Le programme d'aide aux immobilisations aéroportuaires finance un projet à Terre-Neuve-et-Labrador



    ST. JOHN'S, le 2 avril /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Canada investit
près d'un million de dollars pour renforcer la sécurité à l'aéroport de Deer
Lake, dans le cadre du Programme d'aide aux immobilisations aéroportuaires.
    "Ce gouvernement est déterminé à améliorer la sécurité des services
aériens dans les collectivités canadiennes", a déclaré l'honorable Loyola
Hearn, ministre des Pêches et des Océans et député de St John's
South-Mount-Pearl, au nom de l'honorable Lawrence Cannon, ministre des
Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités. "Grâce à ces
améliorations à la sécurité, l'aéroport pourra continuer de remplir son rôle
de lien essentiel de transport pour la partie ouest de Terre-Neuve."
    Le Programme d'aide aux immobilisations aéroportuaires finance des
projets d'immobilisations liés à la sécurité, à la protection des biens et à
la réduction des coûts d'exploitation. Sont admissibles les aéroports dont le
gouvernement du Canada n'est pas propriétaire ou exploitant, qui offrent des
services passagers réguliers à horaire fixe pendant toute l'année et satisfont
aux exigences de Transports Canada en ce qui a trait à la certification des
aéroports.
    L'aéroport de Deer Lake joue un rôle important dans la croissance
économique des collectivités de l'ouest de Terre-Neuve. Le tourisme d'aventure
a contribué à l'augmentation de 77 % du trafic passagers depuis 2000. Les
940 267 $ annoncés aujourd'hui permettront de maintenir des niveaux de
sécurité et de rentabilité à cet aéroport de plus en plus achalandé en
finançant 70 % du coût total prévu de 1 343 239 $ afin d'apporter des
améliorations aux voies de circulation et reconfigurer l'aire de trafic.
L'aéroport financera l'autre portion des coûts du projet, soit 30 %.
    "La sécurité et la sûreté du public voyageur est une des grandes
priorités du gouvernement du Canada", a déclaré le ministre Cannon. "Ces
projets amélioreront la sécurité aéroportuaire et protégeront les Canadiens.
Ils contribueront également à favoriser le potentiel économique des aéroports
et des collectivités avoisinantes."

    On trouvera ci-joint un document d'information sur le Programme d'aide
aux immobilisations aéroportuaires.
    

                                 Information
                                 -----------
                                 -----------
                                 -----------

             PROGRAMME D'AIDE AUX IMMOBILISATIONS AEROPORTUAIRES
             ---------------------------------------------------

    Le Programme d'aide aux immobilisations aéroportuaires finance des projets
d'immobilisations liés à la sécurité, à la protection des biens et à la
réduction des coûts d'exploitation. Sont admissibles les aéroports dont le
gouvernement du Canada n'est pas propriétaire ou exploitant, qui offrent des
services passagers réguliers à horaire fixe pendant toute l'année et satisfont
aux exigences de Transports Canada en ce qui a trait à la certification des
aéroports.
    Le programme quinquennal actuel versera 190 millions de dollars d'ici
2010, soit 38 millions de dollars en moyenne par année. Les types de projets
suivants peuvent être considérés pour un financement :

    Les projets de priorité 1 comprennent les projets liés à la sécurité côté
piste, comme la remise en état des pistes, des voies de circulation et des
aires de trafic, le balisage lumineux et les aides visuelles, les services
d'utilité publique et les entrepôts de sable. Cette catégorie couvre également
les coûts connexes de préparation de l'emplacement et les coûts directement
liés à l'environnement, les véhicules de lutte contre les incendies d'aéronefs
et l'équipement connexe, de même que les abris pour l'équipement qui sont
nécessaires au maintien du niveau de protection de l'aéroport requis par les
règlements.

    Les projets de priorité 2 comprennent l'équipement mobile lourd côté piste
lié à la sécurité, comme les souffleuses à neige, les chasse-neige, les
balayeuses de piste, les épandeurs, les décéléromètres (dispositifs d'essai
pour la mesure du coefficient de frottement en hiver) et les abris pour
l'équipement mobile lourd côté piste.

    Les projets de priorité 3 comprennent les projets liés à la sécurité
touchant les aérogares et le côté ville, comme l'installation de systèmes de
gicleurs, l'enlèvement de l'amiante et l'amélioration de l'accès.

    Les projets de priorité 4 comprennent la protection et la remise en état
des biens, et la diminution des coûts d'exploitation liés à l'aérogare ou à
l'accès côté ville.

    Transports Canada établit également les priorités à partir d'analyses
techniques de l'état de l'installation et de l'historique de l'entretien du
bien, du trafic de l'aéroport et des exigences de certification aéroportuaire.
    Pour être admissibles, les projets doivent contribuer à maintenir ou à
améliorer les niveaux de sécurité, à protéger les biens aéroportuaires ou à
diminuer de façon significative les coûts d'exploitation. Les projets doivent
aussi être conformes aux pratiques d'ingénierie reconnues et être justifiés en
fonction de la demande actuelle. Les projets qui entraînent l'agrandissement
des installations aéroportuaires ne seront pris en considération que s'il est
prouvé que les installations actuelles sont préjudiciables à la sécurité de
l'aéroport.
    Grâce au Programme d'aide aux immobilisations aéroportuaires, le
gouvernement du Canada contribue à améliorer non seulement la sécurité
aéroportuaire, mais aussi la viabilité économique de cette importante
composante de l'infrastructure canadienne de transport.
    Le Programme d'aide aux immobilisations aéroportuaires s'inscrit dans la
Politique nationale des aéroports qui encourage la commercialisation des
aéroports canadiens désignés par leur cession à des intérêts locaux. La
Politique permet aux collectivités de tirer davantage profit de leurs
aéroports, de réduire les coûts, d'adapter les niveaux de service aux besoins
locaux et d'attirer de nouveaux et différents types d'entreprises.

                                                              Avril 2007
    




Renseignements :

Renseignements: Personnes-ressources: Natalie Sarafian, Attachée de
presse, Cabinet du ministre des Transports, de l'Infrastructure et des
Collectivités, Ottawa, (613) 991-0700; Steve Outhouse, Directeur des
communications, Cabinet du Ministre Pêches et Océans Canada, Ottawa, (613)
992-3474; Maurice Landry, Communications, Transports Canada, Moncton, (506)
851-7562; Transports Canada est en ligne à www.tc.gc.ca. Abonnez-vous aux
communiqués de presse et aux discours à www.tc.gc.ca/listserv/ et restez au
fait des dernières nouvelles de Transports Canada; Ce communiqué est
disponible en formats substituts pour les personnes ayant une déficience
visuelle


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.