Le président et chef de la direction de la SODEC fait le point



    MONTREAL, le 26 mai /CNW Telbec/ - Le président et chef de la direction
de la SODEC, Jean G. Chaput a émis aujourd'hui la déclaration suivante, suite
au dépôt du Rapport du Vérificateur général du Québec et plus précisément aux
conclusions présentées au chapitre 5 quant aux activités de la Société :

    
    "Les commentaires émis par Vérificateur général du Québec, M. Renaud
    Lachance dans le cadre du rapport de vérification ont soulevés plusieurs
    questions d'intérêt public. Ces dernières ont fait l'objet de multiples
    interprétations dans les médias au cours des derniers jours.

    Je souhaite aujourd'hui apporter des réponses concrètes aux
    préoccupations soulevées et ce, en complément aux commentaires que nous
    avons intégrés au rapport du vérificateur, rendu public le 21 mai
    dernier.

    Il en va de l'intégrité de la Société et de la confiance que lui portent
    les entreprises culturelles et les contribuables québécois. C'est dans
    cet esprit que nous souhaitons rectifier certaines perceptions erronées
    ayant donné suite au rapport.

    Historique du dossier

    Mon équipe à la SODEC a collaboré pleinement et entièrement au processus
    de vérification. Les recommandations émises dans ce cadre ont été reçues
    favorablement par la direction de la SODEC.

    De manière encore plus importante, les conclusions du rapport ont aussi
    permis d'écarter toutes allégations préjudiciables ayant mené à la
    vérification, tel qu'en font foi les commentaires du Vérificateur général
    au contenu du rapport.

    Ce qu'on demande à la SODEC c'est de resserrer certains de ses processus
    administratifs afin d'optimiser la gestion des activités internationales
    de la Société.

    Précisions au sujet des conclusions du rapport

    Permettez-moi maintenant d'apporter des précisions relativement aux
    points ayant fait l'objet de diverses interprétations :

    1- soit le contrôle des dépenses et de la circulation de l'information de
       gestion
    2- les frais de déplacement et de représentation

    Les activités du commissariat européen permettent le rayonnement et la
    promotion des produits culturels québécois en Europe. Le rapport souligne
    le manque de rigueur quant à l'information relative à certaines activités
    de représentation à l'étranger. La Société a reconnu non pas un manque de
    rigueur, mais un manque d'information financière détaillée, au système
    d'information comptable du siège social, concernant les données
    financières des activités du commissariat. Les mesures correctives ont
    déjà été apportées, visant à assurer que toutes les informations
    nécessaires viennent appuyer ces activités.

    Les activités de la Société à Cannes ont été, à tort, qualifiées de
    somptueuses.

    Je m'explique. Cannes est un tremplin d'envergure pour les entreprises
    culturelles québécoises. Cannes, c'est plus qu'une promenade sur le tapis
    rouge. Il faut une délégation forte pour y représenter nos artistes et
    nos entreprises culturelles. Le marché du film est LE rendez-vous majeur
    des professionnels du monde entier. C'est là que se joue la diffusion des
    produits cinématographiques québécois. Et, les résultats sont là, le
    Québec y récolte des honneurs. L'année 2009 fut une année exceptionnelle
    pour la cinématographie québécoise. La SODEC a, sans contredit, contribué
    à ce succès : trois films québécois à la Quinzaine des réalisateurs, deux
    films québécois à Cannes junior, une visibilité ainsi qu'un rayonnement
    inestimables.

    Soyons clairs, le coût des chambres à Cannes est onéreux, surtout à cette
    importante période dans le cadre du Festival de Cannes. Malheureusement,
    la vérification a fait fi de cette réalité. Je souligne au passage que le
    mandat de la SODEC à Cannes est d'assurer l'accroissement des relations
    d'affaires et, pour ce faire, il importe d'avoir un lieu de réunion, ce
    qu'une chambre standard n'a pas.

    Au sujet des dépenses de représentation de l'ordre de 80 000 $ relatives
    aux activités du commissariat, il est nécessaire d'expliquer que ce
    montant comprend des réceptions d'ouverture, de clôture, des cocktails
    ainsi que des locations de salles dans le cadre de l'activité Cinéma du
    Québec. Concrètement, cela représente un ensemble d'activités permettant
    le réseautage de plus d'une centaine de personnes sur une période de 14
    jours.

    Au sujet des frais administratifs imputés comme des transferts aux
    programmes culturels de l'ordre de 211 465 $, il faut comprendre que la
    SODEC agit comme opérateur de présence collective dans le domaine du
    cinéma au même titre, par exemple, que l'ADISQ dans le domaine de la
    musique ou de Québec-Edition dans le domaine du livre. En ce sens, dans
    le volet 3 du programme d'aide à l'exportation et au rayonnement culturel
    mieux connu sous le nom SODEXPORT, la SODEC assure la présence des
    entreprises culturelles québécoises dans les grands marchés et foires à
    l'échelle internationale. Elle soutient aussi des activités qui assurent
    la visibilité de la production culturelle hors Québec. Jamais ces sommes
    n'ont été présentées à titre de subventions et programmes destinés aux
    entreprises culturelles. Les documents administratifs en font foi.

    En ce qui concerne l'ensemble des constatations et des recommandations du
    rapport, il revient maintenant au comité de vérification et au Conseil
    d'administration de revoir les conclusions du rapport et de prendre les
    décisions qui s'imposent. Ces dernières seront rendues publiques au cours
    des prochains jours. Il reviendra ensuite au Président et chef de la
    direction de la SODEC d'appliquer ces mesures.

    Au sujet de la poursuite de mon mandat jusqu'à son terme le 2 octobre
    prochain

    Sur la base des informations dont je dispose aujourd'hui, et à la demande
    du Secrétariat aux emplois supérieurs je terminerai mon mandat le 2
    octobre 2009.

    Depuis mon entrée en poste, les réalisations de la SODEC ont contribué à
    l'essor des entreprises culturelles du Québec. Notons, par exemple, le
    succès de l'activité du Cinéma du Québec, qui aura permis un rayonnement
    extraordinaire de la cinématographie québécoise.

    A titre de président et chef de la direction et à titre personnel je me
    devais de faire le point pour rétablir certains faits, car il en va de
    l'intégrité de la SODEC."
    
    -%SU: CLT,TAX
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Melançon, directrice des communications, (514)
841-2281, info@sodec.gouv.qc.ca

Profil de l'entreprise

Société de développement des entreprises culturelles

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.