Le retard du pipeline Keystone XL entraînera des incidences négatives sur l'emploi au Canada

OTTAWA, le 17 nov. 2011 /CNW/ - Parlant au nom des 14 syndicats de la construction du Canada et de près d'un demi-million de membres, Robert Blakely a affirmé ce qui suit : « nous appuyons sans réserve et de tout cœur TransCanada Pipelines et son projet Keystone XL. Ce projet fait beaucoup plus que simplement créer quelques emplois à court terme pour la construction du pipeline. »

Le Département des métiers de la construction comprend bien que le projet Keystone XL créera des emplois à long terme dans les secteurs de la conversion, de l'exploitation et de la maintenance dans les raffineries, tant au Canada qu'aux États-Unis. En outre, ces emplois contribueront à faire circuler d'énormes montants d'argent dans l'ensemble de l'Amérique du Nord. La sécurité de l'approvisionnement énergétique en Amérique du Nord dépend de la mise en valeur des sables bitumineux et d'autres projets énergétiques canadiens.

Joseph Maloney, président du conseil, Comité exécutif canadien, et vice-président international de la Fraternité internationale des chaudronniers a fait cette remarque : « les emplois dans le secteur canadien des sables bitumineux sont cruciaux pour l'Amérique du Nord. Nous comptons sur eux pour assurer notre niveau de vie et, pour être franc, qu'est-ce qui est mieux pour l'économie nord-américaine, est-ce d'appuyer les États-Unis et le Canada ou de soutenir des régimes étrangers hostiles?? »

Le Département des métiers de la construction appuie la mise en valeur des sables bitumineux et considère le projet Keystone comme faisant partie intégrante de la croissance future. Les retards du projet Keystone remettent en question cette croissance future; le pétrole transporté par le pipeline Keystone doit être produit et cette production doit être acheminée vers un marché facile. Vous ne pouvez tout simplement pas le stocker et attendre au lendemain.

M. Blakely a affirmé que « nous, les syndicats de la construction, sommes aujourd'hui préoccupés par les emplois, mais, en tant que Canadiens, nous devons nous soucier d'attirer les jeunes Canadiens dans les métiers spécialisés. L'incertitude touchant les emplois dans le secteur énergétique entraîne une incertitude quant à la planification de la main-d'œuvre et une réduction significative des possibilités d'apprentissage. Nous avons déjà connu une telle situation : celle-ci a eu un prix, à la fois pour le contribuable et pour les acheteurs finaux de marchandises produites dans les usines que nous avons si chèrement bâties, alors que nous manquions de main-d'œuvre qualifiée. Vous ne pouvez former le nombre d'ouvriers requis si vous ne pouvez leur assurer un emploi.

Le Département des métiers de la construction est le plus important prestataire de formation privé au Canada. Il offre des infrastructures de formation d'un océan à l'autre d'une valeur de plus de 650 M$ et dépense environ 200 M$ en formation chaque année. Les possibilités de formation dans les métiers spécialisés dans le secteur énergétique du Canada ne doivent pas être perdues.

SOURCE Building

Renseignements :

Robert R. Blakely
Directeur des affaires canadiennes
613-236-0653   rblakely@buildingtrades.ca

Profil de l'entreprise

Building & Construction Trades Department, AFL-CIO

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.