Le rapatriement de la constitution : 30 ans plus tard

MONTRÉAL, le 2 nov. 2011 /CNW Telbec/ - L'Institut de recherche sur le Québec tiendra ce samedi 5 novembre son 4e colloque annuel Quelque chose comme un grand peuple qui se déroulera à l'hôtel Holiday Inn Centre-Ville à Montréal entre 9 h 30 et 16 h 00. Cet évènement rassemblera des acteurs de l'époque, des témoins et des universitaires et permettra de revenir sur le triste anniversaire de la « Nuit des longs couteaux » ainsi que sur le rapatriement de 1981-1982. À l'heure où ils sont nombreux à croire que la question nationale est appelée à se dissoudre, il est nécessaire de réfléchir à l'héritage du rapatriement unilatéral de la constitution, et surtout, aux conséquences de la promulgation d'un nouvel ordre constitutionnel sans l'accord du Québec.

Il y a trente ans, Pierre Elliott Trudeau rapatriait la constitution canadienne sans le consentement de l'Assemblée nationale du Québec. Le Québec était officiellement déclassé comme peuple fondateur et ramené au statut d'une province sur dix dans un Canada fondé désormais sur le multiculturalisme et la protection des droits individuels consacrés par la Charte canadienne. Trente ans plus tard, le Québec n'a toujours pas ratifié la constitution canadienne et aucune négociation constitutionnelle sérieuse n'est à l'ordre du jour. Néanmoins, la constitution canadienne continue de produire ces effets et de laisser son empreinte sur la société québécoise.

« La tenue de ce colloque permettra d'éclairer un moment capital de notre histoire et de nous situer par rapport à celui-ci.  Pourquoi revisiter la question constitutionnelle aujourd'hui ? Parce que si elle ne se pose plus exactement comme hier, elle ne cesse pas pour autant de traverser dans ses profondeurs la société québécoise » a expliqué Patrick Taillon, professeur de droit constitutionnel à l'Université Laval et membre du Conseil d'administration de l'IRQ.

« Ce colloque est le seul évènement d'envergure organisé pour commémorer et réfléchir aux conséquences du rapatriement de 1982. Nous espérons que l'IRQ incitera d'autres organisations et des intellectuels à réfléchir à ce triste anniversaire qui porte aujourd'hui encore à conséquence. » a pour sa part mentionné Gilles Grondin, également membre du Conseil d'administration de l'IRQ.

Encore aujourd'hui, la question constitutionnelle correspond à ce qu'il y a de plus fondamental dans la condition politique québécoise et elle demeure toujours d'actualité.

Il existe très certainement plusieurs manières de la poser et probablement plusieurs manières de la résoudre. La 4e édition de notre colloque Quelque chose comme un grand peuple permettra, nous le souhaitons de contribuer à alimenter la réflexion autour de cette question afin de poursuivre le développement du Québec.

Détail de la programmation à www.irq.qc.ca

Fondé en 2002, l'Institut de recherche sur le Québec (IRQ) a pour mission de susciter, de soutenir et de diffuser des recherches et des textes d'opinion sur des sujets touchant le développement du Québec, la défense de ses intérêts vitaux et de l'identité qu'ils traduisent. Lieu d'échanges, de concertation et de débats entre les groupes et les individus qui réfléchissent et agissent pour bâtir le Québec, l'IRQ se situe au carrefour de la réflexion et de l'action.

SOURCE INSTITUT DE RECHERCHE SUR LE QUEBEC

Renseignements :

Myriam D'Arcy
(514) 743-4267
mdarcy@mnq.qc.ca

Profil de l'entreprise

INSTITUT DE RECHERCHE SUR LE QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.