Le Rapport du Groupe Castonguay - Un rapport courageux et visionnnaire



    Aux représentants des médias

    Le docteur Martin Bernier, président de la Fédération des médecins
    résidents du Québec, sera l'un des invités à la table d'honneur de la
    Chambre de commerce du Montréal métropolitain, ce midi, à l'Hôtel Delta
    Centre-Ville, 777 rue University. Il sera disponible pour des entrevues
    avant et après la présentation de M. Castonguay.

    MONTREAL, le 20 fév. /CNW Telbec/ - "Les recommandations mises de l'avant
par les membres du Groupe de travail sur le financement de la santé rendu
public hier constituent pour nous une démarche courageuse et visionnaire, une
porte ouverte sur l'avenir !". C'est en ces termes que le président de la
Fédération des médecins résidents du Québec, le Dr Martin Bernier, a exprimé
la position de la relève médicale sur le rapport déposé hier par M. Claude
Castonguay et ses collègues, Mme Joanne Marcotte et M. Michel Venne.
    Il faut reconnaître le mérite de l'exercice mené par le Groupe Castonguay
qui nous a amenés à constater que nous sommes à une croisée des chemins. A cet
égard, nous saluons leur travail et sommes conscients des efforts déployés
afin de nous assurer que nous aurons un système de santé viable dans un futur
prévisible.
    La FMRQ est en accord avec la majorité des recommandations contenues dans
le rapport du Groupe de travail, bien que, dans certains cas, la relève
médicale préfère pondérer certaines d'entre elles. Sans en rejeter aucune,
certaines doivent être étudiées davantage avant d'être mises en oeuvre,
notamment celles concernant la mixité du privé et du public pour les
professionnels de la santé, l'assurance privée et la gestion privée des
hôpitaux.

    La 1re ligne, la base du système

    Depuis plusieurs années, nombre d'intervenants du réseau ont convenu que
la clé de l'accessibilité résidait dans la consolidation des services de
première ligne. Encore aujourd'hui, ce constat s'avère des plus pertinents.
"Nous n'avons pas encore réussi à développer la première ligne à sa pleine
capacité. Nous sommes rendus là, a déclaré le Dr Bernier. Le rapport du Groupe
Castonguay en fait sa priorité no 1, le gouvernement doit en faire sa priorité
également".

    Une organisation des soins à repenser

    "Quant à l'organisation des soins, a indiqué le président de la FMRQ,
outre la révision des façons de faire, la proposition du Groupe de travail à
l'effet de revoir le panier de services et l'allocation des ressources
constitue pour nous une des démarches qui se retrouvent à la base de la survie
du système de santé", a fait remarquer le Dr Bernier. Il y a eu très peu de
modifications au panier des services assurés par le régime de santé public
depuis son entrée en vigueur. "Il faut être capable d'évoluer avec les besoins
de la population, tout en reconnaissant que l'on ne peut pas tout se payer".

    Il faut décentraliser et débureaucratiser

    En ce qui a trait à la gouvernance du système de santé, la Fédération
salue la proposition du Groupe de travail à l'effet de décentraliser le
pouvoir de décision et de débureaucratiser le système. "La machine est trop
lourde", insiste le Dr Bernier. Dans la même veine, la Fédération est en
accord avec le principe d'imputabilité des professionnels que propose le
Groupe de travail. Toutefois, cette responsabilisation ne sera viable que si
elle est la contrepartie d'une autonomie professionnelle renforcée.

    Un compte santé et un bilan de conscientisation sociale

    La Fédération a toujours privilégié la mise en place d'un compte santé,
notamment lorsqu'elle a participé aux audiences du Groupe de travail présidé
par monsieur Castonguay. Nous aurions toutefois aimé que les membres du Groupe
aillent au-delà d'un T4 de la santé, en proposant la publication d'un bilan de
conscientisation sociale plus détaillé, afin que tous les citoyens prennent
vraiment conscience des coûts de santé, qu'ils se responsabilisent et qu'ils
se mobilisent. "Il est temps que nous quittions l'adolescence et que nous
assumions l'âge adulte dans notre vision de la gestion du système de santé
québécois", a affirmé le président de la FMRQ.

    Le financement, une question de choix

    En ce qui a trait au financement du système de santé, la Fédération est
d'avis que les Québécois devront faire des choix : "Nous devons arrêter de
nous enfoncer la tête dans le sable en croyant que nous pourrons répondre à
nos objectifs d'accessibilité aux soins, sans injecter de nouvelles sommes
d'argent dans le système, a poursuivi le président de la FMRQ. Le réseau de
santé québécois a besoin d'air pur, il manque de carburant. La grande question
à ce moment-ci consiste à déterminer où la population du Québec choisira de
puiser pour assurer cet apport financier".
    Jusqu'à ce jour, le gouvernement a toujours privilégié une participation
citoyenne par le biais de la fiscalité simple : l'imposition. C'est d'ailleurs
sous cette forme que nous finançons en bonne partie les régimes d'assurance
maladie et d'assurance-médicaments du Québec. Il est toutefois devenu
nécessaire, selon nous, de responsabiliser davantage les citoyens en exigeant
une contribution minimale de leur part (100 $ annuellement pour être inscrits
dans une clinique privée), afin qu'ils s'approprient leur système de santé ;
c'est ce qu'un nombre croissant d'entre nous ont compris en investissant dans
des coopératives de santé. "Quant à la franchise, elle ne doit pas devenir une
taxe à la maladie, mais se doit d'être liée à une obligation de résultats",
souligne le représentant de la relève médicale.
    "Si nous choisissons aujourd'hui de rejeter les solutions comprises dans
le rapport du Groupe de travail sur le financement du système de santé, il
sera difficile, voire impossible d'assurer la pérennité de notre système de
santé, a soutenu le Dr Bernier. Comme citoyens responsables, nous devons aussi
tenir compte des autres missions de l'Etat".
    Le système de santé doit continuer d'être géré publiquement et de
répondre aux besoins de la population dans des délais médicalement
acceptables, tout en assurant une couverture complète et sans compromis aux
plus démunis de notre société. Il doit cependant être dynamisé et devenir plus
performant. Dans cette optique, l'idée de responsabiliser les établissements
dans l'achat de services nous apparaît logique. "Ainsi, de préciser le docteur
Bernier, la prestation privée des soins et services de santé sera balisée de
façon claire ; le système privé renforcera le système public plutôt que de le
mettre en péril".
    "S'il le faut, nous pourrons suspendre l'application de certaines
mesures, ou encore les faire évoluer, mais il ne faut rien rejeter, l'idée qui
ne fait pas l'unanimité aujourd'hui sera peut-être celle qui nous permettra de
nous en sortir dans quelques années", a conclu le président de la Fédération.

    LA FEDERATION DES MEDECINS RESIDENTS DU QUEBEC

    La Fédération des médecins résidents du Québec regroupe les quatre
associations de médecins résidents des facultés de médecine de Montréal,
McGill, Sherbrooke et Laval à Québec. Elle compte 2 450 membres, dont le quart
se destine à une pratique en médecine familiale. Les autres poursuivent une
formation dans l'une des 35 spécialités reconnues au Québec. De ce nombre,
40 % sont des hommes et 60 %, des femmes. Les médecins résidents dispensent
des soins à la population dans une centaine d'établissements de santé, dans
toutes les régions du Québec.




Renseignements :

Renseignements: Johanne Carrier, Conseillère en communications,
Fédération des médecins résidents du Québec, (514) 282-0256 ou 1-800-465-0215,
Téléavertisseur: (514) 751-9983, Cellulaire: (514) 591-0502; Source: Dr Martin
Bernier, Président, Fédération des médecins résidents du Québec

Profil de l'entreprise

Fédération des médecins résidents du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.