Le Québec prend la bonne décision en levant le gel du prix des médicaments remboursés par le régime provincial



    TORONTO, le 31 janv. /CNW/ - Le projet du ministère de la Santé du Québec
de lever son gel imposé sur le prix des médicaments remboursés par le régime
provincial d'assurance médicaments reconnaît que cette politique n'est pas
viable et confirme les conclusions d'une étude de 2005 de l'Institut Fraser
comparant les prix des médicaments au Canada et aux Etats-Unis, affirme Brett
Skinner, directeur, recherche sur les politiques en santé, en pharmaceutique
et en assurance, Institut Fraser. L'étude de M. Skinner, réalisée en 2005 et
intitulée : Canada's Drug Price Paradox: The Unexpected Losses Caused By
Government Interference in Pharmaceutical Markets ("Le prix des médicaments,
un paradoxe canadien : Les pertes inattendues causées par l'intervention du
gouvernement sur les marchés pharmaceutiques"), a démontré que les
gouvernements ne pouvaient pas attribuer la croissance intenable des dépenses
en santé au prix des médicaments brevetés. Selon l'étude, les prix canadiens
des médicaments de marque étaient en moyenne 43 % inférieurs à ceux des
médicaments identiques sur le marché américain. En fait, 93 % des 100
médicaments de marque les plus vendus et offerts à la fois au Canada et aux
Etats-Unis affichaient un prix inférieur au Canada.
    Par contre, les prix canadiens des médicaments génériques étaient en
moyenne 78 % plus élevés que les prix américains de médicaments identiques, et
74 % des 100 ingrédients actifs les plus vendus offerts sous forme générique à
la fois au Canada et aux Etats-Unis étaient plus chers au Canada.
    "L'étude a joué un rôle essentiel dans la sensibilisation des
consommateurs canadiens au fait que, de plusieurs façons, certaines politiques
peu judicieuses des gouvernements fédéral et provinciaux peuvent mener à une
inflation évitable du prix des médicaments génériques. Elle a également
démontré comment un marché pharmaceutique plus libre et plus concurrentiel,
aux Etats-Unis, permet la production de médicaments génériques qui peuvent
être vendus à bien moindre coût", a affirmé M. Skinner.
    "L'effet net de ces politiques fédérales et provinciales déficientes en
matière de prix des médicaments a été estimé à une perte d'économies
annuelles, pour les Canadiens, de l'ordre de 2 à 5 milliards de dollars. Ces
économies auraient pu être utilisées dans le financement d'une quantité
appréciable de soins de santé additionnels."
    L'étude Canada's Drug Price Paradox: The Unexpected Losses Caused By
Government Interference in Pharmaceutical Markets a analysé un échantillon
composé des 100 médicaments de marque les plus prescrits (la plupart brevetés)
et des 100 médicaments génériques (copies des médicaments nouveaux brevetés)
les plus prescrits au Canada en 2003. L'échantillon représentait environ les
trois quarts de l'ensemble du marché des médicaments de marque et les deux
tiers de l'ensemble du marché des médicaments génériques au Canada. Les
données canadiennes ont été comparées aux prix observés sur le marché de
détail américain, dont la représentativité a été vérifiée par comparaison aux
prix courants, aux remises connues, ainsi qu'aux prix publiés du remboursement
par des tiers de ces mêmes médicaments. Les comparaisons ont été établies sur
la base d'un volume de ventes pondéré en fonction de l'unité posologique
habituelle, et les prix ont été ajustés afin de tenir compte des écarts du
pouvoir d'achat entre les devises canadienne et américaine. Il s'agissait à
l'époque de l'échantillon de données le plus rigoureux à être publié sur le
prix des médicaments au Canada et aux Etats-Unis; de plus, les conclusions de
l'étude étaient conformes à celles d'autres recherches, notamment des analyses
publiées par l'autorité canadienne fédérale en matière de réglementation du
prix des médicaments, le Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés
(CEPMB), ainsi que par la Food and Drug Administration des Etats-Unis (FDA).
    C'est à l'été 2006 que M. Skinner a présenté ses conclusions devant le
Comité permanent de la Chambre des communes sur la santé. Depuis la
publication de l'étude, la Chambre des communes a demandé au CEPMB d'élargir
son mandat de surveillance des prix des médicaments brevetés pour y inclure
ceux des médicaments génériques.
    "La réalité économique impose de dures leçons. Lorsque les gouvernements
tentent de profiter du développement pharmaceutique, ce sont les patients qui
doivent en payer le prix, ce qui se traduit par un manque d'accès", a déclaré
M. Skinner. "La récente décision de Québec de lever le gel du prix des
médicaments remboursés par le régime provincial constitue une étape importante
dans la bonne direction, qui est celle de maintenir les stimulants économiques
qui permettront aux fabricants de nouveaux médicaments de continuer à fournir
leurs produits aux bénéficiaires des régimes publics d'assurance médicaments."

    -------------------------------------------------------------------------
    L'Institut Fraser est un organisme indépendant de recherche et
    d'éducation établi au Canada. Il a pour mission d'évaluer, d'étudier et
    de communiquer au public les conséquences sur le bien-être des individus
    de l'intervention gouvernementale et des marchés concurrentiels. Afin de
    maintenir son indépendance, l'Institut n'accepte pas de subventions
    gouvernementales ni de contrats de recherche. Pour obtenir de plus amples
    renseignements, veuillez consulter le site www.fraserinstitute.ca.





Renseignements :

Renseignements: Brett Skinner, directeur, recherche sur les politiques
en santé, en pharmaceutique et en assurance, Institut Fraser, Tél. : (416)
363-6575, poste 224, Courriel : bretts@fraserinstitute.ca; Dean Pelkey,
directeur adjoint des communications, Institut Fraser, Tél. : (604) 714-4582,
courriel : deanp@fraserinstitute.ca

Profil de l'entreprise

THE FRASER INSTITUTE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.