"Le Québec doit se doter d'une politique nationale sur la médecine familiale. Il y a urgence d'agir" - Dr Louis Godin - Président de la FMOQ



    MONTREAL, le 8 oct. /CNW Telbec/ - La Fédération des médecins
omnipraticiens du Québec (FMOQ) met de l'avant aujourd'hui un énoncé de
principes en faveur de la création d'une politique nationale sur la médecine
familiale. "Les omnipraticiens interpellent le gouvernement et lancent un cri
de ralliement aux nombreux acteurs des facultés de médecine et du réseau de la
santé autour d'un projet commun : que chaque Québécois ait accès à un médecin
de famille". Tel est l'appel lancé par le président de la Fédération des
médecins omnipraticiens du Québec, le Dr Louis Godin, au cours de la
conférence de presse visant à dévoiler la proposition de la FMOQ pour la mise
en oeuvre d'une politique nationale sur la médecine familiale, qui a pour but
de valoriser la pratique de la médecine familiale au Québec.

    Médecine familiale : un constat alarmant qui justifie une politique
    nationale

    Un constat s'impose. Nous vivons un malaise inquiétant en médecine
familiale qui se traduit par un essoufflement des médecins en place et un
désintérêt des étudiants en médecine envers ce choix de carrière. Pourtant, il
est reconnu au Québec et partout dans le monde que la médecine familiale
occupe un rôle crucial dans l'organisation des soins de santé, notamment en
raison des activités de prise en charge et de suivi des patients. La
désaffection des étudiants à l'égard de la médecine familiale au Québec est
d'autant plus pernicieuse que la pénurie de médecins de famille prévaut
toujours. Si rien n'est fait, on se dirige tout droit vers une situation
intolérable qui touchera largement et directement les soins à la population.
    "Le contexte démographique ne joue pas en notre faveur. D'une part, la
demande de soins s'accroît en raison du vieillissement de la population qui
favorise l'apparition de maladies chroniques. D'autre part, l'âge moyen des
médecins est de 47,6 ans, ce qui veut dire que, dans quelques années, nous
assisterons au départ massif à la retraite des médecins baby-boomers. Les
omnipraticiens qui comptent 20 ans de pratique et plus représentent 64 % de la
première ligne et prennent en charge le plus grand nombre de patients
vulnérables" a expliqué le Dr Godin.
    Le besoin d'agir est criant : c'est pourquoi la FMOQ a pris les devants
et a préparé un énoncé de principes qui doit servir de base à la mise en
oeuvre d'un plan d'action d'envergure nationale. La FMOQ invite le
gouvernement, qui clame l'importance de l'accès au médecin de famille, à se
montrer conséquent et à instaurer de manière prioritaire une politique
nationale sur la médecine familiale. La FMOQ, dans sa proposition, émet 15
recommandations visant l'essor et la valorisation de la médecine familiale.
Ces dernières sont groupées sous trois principaux axes : la formation,
l'organisation des soins et la rémunération. Le document intégral de la FMOQ,
Enoncé de principes en faveur d'une politique nationale sur la médecine
familiale, peut être consulté sur la page d'accueil du site Internet
www.fmoq.org, En voici un aperçu :

    
    Une politique en trois axes et 15 recommandations, dont voici les
    principales :

    Formation

    - Des occasions plus nombreuses d'exposer les étudiants en médecine à la
      médecine familiale afin qu'ils puissent s'y intéresser.
    - Un programme de stages accordant une place légitime à la médecine
      familiale et des stages offerts avant que l'étudiant ait à décider dans
      quelle branche de la médecine il se dirigera.
    - Un code d'éthique empêchant le dénigrement de la médecine familiale au
      sein des milieux d'enseignement.
    - Une représentation officielle et permanente de la médecine familiale
      dans les facultés de médecine.

    Organisation des soins

    - La possibilité pour les médecins de travailler non plus isolément, mais
      en équipe avec d'autres professionnels de la santé, principalement avec
      une infirmière.
    - Un accès facile et rapide aux consultations auprès des spécialistes
      ainsi qu'aux plateaux techniques et diagnostiques.
    - Des dossiers médicaux électroniques complets pour une transmission
      fluide des informations cliniques sur le patient entre les divers
      intervenants afin de mieux coordonner les soins.
    - La levée ou la révision des contraintes gouvernementales pour que les
      nouveaux médecins puissent s'installer en pratique sans ambages et que
      tous les médecins puissent consacrer plus de temps à la prise en charge
      et au suivi de leurs patients.

    Rémunération

    - Une rémunération équitable qui reconnaît la complexité et l'ampleur de
      la pratique des omnipraticiens québécois et concurrentielle avec celle
      des omnipraticiens canadiens et des spécialistes québécois.
    - Une rémunération des médecins pratiquant en cabinets privés, piliers
      des soins en première ligne, tenant compte de l'évolution des frais de
      pratique ainsi que de la lourdeur de la clientèle.
    

    Agir ensemble maintenant pour plus tard

    La mise en oeuvre d'une politique nationale nécessitera des efforts de
longue haleine. Il importe d'agir dès maintenant pour que les retombées soient
perceptibles le plus tôt possible pour la population. Dans le milieu de la
santé, les obstacles décrits ont été dénoncés par plus d'un. Certaines des
solutions proposées ont déjà pu être évoquées. "Ici, le message de la FMOQ est
qu'il est urgent d'agir : la valorisation de la médecine familiale passe par
une action énergique sur tous les fronts pour que chaque Québécois ait un jour
accès à un médecin de famille", conclut le Dr Louis Godin.

    Syndicat professionnel représentant l'ensemble des médecins
omnipraticiens du Québec, la FMOQ compte plus de 8000 membres. Sa mission
consiste à veiller aux intérêts professionnels et scientifiques de ses
membres. Pour plus de renseignements sur la FMOQ, consultez son site Internet
au www.fmoq.org




Renseignements :

Renseignements: Entrevues: Fédération des médecins omnipraticiens du
Québec, FMOQ, (514) 878-1911, 1 800 361-8499; Mme Marie Ruel, Conseillère aux
communications, cell.: (514) 891-8285, mruel@fmoq.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.