Le Réseau pour l'abandon du tabac de l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa s'étend à 50 hôpitaux du Canada



    Le modèle de l'Institut de cardiologie, qui affiche un taux de réussite
    d'abandon du tabac de 50 %, est le point de mire de la première
    conférence scientifique

    OTTAWA, le 21 janv. /CNW Telbec/ - Le Réseau pour l'abandon du tabac de
l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa (ICUO) a connu un essor
important et compte aujourd'hui 50 hôpitaux canadiens, qui ont tous été
encadrés par l'ICUO depuis les débuts du programme en 2004. A ce jour, quelque
6 000 Canadiens sont devenus non-fumeurs après avoir été repérés et traités
grâce au modèle d'Ottawa pour l'abandon du tabac de l'ICUO.
    Le modèle de l'ICUO, perçu comme l'approche la plus avant-gardiste pour
repérer et traiter la dépendance au tabac, affiche d'excellents résultats avec
près de 50 % des participants toujours non-fumeurs après 12 mois. Le modèle
connaît un succès si retentissant que l'ICUO accueillera la première
Conférence d'Ottawa sur l'abandon du tabac les 23 et 24 janvier; des sommités
de la dépendance au tabac prodigueront leurs conseils aux médecins et autres
professionnels de la santé pour mieux aider leurs patients.
    "La dépendance est l'enjeu de santé préventive le plus fondamental au
Canada. Les fumeurs comprennent bien pourquoi ils ne devraient pas fumer et
ils accueillent avec enthousiasme l'aide qui leur est offerte pour y arriver.
Grâce à nos programmes, nous formons un groupe de chefs de file scientifiques
qui instaureront dans les hôpitaux du Canada un nouveau programme d'abandon du
tabac des plus prometteurs - le modèle d'Ottawa. La Conférence est une autre
manifestation du leadership de l'Institut de cardiologie en matière de
médecine préventive", rapporte le Dr Andrew Pipe, directeur du Centre de
prévention et de réadaptation Minto de l'ICUO.
    "Jusqu'à maintenant, les approches cliniques sur l'abandon du tabac ont
fait l'objet de très peu de conférences au Canada. Ceci nous permet de
remanier et de consolider le rôle des hôpitaux en matière de soins préventifs.
L'Institut de cardiologie joue un rôle central auprès des hôpitaux et des
cliniciens de l'ensemble du pays pour leur apprendre à voir le tabagisme comme
une dépendance, les aider à repérer les fumeurs et offrir des traitements
efficaces à long terme pour leurs patients", affirme Robert Reid, directeur
associé du Centre de prévention et de réadaptation Minto de l'ICUO.
    Environ 20 % des patients hospitalisés sont fumeurs, et cette
hospitalisation peut être une excellente occasion de cesser de fumer. Le
modèle d'Ottawa de l'ICUO est un programme d'abandon du tabac qui s'appuie sur
une combinaison exceptionnelle alliant consultations, pharmacothérapie,
information, suivi et rétroaction. Le modèle est aussi considéré comme un
outil important dans le traitement de la maladie chronique.

    La première Conférence d'Ottawa mettra en vedette :

    
    - le Dr Andrew Pipe, l'un des plus éminents chercheurs canadiens en
      matière de prévention des maladies cardiovasculaires;
    - le Dr John Hughes, psychiatre, directeur du Human Behavior Pharmacology
      Laboratory de l'Université du Vermont à Burlington, et éminent
      chercheur sur les questions de santé mentale et de dépendance au tabac;
    - le Dr Richard Hurt, du Centre de dépendance à la nicotine de la
      Clinique Mayo, une sommité respectée dans le monde entier en matière de
      contrôle et d'abandon du tabagisme; et
    - Robert Reid, spécialiste des approches comportementales liées à la
      promotion de la santé et à la prévention de la maladie, reconnu à
      l'échelle nationale.

    Le modèle de l'Institut de cardiologie est reconnu pour son approche
efficace hautement personnalisée d'aide à l'abandon du tabac. Au total, ce
sont 14 hôpitaux qui se sont joints au Réseau pour l'abandon du tabac de
l'ICUO au cours des derniers mois, portant à 50 le nombre de membres.
    On y retrouve des hôpitaux de la Régie Santé de la Vallée du
Nouveau-Brunswick et de la Régie de santé VCH (Vancouver Coastal Health) en
Colombie-Britannique ainsi que six importants hôpitaux de la région de
Toronto, dont l'Hôpital St. Michael's, le Sunnybrook Health Sciences Centre et
le St. Joseph's Healthcare à Hamilton. L'Hôpital général de Regina en
Saskatchewan, l'Hôpital de Moncton au Nouveau-Brunswick et le Boundary Trails
Health Centre de Winkler au Manitoba font partie des hôpitaux qui ont
récemment adhéré au Réseau.
    A l'ICUO, quelque 1 500 patients fumeurs hospitalisés sont ciblés
annuellement et plus de 98 % d'entre eux participent au programme de
l'Institut de cardiologie. Parmi ceux-ci, 50 % demeurent non-fumeurs après 6
mois et 46 % après 1 an. Le modèle d'Ottawa, développé à l'Institut de
cardiologie, a reçu le soutien de Santé Canada, du ministère de la Promotion
de la santé de l'Ontario, de la Change Foundation et, plus récemment, de la
Fondation des maladies du coeur de l'Ontario et de Pfizer Canada.

    A propos de l'ICUO

    L'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa est le centre de santé
cardiovasculaire le plus important et le plus innovateur au Canada, qui se
consacre à la recherche, au traitement et à la prévention des maladies du
coeur. Nous offrons des soins de pointe personnalisés, façonnons la
pratique de la médecine cardiovasculaire et révolutionnons notre compréhension
des maladies du coeur ainsi que leur traitement. Nous acquérons de
nouvelles connaissances et utilisons ces découvertes pour améliorer les soins.
Au service de la collectivité locale, nationale et internationale, nous sommes
les pionniers d'une nouvelle ère dans le domaine de la santé cardiaque. Pour
plus d'information, visitez le www.ottawaheart.ca.

    Fonctionnement du modèle d'Ottawa

    Le modèle d'Ottawa de l'ICUO permet de repérer les fumeurs de façon
systématique et de leur offrir une aide en matière d'abandon du tabac. Les
hôpitaux adaptent le modèle d'Ottawa en fonction des objectifs suivants :

    - L'ensemble des médecins et infirmières recevra une formation
      individuelle sur la gestion de la dépendance au tabac.
    - Tous les fumeurs admis à l'hôpital feront l'objet d'un repérage pour
      avoir accès à un traitement approprié, à un soutien de la part d'une
      infirmière conseillère attitrée et à des produits de sevrage
      tabagiques. Les renseignements concernant l'usage du tabac par le
      patient seront consignés dans son dossier.
    - Le médecin traitant ou l'infirmière conseillera à tous les fumeurs de
      cesser de fumer en utilisant une approche claire et non critique. Le
      médecin prescrira une thérapie de remplacement de la nicotine au
      besoin.
    - Pour chaque patient réceptif, un plan individuel visant l'abandon du
      tabac sera élaboré. Les infirmières auront reçu une formation qui
      couvre tous les aspects de la dépendance à la nicotine et de l'abandon
      du tabac.
    - Un système interactif de réponse vocale appellera les patients à la
      maison; ceux-ci devront répondre à une série de questions destinées à
      suivre leurs progrès. Si une réponse laisse soupçonner que le patient
      peine à résister à l'envie de fumer ou a rechuté, une infirmière
      communiquera avec lui pour discuter des options possibles et pour
      l'aider à se remotiver.
    




Renseignements :

Renseignements: Marlene Orton, Gestionnaire principale, Affaires
publiques, Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa, (613) 761-4427,
morton@ottawaheart.ca

Profil de l'entreprise

Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.