Le retour des vedettes de la mer

QUÉBEC, le 3 mai 2016 /CNW Telbec/ - Le printemps et le retour du soleil marquent l'arrivée des produits marins frais du Québec. Crabe des neiges, homard et crevettes nordiques, bien sûr, mais aussi mactre de Stimpson, flétan et huîtres garnissent les comptoirs des marchés et des épiceries pour le plus grand plaisir des amateurs. À cause de la grande fraîcheur des produits, la période est idéale pour les déguster. Voilà pourquoi l'Association québécoise de l'industrie de la pêche (AQIP), en partenariat avec le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) et le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation (MESI), en profite pour mettre en branle la campagne de promotion annuelle autour de cet important secteur économique.

« Les poissons et les fruits de mer du Québec sont d'une qualité exceptionnelle : ils bénéficient d'un environnement naturel parmi les plus riches au monde et d'une fraîcheur incomparable à cause de la proximité des lieux de pêche avec les centres urbains. Alors que le mois de mai nous amène le crabe des neiges, le homard et la crevette nordique, d'autres espèces se succéderont au cours des prochaines semaines. Il faut en profiter! » a résumé Jean-Paul Gagné, directeur général de l'AQIP.

Un chiffre d'affaires de plus de 400 millions $
En pleine croissance, l'industrie de la pêche et de la transformation est un domaine économique important ayant un chiffre d'affaires de 401,8 M$, Elle procure près de 7 000 emplois directs et compte 68 usines de transformation. L'industrie québécoise de la pêche et de la transformation est également un important joueur à l'international, avec des exportations d'une valeur de 285,4 M$. Les produits marins, principalement le crabe des neiges et le homard, sont exportés aux États-Unis, en Asie, dans l'Union européenne ainsi qu'aux Antilles.

Une industrie écoresponsable
Au Québec, relativement aux volumes pêchés, plus de 52 % des espèces sont certifiées par le Marine Stewardship Council (MSC), soit les pêcheries du homard des Îles-de-la-Madeleine, du homard de la Gaspésie, de la crevette nordique, du crabe des neiges du sud du golfe du Saint-Laurent. Le MSC est l'organisme le plus reconnu à travers le monde en ce qui a trait à l'écocertification des pêcheries. Cette certification vise à améliorer et à mettre en évidence la gestion responsable des ressources marines et le développement durable du secteur. Des travaux sont en cours en vue d'écocertifier le flétan du Groenland et le crabe des neiges de la Côte-Nord, ce qui permettrait d'augmenter le pourcentage des espèces québécoises certifiées MSC à plus de 70 %!

Une campagne de promotion
La campagne se déploiera sous le thème « Santé mer Québec » autour de deux événements majeurs le 3 mai à Montréal et le 5 mai à Québec, qui réuniront des acteurs de l'industrie de la pêche. Le chef Pierre-Olivier Ferry (Jardins de Métis) offrira des bouchées originales aux convives, dans un style cocktail dînatoire. Certaines recettes seront par la suite disponibles sur les sites Web de l'AQIP (aqip.com) et du MAPAQ (mapaq.gouv.qc.ca). La promotion des produits marins sera également bien visible dans les magasins d'alimentation Metro et IGA. Elle sera soutenue par des messages radiophoniques diffusés à Québec et à Montréal, et par le logo « Aliments du Québec ».

« Je tiens à féliciter l'industrie pour ses nombreuses initiatives qui contribuent de manière remarquable à la notoriété des produits d'ici. Je pense notamment à l'identification des homards et à l'écocertification de près de 52 % de nos ressources marines. Par ces gestes, vous garantissez aux consommateurs que les produits qu'ils choisissent sont bel et bien d'ici et qu'ils sont issus de pratiques d'exploitation qui respectent les principes et les exigences du développement durable. Je souligne également les démarches entreprises par nos transformateurs afin d'obtenir la certification de l'Initiative mondiale de la sécurité alimentaire, mieux connue sous le sigle GFSI, qui leur permet d'adopter des normes strictes en matière de sécurité sanitaire des aliments et de satisfaire aux exigences des différents marchés », a déclaré le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. Pierre Paradis.

L'Association québécoise de l'industrie de la pêche (AQIP)
Organisme à but non lucratif, l'AQIP a été fondée en 1978 par les entreprises de transformation de produits marins des régions maritimes du Québec, dont elle défend les intérêts auprès des instances concernées. Elle constitue la plus ancienne association d'entreprises de transformation de poissons et de fruits de mer au Canada, et compte 46 membres, soit 35 membres industriels et 11 membres associés, qui représentent en tout 85 % du volume des produits marins transformés au Québec.

 

SOURCE Association québécoise de l'industrie de la pêche (AQIP)

Renseignements : Pour information et entrevue : Jean-Sébastien Brousseau, pointcomm, T : 418 529-8270, C : 418 953-4749, jsb@pointcomm.net

Profil de l'entreprise

Association québécoise de l'industrie de la pêche (AQIP)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.