Le repli boursier mondial nuit aux rendements des fonds d'actions en février, selon les données de Morningstar Canada



    TORONTO, le 2 mars /CNW/ - Le mois de février se préparait à dévoiler des
rendements spectaculaires pour les fonds d'actions, mais des inquiétudes
envers la durabilité de la croissance chinoise, jumelées à la diffusion de
nouvelles économiques peu reluisantes du côté américain, ont violemment
propulsé les marchés vers le bas deux jours avant la fin du mois. Bon nombre
des Bourses mondiales, dont celles de la Chine, du Canada et des Etats-Unis,
montraient déjà des signes de rétablissement le jour suivant, mais d'autres en
Asie et en Europe ont poursuivi leur descente.
    Les 22 Indices de fonds Morningstar qui mesurent les rendements des
diverses catégories de fonds d'actions ont tous subi des pertes le 27 février.
En revanche, les six indices de fonds à revenu fixe révélaient des gains
supérieurs à la moyenne pendant cette journée, une conséquence de la fuite des
investisseurs vers la sûreté relative des obligations. Les indices Actions
Métaux précieux, Actions Marchés émergents et Actions Ressources naturelles
ont été les plus durement touchés, comme en témoignent leurs retraits
respectifs de 5,9 %, 3,9 % et 3,5 %.
    "On considère souvent que l'or est un refuge lors des périodes
d'instabilité financière et politique. Or, si l'économie chinoise bascule, il
est fort possible que le prix de ce métal lui emboîte le pas puisque la Chine
est l'un des principaux acheteurs d'or", a expliqué Jordan Benincasa, analyste
de fonds auprès de Morningstar Canada. "De plus, les fonds de métaux précieux
ne possèdent pas seulement des actions aurifères, mais également d'autres
métaux comme le cuivre, le nickel et le zinc. La Chine achète une grande
quantité de ces matières premières pour le déploiement de son infrastructure,
donc si l'économie chinoise devait ralentir, la demande en souffrirait."
    S'ajoute également aux raisons pouvant expliquer l'ampleur de la chute de
l'indice le fait que les fonds de métaux précieux investissent souvent dans
des sociétés à petite et microcapitalisation fortement endettées. "Ces
caractéristiques concourent à leur volatilité, aussi bien à la hausse qu'à la
baisse", a précisé M. Benincasa. Avant le repli, l'Indice Actions Métaux
précieux Morningstar Canada se prévalait d'un gain de 7,1 %; toutefois, selon
les données provisoires publiées aujourd'hui par Morningstar Canada, son
surplus était réduit à 2,1 % à la fin du mois.
    La catégorie Actions Japon n'a pas subi des contrecoups aussi importants
mardi dernier si l'on se fie à sa perte modeste de 1,2 % cette journée-là. Au
cours des 26 premiers jours du mois, le gain de l'indice se chiffrait à 3,6 %.
Toutefois, la panique s'est emparée de la Bourse de Tokyo mercredi, et
l'indice Nikkei 225 s'est effondré de près de 3 % pendant la journée. Ce recul
a cependant eu un effet mineur sur les fonds d'actions japonaises, puisque
ceux ont joui d'une hausse de 1,5 % du yen par rapport au dollar canadien
pendant le mois. L'Indice Actions Japon Morningstar Canada a terminé le mois
de février avec un gain de 2,2 %, au-devant de tous les autres indices de
Morningstar.
    Comme on considère généralement que les petites entreprises sont plus
risquées que les sociétés bien établies, la fuite généralisée vers les titres
plus sûrs a touché plus durement les fonds à petite capitalisation que ceux à
grande capitalisation. L'Indice Actions Canada PME 90 % et l'Indice Actions
Canada PME 50 % essuyaient des pertes respectives de 2,6 % et 2,5 % mardi,
comparativement à des pertes de 2,3 % pour les indices Actions Canada 90 % et
Actions Canada 50 % cette journée-là. On pouvait observer des tendances
similaires dans les catégories de fonds d'actions américaines et mondiales.
    Toutefois, comme les fonds de PME jouissaient de rendements plus
imposants que leurs contreparties à grande capitalisation avant le mardi
fatidique, les pertes n'ont pas suffi à annuler leurs gains et les catégories
de fonds de PME obtenaient un meilleur rang au classement du mois. L'Indice
Actions Canada PME 90 % terminait troisième avec un rendement mensuel de
1,9 %, tandis que l'Indice Actions Canada PME 50 % finissait neuvième avec un
gain de 1 %. Les indices Actions Canada 90 % et Actions Canada 50 % perdaient
du terrain avec des pertes mensuelles respectives de 0,3 % et 0,7 %.
    Le pire rendement du mois revenait à l'Indice Actions E-U et sa perte de
2,5 %. Même avant le repli du 27 février, les fonds de la catégorie n'avaient
pas la forme, lésés par la baisse de 1,7 % du dollar américain par rapport au
huard. L'Indice Actions E-U était l'un des deux indices (l'autre étant
l'Indice Actions Soins de la santé) qui étaient déjà à la dérive à la clôture
des marchés lundi. Les inquiétudes liées à la Chine se sont ajoutées aux
piètres indicateurs économiques du pays et aux commentaires d'Alan Greenspan,
ancien président de la Réserve fédérale, à l'effet qu'une récession était
envisageable avant la fin de cette année, et l'indice s'est enfoncé d'un autre
3 % mardi. Le Dow Jones Industrial Average et le S&P 500 ont tous deux reculé
d'environ 3,5 %, mais se sont rétablis un tant soit peu le jour suivant, après
que Ben Bernanke, président actuel de la Fed, a affirmé que les marchés
américains fonctionnaient normalement.
    L'Indice Actions Marchés émergents terminait deuxième dans la liste des
pires performances de février avec une perte de 2 %. Pendant ce temps,
l'indice Actions Europe, qui depuis huit mois jouissait de rendements
supérieurs à 1 %, terminait quatrième au pied du classement avec un recul de
1,7 % pour le mois. Ces deux catégories ont été durement touchées par le repli
d'un jour, et contrairement à leurs contreparties canadiennes et américaines,
n'avaient pas entamé leur remontée à la fin du mois.
    Pour la première fois depuis mai 2006, les indices de fonds représentant
les catégories à revenu fixe ont tous terminé le mois dans la moitié
supérieure du classement de février. L'Indice Revenu fixe Canada Longue durée
remportait le meilleur rendement du groupe, soit un gain de 1,8 %, ce qui lui
valait la cinquième place dans l'ensemble. Les cinq autres indices de fonds à
revenu fixe échelonnaient leurs rendements de 0,6 %, pour l'Indice Revenu fixe
Canada Courte durée, à 1,2 % pour l'Indice Revenu fixe Rendement élevé.
    Morningstar Canada publie les données provisoires sur les rendements au
début de chaque mois afin de fournir aux investisseurs un aperçu du
comportement des catégories de fonds pendant le mois ayant pris fin. Les
résultats provisoires se basent sur le changement de la valeur liquidative par
part pendant le mois et ne tiennent pas compte des distributions telles que
les dividendes, les intérêts et les gains en capital. Les rendements
définitifs seront affichés sur le site www.morningstar.ca vers le milieu du
mois.
    Pour en apprendre davantage sur les rendements des fonds en février,
veuillez vous rendre au site www.morningstar.ca.

    A propos de Morningstar
    Morningstar Canada est la filiale canadienne de Morningstar, Inc.,
société située à Chicago. Morningstar Canada commercialise PALTrak et le
Laboratoire Advisor, deux populaires outils de recherche sur les fonds de
placement, et offre la source d'informations en ligne la plus complète sur les
fonds mutuels canadiens par l'entremise de Morningstar.ca et
MorningstarAdvisor.ca. La société produit également le logiciel Principia, un
outil de recherche portant sur l'univers canadien des fonds institutionnels.
Morningstar Canada est aussi un important fournisseur de solutions s'intégrant
aux sites Web des institutions financières, en plus d'offrir des services de
consultation se basant sur les données qu'elle recueille et les analyses qui
en découlent. Exploitant dans 18 pays, Morningstar fournit des données sur
plus de 190 000 placements à l'échelle mondiale.





Renseignements :

Renseignements: Christian Charest, (416) 489-7075, poste 226


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.