Le Quartier Bonaventure naîtra de la démolition de l'autoroute Bonaventure - Une nouvelle entrée prestigieuse, distinctive et créative permettra d'offrir un premier corridor exclusif de transport collectif à Montréal



    MONTREAL, le 18 juin /CNW Telbec/ - Le maire de Montréal, monsieur Gérald
Tremblay, et la présidente du Conseil d'administration de la Société du Havre
de Montréal, madame Isabelle Hudon, ont dévoilé aujourd'hui le concept
détaillé de la première phase du réaménagement de l'autoroute Bonaventure. En
effet, la Société du Havre de Montréal recommande à la Ville de Montréal
d'amorcer, dès maintenant, les travaux de la phase 1 du réaménagement de
l'autoroute Bonaventure, prélude à la création du Quartier Bonaventure,
nouvelle entrée prestigieuse, distinctive et créative qui permettra d'offrir
un premier corridor exclusif réservé au transport collectif à Montréal.
    Cette recommandation émane du Rapport d'avant-projet détaillé de la phase
1 (tronçon Brennan/Saint-Jacques) du réaménagement de l'autoroute Bonaventure
que vient de soumettre la Société du Havre de Montréal à la Ville de Montréal.
    "Loin de recommander un projet de démolition, nous souhaitons plutôt que
l'on débute rapidement la transformation radicale d'une voie autoroutière en
une artère urbaine à l'échelle humaine et en un nouveau quartier habité. Ce
fantastique projet fera revivre un secteur historique de Montréal tout en
donnant la priorité au transport collectif et actif : piétons, vélos,
transport en commun, voitures hybrides, covoiturage ...", a déclaré madame
Hudon.
    "J'étais très heureux, hier, de présenter le concept détaillé de
réaménagement de l'autoroute Bonaventure à mes collègues du comité exécutif
qui l'ont reçu avec enthousiasme. Je tiens à féliciter toute l'équipe de la
Société du Havre de Montréal et ses consultants, notamment la firme Cardinal
Hardy, pour la qualité du projet qui sera soumis prochainement à la
consultation par l'Office de consultation publique de Montréal. La population
aura ainsi une autre occasion de s'exprimer avant que la Ville n'adopte la
version finale de ce projet de grande envergure", a indiqué le maire Tremblay.
    Complété après 18 mois de travail et de concertation qui a permis
d'obtenir un très large consensus autour du Quartier Bonaventure, le rapport
de la Société du Havre de Montréal propose un grand projet structurant de 141
M$ qui devrait générer des investissements privés de 1,53 G$ et représenter 23
000 années/personnes en termes d'emplois pendant les travaux. Ce rapport est
le fruit d'études réalisées dans l'ensemble des volets aménagement,
circulation et transport, environnement, archéologie, infrastructures
souterraines et avant-projet routier. C'est d'ailleurs en partie grâce à
l'aide financière du ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation
du territoire que cette étape a été franchie.
    Le concept de mise en valeur s'articule autour des îlots centraux, du
viaduc ferroviaire du Canadien National, du front ouest du faubourg des
Récollets, de l'îlot de la Commune au sud, du corridor Dalhousie à l'ouest et
du réaménagement du corridor Bonaventure, secteur où l'autoroute sera ramenée
au sol et transformée en artère urbaine.
    L'abaissement de l'autoroute Bonaventure s'amorcera par une descente du
tablier routier entre les rues de la Commune et Brennan. A partir de la rue
Brennan, l'artère urbaine se divisera en deux chaussées qui répartiront la
circulation de part et d'autre des îlots centraux, sur les rues Duke vers le
nord et de Nazareth vers le sud.
    "Nous avions une vision claire et audacieuse du Havre. Aujourd'hui, nous
avons un concept d'une qualité remarquable. Un projet ambitieux qui porte en
lui le pouvoir de transformer Montréal, d'en faire une ville toujours plus
attrayante, résolument moderne, tournée vers l'avenir et respectueuse de
l'environnement, a expliqué le maire Tremblay. Ce que le projet du Quartier
Bonaventure démontre, c'est que Montréal bouge, que Montréal est plus que
jamais en action", a précisé le maire.

    Priorité au transport collectif et à la sécurité piétonnière

    La Société du Havre de Montréal propose un corridor exclusif réservé au
transport collectif, connu sous le nom de "Corridor Dalhousie", notamment pour
faire circuler plus rapidement les autobus métropolitains jusqu'au Terminus
Centre-Ville et dans le sens inverse. Les autobus en provenance ou en
direction de l'Ile-des-Soeurs pourront également utiliser ce corridor. Le
projet prévoit l'aménagement d'une nouvelle station d'autobus, sur la rue
Dalhousie. Ce projet relève de l'Agence métropolitaine de transport.
    Le Ministère des Transports du Québec, la Société de transport de
Montréal, le Réseau de transport de Longueuil et Les Ponts Jacques Cartier et
Champlain Incorporée, ainsi que plusieurs services de la Ville de Montréal ont
collaboré à l'élaboration de cette proposition avec l'Agence métropolitaine de
transport (AMT) et la Société du Havre de Montréal.
    Au total, c'est le transfert modal d'environ 3 800 automobilistes qui est
visé par le projet. L'atteinte de cet objectif permettra d'augmenter le nombre
de déplacements dans l'axe Bonaventure, tout en réduisant d'environ 20 % les
débits automobiles.

    Projet rentable

    La création du Quartier Bonaventure, plutôt que la démolition pure et
simple de l'autoroute Bonaventure, offre des avantages économiques
significatifs pour les gouvernements et un retour sur l'investissement assuré
pour les Montréalais. Ainsi, les sommes investies par la Ville de Montréal et,
le cas échéant, par l'AMT généreront 6,7 fois plus d'investissements du
secteur privé, soit 1,53 G$. Ces investissements du secteur privé procureront
des revenus municipaux de 99 M$ pour la vente de terrains, les permis de
construction et les droits de mutation, et, à terme, des revenus de 32 M$ en
taxes foncières. Les revenus anticipés pour les gouvernements du Québec et du
Canada s'élèvent, respectivement, à 224 M$ et à 96M$.
    "Voilà comment nous pouvons transformer un investissement nécessaire pour
maintenir la structure de l'autoroute en un projet structurant pour l'économie
de Montréal", a indiqué le maire Tremblay en ajoutant que la création du
Quartier Bonaventure éliminera des dépenses de plus de 45 M$ d'ici cinq à huit
ans qui auraient été nécessaires en rénovation si on avait décidé de maintenir
la structure de l'autoroute actuelle, et plus de 100 M $ pour une
reconstruction complète 20 ans plus tard. Les rapports d'étude de la Société
ont d'ailleurs démontré qu'il serait beaucoup plus rentable, tant sur le plan
économique que sur les plans environnemental et urbain, de transformer
l'autoroute Bonaventure en grande artère urbaine plutôt que de procéder à sa
réfection.
    Privilégiant un réel développement durable, le projet de réaménagement de
l'autoroute Bonaventure est scindé en trois phases distinctes :

    
    Phase 1   Tronçon urbain entre les rues Brennan et Saint-Jacques
    Phase 2   Tronçon riverain entre les ponts Victoria et Champlain
    Phase 3   Tronçon entre le bassin Peel-pont Victoria et la rue Brennan
    

    Certains travaux préparatoires commenceront ce mois-ci. Ils consistent à
remplacer ou à réhabiliter les infrastructures souterraines. Ils n'auront
aucun impact sur le design du projet qui sera adopté par la Ville au terme des
consultations publiques. Durant ces travaux, comme durant tous ceux qui seront
entrepris par la suite, la circulation automobile et le transport collectif
seront maintenus avec toutes les mesures requises.
    Les travaux d'infrastructures et de voirie devraient se terminer en trois
ans et demi. Le respect de cet échéancier permettra d'offrir à la Ville de
Montréal des lieux pour y développer une nouvelle entrée de ville prestigieuse
dès 2013.
    "Rares sont les projets de réaménagement d'un corridor autoroutier qui
ont un impact aussi grand sur un territoire et une collectivité. Ce projet
s'inscrit dans la lignée des réalisations qui ont contribué à transformer
Montréal au cours des deux dernières décennies. Il est comparable à la
revitalisation du Vieux-Montréal et à la création du Quartier international de
Montréal", a conclu madame Hudon.

    La Société du Havre de Montréal a pour mission de proposer pour le havre
et les espaces urbains qui l'entourent, les grandes lignes d'un plan de
développement et d'aménagement concerté, le tout assorti d'une structure de
mise en oeuvre et d'une stratégie de financement.




Renseignements :

Renseignements: André Bouthillier, Société du Havre de Montréal, (514)
895-0127

Profil de l'entreprise

SOCIETE DU HAVRE DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.