Le peuple invisible, une histoire enfin dévoilée



    "Je ne peux que féliciter le travail de M. Desjardins et de M. Monderie;
    il était temps qu'un document de la sorte mette sur la table les
    conditions de vie des communautés Anishinabé et rende accessible
    l'histoire de ce peuple méconnu", Jean-Maurice Matte.

    ROUYN-NORANDA, QC, le 28 oct. /CNW Telbec/ - La Conférence régionale des
élus de l'Abitibi-Témiscamingue félicite le travail de MM. Richard Desjardins
et Robert Monderie dans le cadre du documentaire "Le peuple invisible" qui
présente la réalité d'un peuple méconnu. Selon l'organisme, ce cri d'alarme
face à une situation désolante devait être lancé. Pour une première fois,
l'histoire de ce peuple est racontée au grand public et sur grand écran. Les
Algonquins ont une langue, une histoire riche et des connaissances millénaires
à partager. Citoyens à part entière, la société régionale doit reconnaître
qu'ils participent à l'identité toute particulière de l'Abitibi-Témiscamingue.
Ce film donne un outil qui contribuera à changer les mentalités et permettra à
la population de la région et à la société québécoise d'avoir une meilleure
compréhension de la réalité et des défis Anishinabé.
    Les Algonquins, au nombre de 6 200, représentent un segment important de
la population de l'Abitibi-Témiscamingue, et leur nombre ne cesse de croître.
D'importantes injustices ont été commises dans le passé à l'égard des nations
autochtones; beaucoup de blessures restent à guérir. "Nos relations avec les
Premières Nations doivent être rebâties sur des bases nouvelles. Nous avons à
vivre ensemble, à cohabiter. Nous ne pouvons plus ignorer les Algonquins et
nous avons tous un rôle à jouer pour assurer l'avenir de notre région et des
personnes qui y habitent. J'invite toute la population témiscabitibienne à y
participer", indique le président de la Conférence régionale des élus de
l'Abitibi-Témiscamingue, M. Jean-Maurice Matte.
    L'Abitibi-Témiscamingue se retrouve devant un défi d'exception, celui de
créer des occasions pour construire des projets communs avec les Algonquins et
les différentes instances ou groupes de la communauté régionale. "Les
relations avec les Premières Nations représentent un défi incontournable. La
qualité de ces relations aura un rôle déterminant sur notre avenir à toutes et
à tous, Autochtones comme non-Autochtones. Il faut être conscient que ce ne
sera sans doute pas facile, des tiraillements sont à prévoir, mais les risques
sont autrement plus grands si nous continuons, comme société, à nous enfouir
la tête dans le sable et à espérer que les problèmes se règlent d'eux-mêmes",
souligne le président Jean-Maurice Matte.
    Rappelons que la Conférence régionale compte parmi son personnel une
agente de liaison algonquine, Mme Johanne Lacasse, depuis plus de cinq ans.
Elle oeuvre à créer des ponts avec les Premières Nations dans un respect
mutuel, une communication axée sur l'ouverture et une compréhension accrue des
besoins de chacun dans l'objectif d'une cohabitation harmonieuse.




Renseignements :

Renseignements: Entrevues: M. Jean-Maurice Matte, (819) 737-2296, poste
240, (819) 856-5863; Source: Diane Guillemette, agente communication, (819)
762-0774

Profil de l'entreprise

CONFERENCE REGIONALE DES ELUS DE L'ABITIBI-TEMISCAMINGUE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.