Le rapport du groupe Castonguay: Un rôle prépondérant accordé au médecin de famille et au réseau des cabinets médicaux



    MONTREAL, le 19 fév. /CNW Telbec/ - La Fédération des médecins
omnipraticiens du Québec (FMOQ) accueille avec grand intérêt le rapport du
groupe de travail sur le financement du système de santé, présidé par
M. Claude Castonguay, et se réjouit de l'importance qu'il accorde à la
médecine de première ligne et au respect des valeurs prônées par la FMOQ. "Le
rapport réitère les grands principes d'universalité, d'accessibilité et de
qualité des soins de santé. Dans son application, il rejoint l'objectif de la
Fédération de faire en sorte que tous les Québécois puissent avoir accès à un
médecin de famille", a déclaré le Dr Louis Godin, le nouveau président de la
FMOQ. A cet égard, le rapport est porteur de bonnes nouvelles pour le réseau
des cabinets médicaux.

    Les cliniques de santé

    Les cabinets de médecins de famille représentent actuellement 80 % de
l'offre de services en première ligne, et leur situation est précaire. C'est
pourquoi les recommandations concernant les cliniques de santé montrent une
belle ouverture sur des modèles d'organisation souples et adaptés aux
différents milieux, en continuité avec les groupes de médecine de famille et
les cliniques-réseau. Elles prévoient le regroupement de médecins
omnipraticiens et le soutien à leur pratique par des équipes
multidisciplinaires. La FMOQ souhaite que la mise en oeuvre de ces cliniques
se réalise sur une base contractuelle entre médecins et agences régionales et
non par voie législative. La souplesse évoquée dans le rapport Castonguay
devra toutefois être au rendez-vous. Le droit donné aux cliniques de santé de
percevoir une cotisation annuelle permettra d'atteindre un double objectif :
susciter un engagement entre le citoyen et son médecin de famille et assurer
le maintien et le développement du réseau des cabinets médicaux. Ce
financement additionnel, réclamé depuis longtemps, est déjà accordé dans le
mode des coopératives de santé qui voient le jour depuis quelques années à la
demande de la population.

    La mixité de la pratique

    La FMOQ est favorable à la recommandation qui admet qu'un médecin puisse
exercer à fois dans les secteurs public et privé. Elle pose la même condition
que le groupe de travail : Cette façon de faire ne sera possible que dans la
mesure où les effectifs médicaux pourront répondre aux demandes du système
public. En raison de la pénurie actuelle, il très peu probable qu'une pratique
mixte soit permise au Québec dans un proche avenir.

    Gouvernance

    Quant à la gouvernance, le rapport propose qu'une entente contractuelle
lie le médecin à un établissement. La FMOQ s'inquiète d'une telle mesure. Les
médecins de famille dans la prestation de leur pratique médicale subissent
déjà d'énormes contraintes avec l'application des plans régionaux d'effectifs
médicaux (PREM) et des activités médicales particulières (AMP). Ajouter de
nouvelles contraintes ne pourrait que décourager davantage les futurs médecins
à s'engager dans la pratique de la médecine familiale.

    Dossier patient électronique local

    La FMOQ salue le pragmatisme de la recommandation qui consiste à déployer
d'abord le dossier patient électronique dans chacun des établissements et dans
les cliniques de santé avant la mise en oeuvre du Dossier Santé Québec. C'est
le dossier patient local qui apportera le meilleur soutien aux professionnels
de la santé dans le suivi de leurs patients.

    Conclusion

    La FMOQ estime que le rapport du Groupe Castonguay témoigne d'une
recherche sérieuse et d'une connaissance approfondie des politiques et du
financement de la santé ailleurs dans le monde. "Le comité de travail du
Groupe Castonguay s'est fixé pour objectif d'avoir un système public vivifié,
sainement géré. Il propose de nombreuses recommandations réalistes, notamment
celle proposant la décentralisation des soins. Par ailleurs, l'ouverture sur
le secteur privé est manifestement prudente et balisée. La FMOQ espère que le
gouvernement retiendra la priorité que le rapport accorde à la première
ligne", conclut le Dr Godin.

    Syndicat professionnel représentant l'ensemble des médecins
omnipraticiens du Québec, la FMOQ compte plus de 8000 membres. Sa mission
consiste à veiller aux intérêts professionnels et scientifiques de ses
membres. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Fédération,
consultez son site Internet au www.fmoq.org




Renseignements :

Renseignements: Marie Ruel, Conseillère aux communications, (514)
878-1911, 1-800-361-8499, Cell.: (514) 891-8285; Source: Fédération des
médecins omnipraticiens du Québec, Dr Jacques Ricard, Responsable des
communications


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.