Le satellite japonais "IBUKI" (GOSAT) ayant à son bord l'interféromètre développé par ABB Analytique de Québec sera lancé mercredi soir le 21 janvier à 22h30 (heure du Québec)



    QUEBEC, le 19 janv. /CNW Telbec/ - ABB, le chef de file en technologies
de l'énergie et de l'automation, est très fière de voir se concrétiser la
phase ultime du projet GOSAT (Greenhouse gases Observing SATellite) auquel
elle a contribué en développant un interféromètre spatial constituant la
composante principale du satellite japonais.
    Le satellite récemment baptisé "IBUKI", qui signifie "respirer" en
japonais, vivra son baptême de l'espace mercredi soir le 21 janvier à 22h30
heure du Québec (22 janvier à 12h30 au Japon). La mission GOSAT, qui s'inscrit
dans l'application du protocole de Kyoto, est un projet de l'Agence spatiale
japonaise (JAXA), de l'institut national pour les études environnementales et
du ministère de l'environnement du Japon consistant à fournir le premier
satellite au monde pour observer les gaz à effet de serre, en particulier le
CO2 et le méthane depuis l'espace.
    La fébrilité sera palpable chez ABB au centre ville de Québec lors du
lancement de ce satellite puisqu'il aura à son bord l'interféromètre qui a
nécessité l'expertise et le labeur d'une équipe de plus de 15 personnes,
principalement composée d'ingénieurs mécanique, électrique, logiciel
(informatique), physiciens, opticiens et de techniciens.
    "Le lancement du satellite IBUKI est pour nous l'étape ultime que nous
attendions avec impatience. Je suis d'autant plus fier de l'équipe responsable
du projet car elle a réalisé un des interféromètres les plus performants de
l'histoire spatiale. Ce genre de réalisation nous rend fière de faire partie
d'une compagnie comme ABB qui est considérée comme un fleuron de la haute
technologie au Québec" a affirmé M. Marc-André Soucy, directeur, Industrie de
la télédétection, ABB, unité d'affaires analytique à Québec.
    Il sera possible de voir le lancement du satellite en direct à partir du
site internet de la JAXA à l'adresse suivante :
http://www.jaxa.jp/countdown/f15/live/index_e.html
    Rappelons que le contrat de 10 millions $ avait été octroyé à l'unité
d'affaires analytique d'ABB de Québec en août 2005 par NEC TOSHIBA Space
Systems, le principal fournisseur d'instruments de mission du programme GOSAT
et que l'instrument avait été livré en juin 2007.
    L'interféromètre fabriqué chez ABB à Québec est un système capable de
recueillir et de transmettre des mesures atmosphériques précises sur la
distribution globale de dioxyde de carbone et de méthane - tous les trois
jours - à une distance de 666 kilomètres de la Terre. Les mesures seront
utilisées pour consigner et évaluer les niveaux de dioxyde de carbone et de
méthane dans l'atmosphère. Le processus de mesure se sert de la "signature
spectrale" des molécules émises par le dioxyde de carbone et autres gaz, qui
les rendent faciles à identifier et à mesurer grâce à la technologie à
infrarouge permettant de "lire" la signature et établir la densité des
molécules. En prenant des lectures à divers points de l'orbite, latitude,
longitude et altitude, il est alors possible de créer des profils pour définir
le niveau de concentration de chaque gaz dans l'atmosphère.
    Le programme GOSAT est également important parce que le nombre de
stations terrestres pour l'observation du dioxyde de carbone était limité
jusqu'à ce jour, surtout en raison de sa distribution inégale dans le monde.
Le satellite IBUKI constituera la première station d'observation capable
d'assurer, de façon constante et globale, la surveillance des gaz à effet de
serre à 56 000 points d'observation tous les trois jours. Les scientifiques
pourront combiner les données d'observation globales envoyées à partir de
l'espace avec les données déjà recueillies sur la Terre.
    Mentionnons que le développement de l'interféromètre a été inspiré de la
charge utile du satellite ACE/SciSat-1 développé par ABB pour l'Agence
spatiale canadienne. Un satellite qui est en orbite depuis plus de 5 ans
maintenant et qui offre des performances dépassant toutes les attentes de la
communauté scientifique.
    L'unité d'affaires analytique d'ABB conçoit, fabrique et met en marché
des systèmes analytiques à haut rendement ainsi que des spectromètres pour le
secteur du pétrole, de la chimie, des sciences de la vie et les applications
de télédétection/aérospatial. L'unité d'affaires met également en marché des
analyseurs permettant de détecter la présence d'hydrogène et d'inclusions dans
l'aluminium en fusion. Plus d'information disponible sur
www.abb.com/analytical.

    ABB (www.abb.com) est un chef de file en technologies de l'énergie et de
l'automation permettant à ses clients des services publics et de l'industrie
d'améliorer leur rendement tout en réduisant leurs impacts environnementaux.
Le Groupe de sociétés ABB possède des exploitations dans quelque 100 pays et
emploie environ 120 000 personnes. Au Canada (www.abb.ca), ABB emploie quelque
2500 personnes dans environ 40 installations d'un océan à l'autre.




Renseignements :

Renseignements: Marc-André Soucy, Directeur, Unité d'affaires
analytique, Industrie de la Télédétection, ABB Inc., (418) 877-2944, ext. 343,
marc-andre.a.soucy@ca.abb.com; Jean-Pierre Simard, Directeur marketing, Unité
d'affaires analytique, ABB Inc.(418) 877-2944, ext. 356,
nancy.c.rochette@ca.abb.com; http://www.abb.com/analytical

Profil de l'entreprise

ABB inc.

Renseignements sur cet organisme

Nouvelles - Environnement

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.