Le plus vaste sondage canadien sur la ménopause arrive à un moment où un nombre sans précédent de femmes franchissent cette étape



    
       - L'enquête explore les répercussions et révèle que la
    génération actuelle de femmes en ménopause fait face à de graves
         lacunes en matière d'information et de traitements -
    

    TORONTO, le 19 juin /CNW Telbec/ - Quelque 2,7 millions de femmes
canadiennes - soit une femme sur six - atteindront la ménopause au cours de la
prochaine décennie, du jamais vu. C'est la première fois dans l'histoire
qu'autant de femmes sont aux prises avec les multiples symptômes qui peuvent
accompagner la transition vers cette étape cruciale de la vie(1). Or, un
récent sondage national sur la ménopause - le plus vaste réalisé jusqu'ici -
révèle que les problèmes de dialogue patiente-médecin, les écarts de
connaissances et l'insuffisance d'options thérapeutiques éprouvées risquent
d'empêcher cette imposante cohorte démographique de vraiment comprendre et
assumer cette étape importante de leur vie.
    "Le sondage confirme que la ménopause peut avoir de profondes
répercussions sur la qualité de vie, et, fait inquiétant, les femmes semblent
y être mal préparées, a déclaré la Dre Janet Dollin, Présidente élue de la
Fédération des femmes médecins du Canada et médecin de famille. Nous avons une
véritable occasion d'aider les femmes à se préparer en reconnaissant et en
traitant les symptômes pour que la ménopause devienne une expérience plus
positive et épanouissante."
    Réalisé par la Fédération des femmes médecins du Canada, Léger Marketing
et Wyeth Canada, le sondage indique que la ménopause est l'un des événements
qui bouleversent le plus la vie d'une femme. Près d'une femme interrogée sur
trois estime que la ménopause change la vie autant sinon plus que la grossesse
et la maternité.
    "Les femmes de cette génération sont au sommet de leur vie personnelle et
professionnelle et sont habituées à se prendre en main. Il faut s'assurer
qu'elles sont préparées à la ménopause comme pour d'autres moments marquants
de leur vie", a ajouté la Dre Dollin.
    Mené auprès de 2 049 femmes de plus de 40 ans et de 125 omnipraticiens
ayant une clientèle composée d'au moins 50 % de femmes, le sondage fait
ressortir de graves lacunes quant aux connaissances et un besoin à combler en
matière d'options thérapeutiques.
    Quoique 72 % des femmes aient l'impression d'être assez bien renseignées
sur la ménopause, moins de 30 % se considèrent très bien informées. Le
pourcentage est inférieur à 20 % parmi les femmes aux premiers stades de la
ménopause. Seulement la moitié des médecins jugent que leurs patientes en
ménopause sont relativement informées et moins de 10 % estiment qu'elles sont
très bien documentées. En ce qui concerne les traitements pour soulager les
symptômes de la ménopause, près de quatre médecins sur dix se disent
insatisfaits des options existantes et environ la moitié des femmes sont
satisfaites.

    UN NOUVEAU REGARD SUR LA MENOPAUSE

    Un segment important (58 %) des femmes issues du baby-boom (nées entre
1946 et 1966) n'ont pas encore atteint l'âge moyen de la ménopause (51 ans),
selon Statistique Canada(2). Les plus âgés de cette génération ont eu 60 ans
en 2006, et au cours de l'année 2006, près de 1 100 baby-boomers par jour ont
célébré leur 60e anniversaire(3). Cette cohorte de femmes est souvent décrite
comme la génération de femmes la plus en santé, la plus riche, la plus active,
la plus scolarisée et la plus influente de l'histoire. Le sondage révèle
l'attitude positive de cette génération face au vieillissement, la majorité
des femmes étant d'accord avec des énoncés tels que : "Je gagne de l'assurance
en vieillissant." (84 %), "50 ans aujourd'hui, c'est comme 40 ans autrefois."
(74 %) et "Je vois la ménopause comme le début d'une phase captivante de la
vie." (53 %).
    "Les femmes qui arrivent à la ménopause aujourd'hui ont bien l'intention
de jouir pleinement de la seconde moitié de leur vie, a affirmé la Dre Dollin.
En améliorant l'information, le dialogue et les options de traitement, nous
pouvons aider cette génération et celles à venir à entamer un nouveau chapitre
de leur vie."
    Une variété de symptômes a été signalée par 84 % des femmes, à divers
stades de la ménopause. Les troubles du sommeil, les bouffées de chaleur, les
sautes d'humeur et la fatigue ont été cités le plus souvent, et ils peuvent
survenir bien avant l'arrêt des menstruations. L'âge moyen de la ménopause est
51 ans, mais 50 % des répondantes de 41 à 45 ans ont dit éprouver des
symptômes - fréquents dans bien des cas. Voici les symptômes fréquents ou
constants mentionnés par ces femmes plus jeunes :

    
    - Troubles du sommeil (51 %)
    - Bouffées de chaleur (39 %)
    - Fatigue (57,3 %)
    - Insomnie (40 %)
    - Sueurs nocturnes (38,5 %)

    Les femmes plus jeunes étaient plus nombreuses à avoir régulièrement des
sautes d'humeur (44 %).

    INCIDENCE DES SYMPTOMES SUR LES RELATIONS ET DANS LE MILIEU DE TRAVAIL

    Près de trois femmes sur 10 (27 %) estiment que la ménopause a perturbé
leur relation de couple. Parmi les femmes qui ont mentionné l'insomnie comme
symptôme, près de la moitié ont passé autant ou plus de nuits blanches que
dans le temps où leur enfant était bébé. Plus de la moitié des femmes ayant un
emploi ont déclaré que les bouffées de chaleur ont nui à leur travail, et le
quart, qu'elles étaient une source d'anxiété.
    La quasi-totalité des médecins soutiennent qu'ils abordent le sujet de la
ménopause avec leurs patientes de plus de 40 ans, mais seulement la moitié des
femmes affirment qu'une telle conversation a eu lieu. Parmi les femmes dont le
médecin a pris l'initiative de la discussion, 62 % ont indiqué qu'elles
avaient au moins 46 ans, alors que les symptômes incommodants s'étaient
peut-être déjà installés.
    "Il est très important d'encourager un dialogue plus précoce entre les
femmes et les professionnels de la santé au sujet de la ménopause. Les femmes
peuvent ressentir régulièrement des symptômes plus incommodants que cela n'est
nécessaire, par exemple les troubles du sommeil, sans savoir qu'ils sont en
rapport avec la ménopause", a fait observer la Dre Dollin.

    L'INSATISFACTION MET EN EVIDENCE LE BESOIN D'OPTIONS NON HORMONALES

    Les médecins ont cité l'hormonothérapie substitutive (HTS) au premier rang
des traitements recommandés pour soulager les symptômes de la ménopause, mais
presque tous croient en la nécessité de mettre au point des traitements non
hormonaux éprouvés. Sept femmes sur dix partagent cet avis. Il y a plusieurs
raisons, mais les médecins de sexe féminin estiment que le besoin de
traitements non hormonaux est dicté avant tout par la réticence des femmes à
prendre des hormones. Sept médecins sur dix craignent la naturopathie en
grande partie parce qu'il n'y a pas de preuves de l'innocuité et de
l'efficacité de ces méthodes.
    Trois médecins sur dix admettent qu'ils ne disposent pas de directives et
d'options thérapeutiques suffisantes relativement à la ménopause pour pouvoir
offrir des solutions de rechange à leurs patientes. "La situation de la
ménopause a évolué au cours des dernières années. Les femmes et les médecins
demandent des études et des options thérapeutiques fiables", a conclu la Dre
Dollin.

    A PROPOS DE LA MENOPAUSE

    La ménopause est un processus physiologique normal qui se définit et se
confirme par l'absence des menstruations pendant une période de 12 mois(4). On
la divise en trois phases : périménopause, ménopause et postménopause. La
périménopause est la période de transition vers la ménopause, la ménopause
correspond au moment de la dernière menstruation et la postménopause débute
lorsque la femme a atteint la ménopause(5). Les symptômes reliés à la
ménopause peuvent s'étaler sur plusieurs années.

    A PROPOS DU SONDAGE

    Il s'agit de la plus vaste enquête jamais réalisée pour sonder les
attitudes et les croyances des femmes et des médecins généralistes canadiens
au sujet de la ménopause. Effectués par la firme Léger Marketing du 18 janvier
au 2 février 2007, les deux sondages nationaux ont été menés auprès de
2 049 femmes de 41 ans et plus, sans antécédents de cancer du sein ou
d'hystérectomie, et de 125 omnipraticiens ayant au moins 50 % de femmes parmi
leurs patients, la moitié ou la majorité étant âgées de plus de 35 ans. Le but
de l'enquête était d'établir les différences et les similitudes au niveau des
attitudes et des pratiques en ce qui concerne la prise en charge de la
ménopause. Le sondage effectué auprès des femmes, compte tenu de la taille de
l'échantillon, comportait une marge d'erreur de plus ou moins 2,16 %, 19 fois
sur 20; le sondage mené auprès des médecins comportait une marge d'erreur de
plus ou moins 8,77 %, 19 fois sur 20. Les femmes ont répondu à un sondage en
ligne et les médecins, à un sondage téléphonique.
    L'enquête a été commanditée par Wyeth Canada en partenariat avec la
Fédération des femmes médecins du Canada.

    AU SUJET DE LA FEDERATION DES FEMMES MEDECINS DU CANADA (FFMC)

    La Fédération des femmes médecins du Canada est un organisme national voué
à l'avancement professionnel, social et personnel des femmes médecins et à la
promotion du bien-être des femmes, à la fois au sein de la profession médicale
et dans la société en général.

    A PROPOS DE WYETH CANADA

    Wyeth (NYSE:  WYE) est l'une des plus grandes sociétés de recherche
pharmaceutique et de produits de santé en vente libre au monde. Elle joue un
rôle de premier plan dans la découverte, la mise au point, la fabrication et
la mise en marché de produits pharmaceutiques, de vaccins, de produits
biotechnologiques et de médicaments en vente libre, destinés à améliorer la
qualité de vie des gens du monde entier.
    Wyeth Canada (www.wyeth.ca), une filiale de Wyeth, emploie plus de
1 700 personnes au pays. Les bureaux commerciaux de la compagnie sont situés à
Markham, en Ontario, alors que l'usine et les installations de recherche et
développement sont situées à Montréal. Wyeth Canada commercialise des produits
vedettes dans les domaines de la santé des femmes, des neurosciences, des
troubles musculosquelettiques, de la transplantation, de l'immunologie, de
l'hémophilie et de l'immunisation.

    Coordonnées de la diffusion en direct par satellite :

    DATE DE TRANSMISSION :         Mardi, le 19 juin 2007
    HEURE DE TRANSMISSION :        10 h (HNE) à 10 h 30 (HNE)
                                   14 h (HNE) à 14 h 30 (HNE)
    COORDONNEES :                  Anik F2 C
                                   Transponder 3B
                                   Audio subcarrier 6.2 and 6.8
                                   Downlink frequency 3820 vertical
    TOC                            CFA TX 1

    Coordonnées sur demande / URL:
    http://cnw.pondeserver.com/story_details.asp?fn=114

    Le rouleau b inclut : Des commentaires du Dre Dollin (en français et
anglais), un vox pop sur les perspectives de la ménopause (en anglais), Dre
Dollin lors d'une consultation avec une patiente, des prises de vues, à
l'intérieur, montrant Dre Dollin qui traverse le lobby de son lieu de travail,
une femme qui s'entraîne dans un gymnase ainsi qu'une femme qui cherche de
l'information sur la ménopause sur Internet.

    -------------------------
    (1)  Projections démographiques pour les provinces et les territoires,
         2001-2026, pour le Canada, 2001-2051, Statistique Canada.
    (2)  Recensement 2006, Statistique Canada.
    (3)  La population canadienne selon l'âge et le sexe. Le Quotidien.
         26 octobre 2006. (En ligne :
         http://www.statcan.ca/Daily/Francais/061026/q061026b.htm
         (18 juin 2007)).
    (4)  Société des obstétriciens et gynécologues du Canada. Conférence
         canadienne de consensus sur la ménopause, mise à jour 2006. JOGC
         2006; 28 (Special Edition):  S1-112. (En ligne :
         http://www.sogc.org/guidelines/public/171F-CONS-Fevrier2006.pdf
         (18 juin 2007)).
    (5)  Société des obstétriciens et gynécologues du Canada. Guide sur la
         ménopause à l'intention des journalistes. Février 2006. 1-23.
    




Renseignements :

Renseignements: ou organiser une entrevue avec un médecin, communiquez
avec: Alexandra Menear, Edelman, (514) 844-6665, poste 226

Profil de l'entreprise

WYETH CANADA

Renseignements sur cet organisme

FEDERATION OF MEDICAL WOMEN OF CANADA (FMWC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.