Le plan fédéral d'aide aux secteurs forestier et manufacturier - "Encore une fois, le gouvernement Harper rate la cible" - François Vaudreuil, président de la CSD



    MONTREAL, le 10 janv. /CNW Telbec/ - Le premier ministre Harper rate
encore une fois la cible avec le plan d'aide annoncé aujourd'hui. Ce plan
aurait dû viser prioritairement à soutenir les travailleurs touchés par les
fermetures d'entreprises dans les secteurs forestier et manufacturier, et ce,
par la création d'un programme de soutien du revenu pour les travailleuses et
les travailleurs âgés victimes de licenciement collectif ou de fermeture de
leur entreprise. Ces gens qui ont travaillé dur toute leur vie se voient
encore une fois confrontés à un programme qui exigera d'eux qu'ils aillent se
former dans l'espoir de trouver un emploi dans un autre secteur. "Ces
travailleurs n'en sont plus là, ils ont atteint, voire dépassé, l'âge de
55 ans et leurs compétences ne sont plus en demande sur le marché du travail.
Ils souhaitent donc pouvoir se retirer du marché du travail dans la dignité
avec un soutien du revenu décent jusqu'à l'âge de la retraite. Quand le
gouvernement Harper comprendra-t-il enfin le message?", a demandé François
Vaudreuil, le président de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD).
    Le plan annoncé comporte aussi d'autres vices. Le Fonds en fiducie pour
le développement communautaire annoncé vise, entre autres, à combler les
pénuries de main-d'oeuvre locales ou régionales recensées. Or, pour la CSD,
même si des pénuries dans certains secteurs sont réelles, il ne fait aucun
doute que l'urgence est de soutenir celles et ceux qui perdent leur emploi et
que les fonds doivent être accordés à cette fin. "Nous faisons vraiment face à
un gouvernement qui ne sait pas établir les bonnes priorités", a ajouté
M. Vaudreuil.
    Puis, de répartir les fonds disponibles en fonction du nombre d'habitants
n'a aucun sens parce que les pertes d'emplois sont concentrées dans quelques
provinces seulement. Ainsi, le Québec n'aurait droit qu'à moins du quart des
fonds, alors que le tiers des emplois du secteur forestier canadien sont
concentrés au Québec, une iniquité sans nom. Et l'Alberta, qui est en plein
boom économique, aurait droit à un peu plus de 10 % des fonds pourtant
destinés à aider les secteurs qui subissent des pressions liées aux
fluctuations du taux de change ou à un fléchissement de la demande. "C'est un
non-sens", a conclu M. Vaudreuil.




Renseignements :

Renseignements: Jacques Désy, Service des communications, (514)
899-1070, poste 227, Cell.: (514) 231-1273; Source: CSD


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.