Le SCFP ne veut pas d'un ALENA interprovincial



    OTTAWA, le 18 juill. /CNW Telbec/ - Les membres du SCFP qui attendaient
des éclaircissements aujourd'hui sur les projets de modification à l'Accord
sur le commerce intérieur (ACI) à la conférence de presse du Conseil de la
fédération devront, semble-t-il, rester dans le noir.
    Le premier ministre Jean Charest, porte-parole du Conseil, nous a assurés
que les modifications s'inscrivaient dans un "large accord". M. Charest était
moins enclin à nous faire part des détails du projet de mécanisme de tribunal
qui permettra aux entreprises de poursuivre des gouvernements si ceux-ci
adoptent des règlements qui pourraient restreindre les revenus. Ainsi, il
faudra choisir entre les services publics et les profits des sociétés.
    Fait intéressant, Jean Charest a insisté sur la nécessité, pour les
gouvernements, de défendre l'ALENA et d'assumer la responsabilité d'informer
les Canadiens sur les avantages et les bienfaits de l'accord de commerce signé
il y a quatorze ans. Paul Moist a rapidement rétorqué que les Canadiens ont
été très critiques quant aux effets de l'ALENA sur les emplois et les
collectivités. "Il est donc incroyable, affirme M. Moist, que nos leaders
provinciaux croient encore qu'il faille expliquer l'ALENA aux Canadiens."
    Paul Moist et d'autres dirigeants syndicaux du secteur public sont
présentement en route vers la Colombie pour y rencontrer des travailleurs et
discuter de la situation des droits de la personne là-bas et des effets des
accords de libre-échange sur les travailleurs, qu'ils soient Canadiens ou
Colombiens.
    Les intentions des premiers ministres demeurent vagues quant à l'ACI, et
on peut toujours espérer que leur appui enthousiaste à l'ALENA n'est pas
révélateur de leurs projets en matière de commerce intérieur au Canada.
    "En conférant aux entreprises privées le droit de poursuivre les
gouvernements, le mécanisme de tribunal proposé par les premiers ministres
ouvre la porte à un accord sur la main-d'oeuvre qui n'est pas démocratique.
Les Canadiens ne veulent pas de règles comme celles de l'ALENA dans les
accords de commerce interprovinciaux", conclut Paul Moist.
    Les provinces modifieront l'ACI d'ici le 1er janvier 2009. Jusque là, le
plus important syndicat du Canada demande à ses 570 000 membres de faire
pression sur les gouvernements et de lutter contre la menace d'une
modification inadéquate et irrévocable à l'ACI.




Renseignements :

Renseignements: Stan Marshall, directeur général des services nationaux,
Cell.: (613) 286-6568

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.