Le président de SGI propose un plan en cinq points pour l'abolition des armes nucléaires



    TOKYO, Japon, le 8 sept. /CNW/ - Le 8 septembre, Daisaku Ikeda, président
de l'association bouddhiste Soka Gakkai International (SGI), a rendu publiques
des propositions concrètes visant l'abolition des armes nucléaires. Farouche
opposant de ces armes inhumaines depuis plus de 50 ans, il souligne que nous
avons aujourd'hui une chance unique de créer un vaste mouvement populaire de
solidarité, d'accélérer le processus politique et de sortir de l'immobilisme
qui mine les efforts de désarmement et de non-prolifération.
    M. Ikeda s'attaque au double langage relatif à la possession des armes
nucléaires et déclare qu'aucun argument rationnel ne permet aujourd'hui de
justifier leur maintien.
    En vue de promouvoir la paix et la stabilité en Asie du Nord-Est, il
presse tous les pays participant aux pourparlers à six sur le programme
nord-coréen de développement d'armes nucléaires de déclarer l'Asie du Nord-Est
région de non-utilisation d'armes nucléaires dans le but ultime d'en faire une
zone libre de toute arme nucléaire.
    La proposition de M. Ikeda, intitulée "Building Global Solidarity Toward
Nuclear Abolition" (Vers la solidarité mondiale pour l'abolition des armes
nucléaires), expose les grandes lignes de cinq mesures importantes devant être
adoptées au cours des cinq prochaines années :

    
    1. Que les cinq pays officiellement détenteurs de l'arme nucléaire se
       déclarent, à l'occasion de la Conférence d'examen du Traité sur la
       non-prolifération des armes nucléaires (TNP) de l'an prochain,
       partisans d'un monde sans armes nucléaires et qu'ils adoptent
       rapidement des mesures concrètes pour atteindre cet idéal.

    2. Que les Nations Unies mettent sur pied une table ronde d'experts sur
       l'abolition des armes nucléaires, renforçant ainsi la collaboration
       avec la société civile dans le cadre du processus de désarmement.

    3. Que les pays signataires du TNP renforcent les mécanismes de
       non-prolifération et suppriment les obstacles à l'élimination des
       armes nucléaires d'ici 2015.

    4. Que tous les pays coopèrent activement en vue de réduire le rôle des
       armes nucléaires dans leur sécurité nationale et fassent des progrès
       communs dans l'adoption, d'ici 2015, d'accords de sécurité ne reposant
       pas sur les armes nucléaires.

    5. Que la population du monde entier manifeste clairement son désir de
       voir les armes nucléaires bannies ainsi que l'adoption, d'ici 2015,
       d'une norme internationale qui servira de base à un traité sur les
       armes nucléaires.
    

    La proposition de M. Ikeda sera présentée le 10 septembre à l'occasion
d'une manifestation qui sera tenue pendant le colloque réunissant, à Mexico,
le Département de l'information des Nations Unies et des ONG. Ce colloque vise
à stimuler la réflexion en prévision de la Conférence d'examen du TNP de 2010,
laquelle offrira une chance unique de réaliser des progrès vers l'abolition
des armes nucléaires.
    En 2006, M. Ikeda a proposé une réforme de l'ONU, soulignant que seule
l'expression sans équivoque de l'opinion publique contre les armes nucléaires
pousserait finalement les gouvernements à agir. En 2007, SGI a lancé
l'initiative "People's Decade for Nuclear Abolition" (Décennie populaire pour
l'abolition des armes nucléaires) et intensifié, en partenariat avec d'autres
ONG, ses efforts de sensibilisation.
    Selon M. Ikeda, la lutte contre les armes nucléaires est en définitive
une lutte morale. "Pour que l'ère de la terreur nucléaire soit chose du passé,
nous devons nous battre contre le vrai "ennemi"", a-t-il déclaré. "L'ennemi,
ce ne sont pas les armes nucléaires en soi, ni les pays qui les possèdent ou
les fabriquent. Le véritable ennemi que nous devons affronter, ce sont les
mentalités qui justifient l'utilisation des armes nucléaires, l'empressement à
annihiler les autres quand ils sont vus comme une menace ou un obstacle à la
réalisation de nos objectifs."
    Daisaku Ikeda est le président de l'association bouddhiste laique Soka
Gakkai International, réseau international comptant 12 millions de membres et
dont les activités de promotion d'une culture de paix sont fondées sur les
principes traditionnels de l'humanisme bouddhiste.
    Pour obtenir de plus amples renseignements sur les activités
antinucléaires de SGI, veuillez vous rendre à l'adresse
http://www.sgi.org/assets/pdf/do/SGI_NGO_AR_2009.pdf
    SGI a créé des ressources éducatives dans le cadre de sa campagne
Décennie populaire pour l'abolition des armes nucléaires, notamment les
"Témoignages d'Hiroshima et de Nagasaki : des femmes pour la paix", un DVD
multilingue. Veuillez vous rendre à l'adresse http://www.peoplesdecade.org

    Source: Soka Gakkai International





Renseignements :

Renseignements: Joan Anderson, Bureau de l'information publique, Soka
Gakkai International, Tél.: +81-3-5360-9482, Téléc.: +81-3-5360-9885, Site
Web: www.sgi.org, Courriel: janderson@sgi.gr.jp


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.