Le RCLALQ remet une coquerelle d'Or à la ministre Nathalie Normandeau



    MONTREAL, le 8 avr. /CNW Telbec/ - Le Regroupement des comités logement
et associations de locataires (RCLALQ) organisait ce matin un rassemblement
devant les bureaux de la ministre des Affaires municipales, des Régions et de
l'Occupation du territoire pour réclamer un code du logement provincial et
dénoncer l'inertie de la ministre, madame Nathalie Normandeau, dans ce
dossier.
    Depuis 2007, le RCLALQ presse le gouvernement d'intervenir pour protéger
les locataires qui vivent dans des logements en mauvais état. L'organisme
rappelle que 112 755 logements au Québec nécessitent des réparations majeures
et que 328 365 autres logements nécessitent des réparations mineures. Le
RCLALQ demande également au gouvernement de prendre des engagements de manière
à assurer aux personnes ayant des limitations fonctionnelles des logements
conformes aux normes d'accessibilité universelle.
    Le RCLALQ a profité de l'occasion pour remettre à la ministre responsable
les 311 lettres d'appui reçues de multiples organismes sociaux,
communautaires, féministes, et syndicaux. L'organisme constate le consensus de
la société civile en faveur de l'instauration d'un code du logement
provincial.
    Plusieurs regroupements sociaux et communautaires québécois se sont
joints au RCLALQ pour venir remettre à la ministre responsable de la salubrité
dans les logements, Mme Normandeau, une coquerelle d'Or. Ce prix vise à
souligner l'inaction de la ministre. L'organisme rappelle qu'il n'existe pas
de normes provinciales; la législation est complexe, multiple et non
harmonisée. Plusieurs villes importantes comme Laval, Beauharnois, Granby,
Rouyn-Noranda et Valleyfield sont toujours sans protection quant aux
conditions minimales de santé et de sécurité dans leurs logements.
    "Il est urgent d'instaurer un code provincial du logement car la Régie du
logement ne peut pas répondre à la demande des locataires, puisque les délais
pour obtenir une audience dépassent la durée d'un bail", précise France Emond,
du RCLALQ. La remise aux normes du parc locatif ne doit pas passer par de
nouvelles hausses de loyers (les loyers ont déjà augmenté de 137$/mois depuis
2000). Les propriétaires ont déjà encaissés l'argent sans pour autant
entreprendre les travaux.
    Ont participé à cette action : la Confédération des organismes de
personnes handicapées du Québec, le Conseil québécois des gais et des
lesbiennes, le Front d'action populaire en réaménagement urbain, le Front
commun des personnes assistées sociales du Québec, la Jeunesse ouvrière
chrétienne, le Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi, le Mouvement
d'éducation populaire et d'action communautaire du Québec, L'R des centres de
femmes du Québec, le Regroupement des auberges du coeur, le Regroupement des
groupes populaires en alphabétisation du Québec, le Regroupement québécois des
CALACS (Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel) et
l'Union des consommateurs.




Renseignements :

Renseignements: France Emond, RCLALQ, (514) 781-2220


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.