Le populaire cours axé sur la prestation de soins aux cancéreux utilisé par les Premières nations s'étendra à toutes les provinces

Ce cours a été développé en collaboration avec, et pour, les professionnels de la santé travaillant dans les collectivités des Premières nations

OTTAWA, le 9 nov. 2011 /CNW/ - Un cours en ligne novateur de développement professionnel élargit la portée de son programme après un lancement réussi en 2009 en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et au Manitoba. Le cours axé sur la prestation de soins aux cancéreux @YourSide Colleague®, une initiative conjointe de Saint Elizabeth et du Partenariat canadien contre le cancer, est maintenant offert en Alberta et en Ontario, et il sera disponible au Québec et dans les provinces de l'Atlantique d'ici le 31 mars 2012. Le cours inculque des connaissances sur les soins à apporter aux cancéreux aux professionnels de la santé qui travaillent dans les collectivités des Premières nations et qui doivent surmonter des obstacles comme la distance, les intempéries et le manque de personnel lorsqu'ils souhaitent accéder à des informations sur la prévention, le dépistage, le diagnostic, le traitement ainsi que les soins palliatifs et de fin de vie.

« Ce cours novateur offre la formation nécessaire pour le traitement du cancer pour aider plusieurs professionnels de la santé dévoués à mieux servir et à mieux travailler avec les collectivités des Premières nations », affirme l'honorable Leona Aglukkaq, ministre fédérale de la Santé. « Son application à toutes les provinces démontre comment les partenaires peuvent unir leurs efforts et tirer parti de leur succès au profit des collectivités des Premières nations. Une collaboration dans la poursuite d'objectifs communs en matière de santé et de lutte contre le cancer s'inscrit tout à fait dans l'esprit dans lequel notre gouvernement a établi le Partenariat canadien contre le cancer. »

À ce jour, le cours @YourSide Colleague® fournit un perfectionnement professionnel à plus de 280 collectivités et organisations des Premières nations et à près de 1 000 professionnels de la santé au Canada. Avec son application à toutes les provinces, on s'attend à ce qu'il rejoigne plus de 600 collectivités et organisations des Premières nations et de 3 000 à 5 000 professionnels de la santé. Le cours est conçu afin d'améliorer la qualité des soins au niveau local et de réduire le sentiment d'isolement que les professionnels de la santé peuvent vivre dans les collectivités rurales, éloignées et isolées.

« Nous applaudissons l'élargissement de cette importante initiative inculquant des connaissances sur les soins à apporter aux cancéreux aux professionnels de la santé qui travaillent dans les collectivités des Premières nations, dans toutes les régions », affirme le Chef national de l'Assemblée des Premières nations, Shawn A-in-chut Atleo, qui est l'hôte d'un forum national sur la santé qui se tient à Ottawa, cette semaine. « L'accent mis pour offrir un programme culturellement approprié fera en sorte de mieux doter les professionnels de la santé dans les collectivités des Premières nations des ressources dont ils ont besoin pour prodiguer des soins à nos concitoyens. »

Avec l'appui du Partenariat canadien contre le cancer grâce au financement de Santé Canada, et en collaboration avec les professionnels de la santé travaillant dans les collectivités des Premières nations, Saint Elizabeth a développé le cours pour conjuguer les données probantes, la technologie novatrice et le matériel culturellement et contextuellement approprié, tout en comblant un besoin important au sein du système de santé. L'incidence du cancer augmente à un rythme plus rapide chez les collectivités des Premières nations comparativement à l'ensemble de la population canadienne1 et les cancers ont tendance à être découverts à un stade ultérieur.2 3 4

Ce cours met surtout l'accent sur la prévention (y compris les maladies comme le diabète et les maladies cardiaques et pulmonaires qui sont susceptibles de partager des facteurs de risque avec le cancer), la promotion de la santé, le dépistage et la détection. Il offre un accès 24 heures sur 24 à un réseau d'appui virtuel d'experts et de pairs, ainsi que la possibilité de participer à des communautés d'apprentissage et à des événements d'apprentissage programmés. Les professionnels de la santé peuvent naviguer parmi des sujets reliés au cancer, à leur propre rythme, sans avoir à quitter leurs collectivités.

« L'objectif du partenariat est de travailler avec, et pour, les collectivités des Premières nations, des Inuit et des Métis pour se pencher sur le fardeau croissant du cancer et nous sommes heureux de collaborer avec Saint Elizabeth sur cette importante initiative. Le dévouement et l'implication de toutes les personnes participant au cours axé sur la prestation de soins de santé aux cancéreux sont inspirants et constituent un important exemple de ce que nous pouvons accomplir en travaillant en collaboration », déclare Jessica Hill, présidente-directrice générale du Partenariat canadien contre le cancer.

Le Partenariat canadien contre le cancer, par le biais de Santé Canada, a investi 560 000 $ pour le lancement, le développement et l'entretien initial du cours axé sur la prestation de soins aux cancéreux en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et au Manitoba. Il investira un peu moins d'un million de dollars pour étendre ce cours à toutes les autres provinces d'ici le 31 mars 2012.

Le cours axé sur la prestation de soins aux cancéreux est l'un des dix outils en ligne que le Programme des Premières nations, Inuit et Métis de Saint Elizabeth offre gratuitement aux collectivités des Premières nations. Saint Elizabeth a initialement investi 2 millions de dollars pour lancer le programme d'apprentissage en ligne et l'organisation poursuit son engagement. Saint Elizabeth et le Partenariat canadien contre le cancer explorent également l'adaptation éventuelle du cours pour d'autres collectivités ainsi que pour le nord du Canada.

« Depuis plus de dix ans, Saint Elizabeth s'est engagée à travailler en partenariat avec les collectivités et les organisations des Premières nations, par l'entremise de notre fondation de bienfaisance et d'initiatives de collectes de fonds, pour soutenir la capacité de soins au palier Local », explique Shirlee Sharkey, présidente et chef de la direction à Saint Elizabeth. « Assister à l'expansion du cours axé sur la prestation de soins aux cancéreux et voir son impact croître fut merveilleux. Nous tenons à remercier le Partenariat canadien contre le cancer et les organisations partenaires des Premières nations pour le rôle essentiel qu'ils ont joué pour réaliser ce projet. »

Le forum national sur la santé de l'Assemblée des Premières nations qui se tiendra au Centre des congrès d'Ottawa du 7 au 9 novembre 2011 est le premier de son genre à être organisé depuis plus de dix ans. Il réunit près de 1 000 directeurs de la santé des Premières nations, des techniciens de la santé et des experts en santé de partout au Canada. Sous le thème « Agir pour progresser », le forum de trois jours présentera des exemples des changements engendrés par les Premières nations et d'établissement de partenariats, tout en explorant la possibilité de faire progresser les plans communautaires de prestation de services de santé durable.

À propos de l'Assemblée des Premières nations
L'Assemblée des Premières nations (APN) est l'organisation nationale qui représente les Premières nations au Canada. Pour de plus amples renseignements sur l'APN, veuillez consulter www.afn.ca. Suivez l'APN et le Chef national Atleo sur Twitter @AFN_Updates, @AFN_Comms et @NCAtleo.

À propos du Partenariat canadien contre le cancer
Le Partenariat canadien contre le cancer est une organisation financée par le gouvernement fédéral pour accélérer la lutte contre le cancer pour tous les Canadiens. Il rassemble des survivants du cancer, des patients et leurs familles, des spécialistes du cancer et des représentants du gouvernement pour mettre en œuvre la première stratégie pancanadienne de lutte contre le cancer. La vision du Partenariat est d'engendrer une approche ciblée qui aidera à prévenir le cancer, à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes du cancer, à réduire le taux de mortalité lié au cancer et à accroître l'efficacité de la lutte contre le cancer au Canada. Répondre aux besoins particuliers des collectivités des Premières nations, des Inuit et des Métis est une priorité importante pour nous. Pour de plus amples renseignements sur le travail du Partenariat, visitez partenariatcontrelecancer.ca. Le partenariat est aussi la force motrice derrière vuesurlecancer.ca, une communauté en ligne reliant les Canadiens à de l'information sur le cancer ainsi qu'à des services et des ressources. 

À propos de Saint Elizabeth
Saint Elizabeth est un nom réputé dans le secteur des soins de santé canadien depuis plus de cent ans. Il est un chef de file lorsqu'il s'agit de combler les besoins des patients, des familles et du système. À titre d'organisme de bienfaisance primé à but non lucratif, Saint Elizabeth est renommé pour sa feuille de route dans le domaine de l'innovation sociale et des percées dans le secteur des essais cliniques. Notre équipe de près de 6 000 infirmières, thérapeutes en réadaptation, employés de soutien personnel et personnel d'intervention en situation de crise effectue près de cinq millions de visites chaque année. Pour de plus amples renseignements sur le Programme des Premières nations, Inuit et Métis de Saint Elizabeth, veuillez visiter www.atyourside.ca.


1 Cancer Care Manitoba; << Aboriginal Cancer Care Progress Report >>, 2008

2 Marrett, L et Chaudry, M. << Cancer incidence and mortality in Ontario First Nations, 1968-1991 (Canada). >> Cancer Causes and Control, vol. 14, no. 3, pp. 259-268, 2003.

3 Alvi, RA. << Breast, Cervical and Colorectal Cancer Survival Rates for Northern Saskatchewan Residents and First Nations >> Thèse (M.Sc.). Université de la Saskatchewan, 1999.

4 Sheppard AJ, Chiarelli AM, Marrett LD, Mirea L, Nishri ED, Trudeau ME; Aboriginal Breast Cancer Study Group. << Detection of later stage breast cancer in First Nations women in Ontario, Canada. >> Revue canadienne de santé publique Jan.-Fév. 2010 eb;101(1):101-5.

SOURCE PARTENARIAT CANADIEN CONTRE LE CANCER

Renseignements :

Assemblée des Premières nations
Jenna Young, agente des communications
613-241-6789, poste 401
jyoung@afn.ca

Partenariat canadien contre le cancer
Lenore Bromley, gestionnaire des communications
416-619-5781
lenore.bromley@partnershipagainstcancer.ca

Saint Elizabeth 
Suzanne Stephenson, agente de liaison
514-251-0135
SuzanneStephenson@saintelizabeth.com

Profil de l'entreprise

PARTENARIAT CANADIEN CONTRE LE CANCER

Renseignements sur cet organisme

Assemblée des Premières nations

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.