Le SCFP demande au fédéral de s'attaquer à la réalité du déficit de l'infrastructure



    OTTAWA, le 20 nov. /CNW Telbec/ - Attention : Danger d'effondrement
imminent de l'infrastructure municipale du Canada est le titre d'un rapport
rendu public aujourd'hui par la Fédération canadienne des municipalités. La
FCM confirme que les fondations physiques des villes et des collectivités du
Canada sont près de l'effondrement.
    "Ce rapport confirme ce que les travailleurs municipaux savent depuis
déjà un certain temps, que notre infrastructure physique a dépassé sa durée de
vie utile", affirme Paul Moist, président national du Syndicat canadien de la
fonction publique. Dans son rapport, la FCM chiffre le déficit de
l'infrastructure à 123 milliards de dollars.
    "La majorité de l'infrastructure municipale a été construite au cours des
années 1950, 1960 et 1970 et doit maintenant être remplacée. Nous sommes
préoccupés par la réponse que nous a réservée le gouvernement fédéral à ce
jour, soit le fonds Chantiers Canada", d'ajouter M. Moist.
    L'estimation de 123 milliards de dollars de l'étude comprend des
"sous-déficits" pour d'importantes catégories d'infrastructure : systèmes de
traitement de l'eau et des eaux usées (31 milliards), transport
(21,7 milliards), transport en commun (22,8 milliards), gestion des déchets
solides (7,7 milliards) et infrastructure communautaire, récréative,
culturelle et sociale (40,2 milliards).
    "Ce chiffre de 123 milliards ne peut qu'augmenter de façon exponentielle.
Les gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux doivent travailler
ensemble sur l'élaboration d'un plan viable pour combler le déficit de
l'infrastructure, dont l'impact se fait sentir bien au-delà de la sphère
économique, explique M. Moist. La vie et la santé publique sont menacées. Nos
ponts doivent être réparés et nos systèmes d'aqueduc fuient de partout.
Maintenant que le surplus fédéral s'élève à quelque 14 milliards de dollars,
il n'y a plus aucune raison valable de repousser ce qui doit être fait."
    Le SCFP sait depuis quelque temps que le déficit de l'infrastructure se
creuse à un rythme alarmant. Le rapport de la FCM explique clairement aux
conseillers en politiques fédérales et aux politiciens l'urgence de
reconnaître la gravité du déficit de l'infrastructure nationale. Il est
ridicule et tout à fait impensable de croire que les municipalités puissent
corriger le déficit de l'infrastructure en augmentant les impôts fonciers.
    "Le fonds Chantiers Canada annoncé l'année dernière est un programme sans
fondement qui ne fait que réaffecter des fonds fédéraux déjà affectés à un
programme qui vise à tirer profit de la crise de l'infrastructure pour
privatiser les services municipaux. Ce dont les municipalités ont besoin est
de soutien pour réparer et remplacer l'infrastructure vieillissante. Les
menaces du type 'Nous vous donnerons de l'argent si vous acceptez de
privatiser' n'ont pas leur place", conclut Moist.




Renseignements :

Renseignements: Paul Moist, président national du SCFP, (613) 558-2873
(cell.); Catherine Louli, service des communications du SCFP, (613) 851-0547
(cell.)

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.