Le premier réseau pancanadien de recherches sur l'embryon animal lancé par l'Université Laval



    QUEBEC, le 9 févr. /CNW Telbec/ - Le premier réseau stratégique
pancanadien de recherches CRSNG sur l'embryon animal, EmbryoGENE, a été lancé
aujourd'hui par l'Université Laval en collaboration avec l'Université de
l'Alberta. Ce réseau, premier à voir le jour au niveau mondial, vise à mieux
comprendre l'impact sur l'embryon bovin ou porcin des différentes
manipulations de reproduction assistée et les influences de l'alimentation de
la mère et de son environnement, avant et après la conception. Les données
recueillies permettront d'en apprendre davantage sur les effets des
différentes manipulations embryonnaires chez les mammifères en général,
incluant l'humain.
    "Nos travaux de recherche permettront de développer un outil contenant
plus de 20 000 éléments d'information (ADN) recueillis à partir d'un embryon,
permettant ainsi d'analyser son état de santé. Auparavant, on ne pouvait
observer qu'un embryon au microscope et estimer sa santé par son apparence",
souligne le professeur Marc-André Sirard, directeur du réseau EmbryoGENE.
    Cet outil sera utilisé par les universités canadiennes, soit les
universités de Montréal, McGill, Guelph en Ontario et de la Saskatchewan, et
par l'industrie. Deux universités seront les pôles de recherche pour
EmbryoGENE, soit l'Université Laval pour la recherche bovine et l'Université
de l'Alberta pour la recherche porcine. EmbryoGENE dispose d'un budget de 7,9
millions $ réparti sur une période de cinq ans, dont 4,8 millions $ provenant
du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).
    "Nos chercheurs travaillent en étroite collaboration avec l'Université de
l'Alberta et des entreprises québécoises, canadiennes et américaines pour
favoriser le développement de la science, ce qui entraînera des répercussions
substantielles au sein de l'industrie alimentaire canadienne et dans
l'économie", mentionne M. Edwin Bourget, vice-recteur à la recherche et à la
création de l'Université Laval.
    "Le partenariat qui s'est développé entre nos deux universités pour créer
ce réseau, en collaboration avec d'autres intervenants, représente une
occasion unique d'exercer un leadership mondial quant au développement de la
science en matière de physiologie reproductive. Les découvertes qui s'y feront
apporteront des bénéfices et auront des applications autant ici que partout
dans le monde", affirme M. George Foxcroft, codirecteur du réseau EmbryoGENE
de l'Université de l'Alberta.
    "Les dirigeants de ce réseau ont des antécédents reconnus dans la
production de résultats en recherche génomique animale et en gestion d'animaux
reproducteurs, mentionne Mme Suzanne Fortier, présidente du CRSNG. Les
résultats des travaux effectués par les chercheurs du réseau aideront les
Canadiens à demeurer confiants à l'égard de la sécurité de leur
approvisionnement alimentaire et aideront les producteurs à choisir les
meilleures méthodes de reproduction pour leur bétail."
    L'industrie canadienne de la reproduction animale utilise de nombreuses
technologies, dont l'insémination artificielle et le transfert d'embryons.
Actuellement au Canada, 70 % des porcs et 100 % des vaches laitières sont
produits par insémination artificielle. Le Canada est reconnu comme leader
mondial dans l'exportation d'embryons et de sperme, activité qui représente
des revenus de 77 millions $. Plus de 70 pays, dont les Etats-Unis, le
Mexique, la Russie et Cuba, achètent des embryons canadiens de porcs et de
bovins laitiers. Les recherches permettront de mieux qualifier les embryons.
    EmbryoGENE a été mis sur pied par les docteurs Marc-André Sirard et
Claude Robert de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation
de l'Université Laval, en collaboration avec les docteurs George Foxcroft et
Michael Dyck de l'Université de l'Alberta. Il est soutenu par le réseau
industriel de la reproduction et de la nutrition animale au Canada et au
Québec.




Renseignements :

Renseignements: Hélène Mélançon, Relations avec les médias, Université
Laval, (418) 656-2131, poste 7286, Cellulaire: (418) 254-7379,
helene.melancon@dc.ulaval.ca; Marc-André Sirard, Professeur Institut des
nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF), Université Laval, (418)
656-2131, poste 7359, Marc-Andre.Sirard@fsaa.ulaval.ca

Profil de l'entreprise

Université Laval

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.