemble du Canada, l'Alberta se classe en tête des provinces avec
une croissance économique supérieure à la moyenne, suivie de la Saskatchewan
et de Nouvelle-Ecosse. A l'extrémité opposée de l'échelle, et présentant un
renversement de situation complet maintenant que les mégaprojets sont parvenus
à maturité, Terre-Neuve-et-Labrador enregistrera le taux de croissance
économique le plus lent de 0,5 pour cent, suivi de près de
l'Ile-du-Prince-Edouard, du Québec et de l'Ontario que freinent les
difficultés du secteur de la fabrication. Cependant, une perspective plus
optimiste s'ouvrira d'ici la fin de la décennie pour Terre-Neuve-et-Labrador,
le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Ecosse et en particulier la Saskatchewan.
Cette dernière pourrait bénéficier à la fois de l'extraction minière de
diamants, de riches gisements d'uranium et d'une découverte massive de pétrole
dans le sud-est de la province.
    Les Perspectives provinciales des Services économiques RBC évaluent les
provinces en fonction de la croissance économique, de la croissance de
l'emploi, du taux de chômage, de la croissance des revenus personnels, du
commerce de détail, des mises en chantier résidentielles et de l'indice des
prix à la consommation.
    Selon le rapport (disponible en ligne à 8 h, HNE, à l'adresse
www.rbc.com/economie/marche/pdf/provfcst.pdf), les détails des prévisions
provinciales sont les suivants :

    
                                           Mises en             Ventes au
                       PIB réel            chantier              détail
                                          (milliers)
                  07     08     09     07     08     09     07     08     09
                  --     --     --     --     --     --     --     --     --
    T.-N.        9.0    0.5    1.0    2.5    2.2    1.9   10.0    6.0    2.0
    I.-P.-E.     1.9    1.2    1.4    0.7    0.6    0.5    9.1    4.5    3.7
    N.-E.        2.4    3.0    3.5    4.8    4.5    4.1    4.4    4.9    6.5
    N.-B.        2.5    2.5    2.6    4.1    3.8    3.4    6.7    4.5    4.0
    QUE          1.9    1.7    2.5   49.4   46.9   40.4    4.4    4.0    4.1
    ONT          1.7    1.4    2.6   68.1   66.2   60.2    3.9    3.5    4.7
    MAN          3.4    3.1    2.5    5.7    5.7    5.0    9.0    5.3    3.4
    SASK         4.6    3.8    3.3    5.9    6.1    4.5   12.2    8.5    6.5
    ALB          4.3    3.9    3.2   48.3   38.6   35.2    9.7    9.0    8.2
    C.-B.        3.0    2.5    3.0   38.6   35.2   28.5    7.1    6.0    7.5
    CANADA       2.6    2.1    2.7    228    210    184    5.9    5.1    5.5


                        Emploi               IPC

                  07     08     09     07     08     09
                  --     --     --     --     --     --
    T.-N.        0.7    0.1    0.3    1.5    1.0    1.2
    I.-P.-E.     1.3    0.4    0.2    1.8    1.3    1.6
    N.-E.        1.3    1.8    2.0    1.9    1.1    2.0
    N.-B.        1.9    1.7    0.9    2.0    1.2    1.6
    QUE          2.2    1.2    0.9    1.6    1.1    1.6
    ONT          1.6    1.0    1.1    1.9    1.0    1.7
    MAN          1.5    1.2    1.5    2.2    1.7    1.6
    SASK         2.3    1.6    0.8    3.0    2.4    2.4
    ALB          4.8    2.0    1.8    5.1    2.9    2.6
    C.-B.        3.2    1.9    2.6    1.8    1.4    2.2
    CANADA       2.3    1.3    1.4    2.1    1.4    1.9
    





Renseignements :

Renseignements: Craig Wright, Services économiques RBC, (416) 974-7457;
Derek Holt, Services économiques RBC, (416) 974-6192; Jimmy Jean, Services
économiques RBC, (416) 974-6525; Raymond Chouinard, Relations avec les médias,
RBC, (514) 874-6556

Profil de l'entreprise

RBC (French)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.