Le plus grand fournisseur canadien de programmes et de services pour les sourds et malentendants annonce les détails de son plan stratégique



    TORONTO, le 12 avril /CNW/ - La Société canadienne de l'ouie (SCO) a
annoncé aujourd'hui les détails du nouveau plan stratégique de l'organisme et
a dévoilé la nouvelle mission et nouvelle vision de son oeuvre de bienfaisance
dotée de 34 millions de dollars.
    "En notre qualité de plus gros fournisseur de services et de programmes
offerts aux personnes culturellement sourdes, sourdes oralistes, devenues
sourdes, et malentendantes, nous prenons très au sérieux notre engagement à
améliorer la façon dont nous offrons nos services à nos utilisateurs", a
déclaré Kelly Duffin, président-directeur général de la SCO. "En investissant
dans ce processus stratégique et en faisant de la vision de toutes les parties
intéressées le point central de l'organisme, nous bâtissons une organisation
forte, dynamique et prête à agir."
    Le plan stratégique - qui met notamment l'accent sur l'accès et les
mesures d'adaptation, sur l'égalité sociale et sur développement du service -
a été élaboré par voie de consultation avec plus de 900 utilisateurs au moyen
d'enquêtes et de groupes de discussion. De plus, un groupe d'"opération
parallèle", comprenant 12 membres du conseil d'administration, six employés de
la SCO, deux bénévoles et 16 cadres, a fourni une rétroaction sur la
contribution des utilisateurs. Le processus complet était placé sous la
direction du comité de la planification stratégique constitué de 11 personnes,
dont trois sourdes, deux devenues sourdes (et ayant des implants cochléaires),
une malentendante et cinq entendantes.
    "Nous nous sommes concentrés sur sept domaines précis de l'organisation
susceptibles de servir de points de départ utiles à la poursuite de notre
travail auprès de nos utilisateurs", a déclaré Joanne DeLuzio, présidente du
Comité de planification stratégique de la SCO. "Ce fut une démarche inspirante
de voir un grand nombre de groupes ayant des points de vue différents se
réunir pour définir le rôle que pourrait jouer la SCO pour faire de sa vision
une réalité et parvenir à créer une société réellement accueillante et
accessible."
    La publication correspondante de la nouvelle Mission et Vision de la SCO
comprenait une première pour la SCO : à savoir la publication dans les quatre
langues officielles de l'organisation : Langue des signes québécoise (LSQ),
American Sign Language (ASL), version française et anglaise.
    "Ces nouvelles déclarations signalent le passage d'un modèle basé sur
l'aide à un modèle fondé sur l'équité sociale", dit Sally Palusci, membre
sourde de l'équipe SCO et utilisatrice des services. "Elles articulent mieux
ce qu'étaient d'ores et déjà les principes directeurs de l'agence."
    L'annonce officielle des résultats du processus de planification
stratégique et la publication de la nouvelle Vision et Mission ont eu lieu
aujourd'hui lors d'une réception donnée par la SCO dans ses locaux de Toronto.

    Informations de base

    La Société canadienne de l'ouie (SCO) a été fondée en 1940 pour fournir
des services, produits et informations aux culturellement sourds, aux sourds
oralistes, aux devenus sourds et aux malentendants ainsi que pour éduquer le
public entendant. La SCO est administrée par un directoire dont la majorité
des membres sont sourds, devenus sourds ou malentendants. L'organisation est
financée par le gouvernement et par Centraide Canada, et génère également des
revenus par soi-même, y compris au moyen de collectes.
    Unique en son genre en Amérique du Nord, la SCO offre par ses 28 bureaux
réunis sous un seul toit une liste complète de services fondamentaux, y
compris des interprètes en langue des signes afin de combler le fossé entre
sourds et entendants; le développement du langage en travail individuel avec
les enfants sourds par l'utilisation du jeu comme moyen d'apprentissage; des
services pour l'emploi; des cours en langue des signes; l'entraînement au
langage complété. De plus, la SCO offre la gamme la plus complète d'appareils
de communication pour assister et accroître la communication, comprenant les
ATS (téléphones texte), les détecteurs de fumée visuels, les moniteurs de
surveillance vidéo pour bébés et les réveils.

    Notre vision :
    --------------

    Notre vision est celle d'un monde dont personne n'est exclu, où chacun
est traité avec respect et sur un pied d'égalité quand il est question de
communication.

    Une société où tout un chacun est respecté, a plein accès à la
communication et est capable de participer sans que se dressent des barrières
sociales, économiques ou émotionnelles.

    Notre mission :
    ---------------
    Notre mission est le rôle que jouera la SCO pour réaliser cette vision à
titre de chef de file parmi les fournisseurs de services, produits et
informations.

    
    La Société canadienne de l'ouie est le premier fournisseur de services,
    produits et informations qui :
    -   fait disparaître les obstacles à la communication
    -   fait progresser la santé auditive et
    -   promeut l'équité en faveur des personnes culturellement sourdes,
        sourdes oralistes, devenues sourdes, et malentendantes.
    

    Notre site Internet publie notre vision et mission en Langue des signes
québécoise (LSQ) et en ASL (American Sign Language) sous l'adresse www.chs.ca.

    Terminologie
    ------------

    La langue est un instrument puissant qui, à la fois, donne forme aux
idées, perceptions et attitudes, tout en étant formé par celles-ci. Et ce sont
justement les attitudes qui peuvent constituer l'obstacle le plus difficile
pour les personnes culturellement sourdes, les sourds oralistes, les devenus
sourds et les malentendants.
    Les termes suivants décrivent les personnes, leurs langages de
communication et leur façon de se définir. En tant qu'organisation au service
de ces communautés et de l'éducation du public entendant, nous évitons l'usage
de termes tels que "handicapé auditif" ou "audition normale ou anormale."

    Sourd oraliste : Ce terme est utilisé généralement pour décrire des
individus avec des degrés d'incapacité auditive allant jusqu'à la surdité
totale. Certaines personnes sourdes utilisent pour communiquer une langue des
signes telle l'American Sign Language (ASL) ou la Langue des signes québécoise
(LSQ). D'autres se servent de la parole pour communiquer en utilisant ce qui
leur reste de capacité auditive ainsi que des aides auditives, des appareils
de communication ou des implants cochléaires et la lecture labiale ou encore
le langage complété.

    Culturellement sourd : Ce terme renvoie à des individus qui s'identifient
avec les personnes sourdes et participent à leur langue, leur culture et leur
communauté basées sur une langue des signes. La culture Sourde - marquée par
un "S" majuscule - ne perçoit pas la déficience auditive et la surdité comme
une incapacité, mais comme la base d'un groupe culturel différent. Les
personnes culturellement sourdes peuvent également utiliser le langage
complété, le langage gestuel ou la langue parlée et écrite pour communiquer
avec des personnes n'utilisant pas la langue des signes.

    Devenu sourd : Ce terme décrit des individus qui ont grandi en tant
qu'entendants ou malentendants et qui, soudainement ou graduellement, ont
perdu l'ouie. Les devenus sourds adultes utilisent généralement la parole,
tout en se servant également de signaux visuels tels que sous-titres, prises
de notes sur ordinateur, le langage complété ou la langue des signes.

    Malentendant : Ce terme est généralement employé pour décrire des
individus dont la perte d'audition peut être qualifiée de légère allant
jusqu'à grave, et qui est parfois profonde. Les malentendants utilisent la
parole et ce qui leur reste de faculté auditive pour communiquer, les
complétant par des stratégies de communication pouvant inclure le langage
complété, les aides auditives, la langue des signes et des appareils de
communication. Le terme de "personne ayant une perte auditive" entre de plus
en plus dans l'usage courant et est le terme privilégié par ce groupe de
personnes.





Renseignements :

Renseignements: Adrienne Clarke, Responsable, Relations publiques, (416)
928-2500, poste 284 aclarke@chs.ca

Profil de l'entreprise

The Canadian Hearing Society

Renseignements sur cet organisme

LA SOCIETE CANADIENNE DE L'OUIE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.