Le personnel de soutien à temps partiel de La cité collégiale porte un
jugement sur le traitement injuste qui lui est infligé

OTTAWA, le 2 oct. /CNW/ - La semaine prochaine, à l'occasion du scrutin qui déterminera l'adhésion ou le refus d'adhérer au Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO), le personnel de soutien à temps partiel des campus de La cité collégiale portera un jugement sur le traitement abusif qu'il subit depuis des années. Le scrutin, qui aura lieu le 6 octobre prochain dans les campus d'Ottawa et de Hawkesbury, fait partie du scrutin d'accréditation syndical le plus important de l'histoire de l'Ontario, dans le cadre duquel jusqu'à 10 000 employés à temps partiel des collèges seront admissibles à voter.

"Les employés à temps partiel travaillent côte à côte avec le personnel à temps plein et font le même travail pour un salaire moindre, aucun avantage social et aucune garantie de travail d'un semestre à l'autre", affirme J.L. Roy, qui représente les travailleurs à La cité. "La situation est odieuse, parce que ces travailleurs apportent le même niveau d'aptitudes, d'expérience et de qualifications à leur poste."

Jusqu'à l'an dernier, c'était contre la loi en Ontario pour le personnel de soutien à temps partiel de s'affilier à un syndicat. Les collèges en ont profité pour embaucher un plus grand nombre d'employés à temps partiel. N'ayant pas à offrir les prestations et les salaires décents gagnés par le personnel à temps plein dans le cadre des négociations collectives, les collèges étaient en mesure d'économiser de l'argent. Les membres du personnel de soutien à temps partiel sont désormais plus nombreux que leurs homologues à temps plein, avec 10 000 employés contre 7 000.

"Que doit-on penser d'une province où des institutions telles que nos collèges n'offrent que des emplois temporaires à temps partiel précaires à plus de 60 pour cent de son personnel de soutien?", ajoute Monsieur Roy. "Pour élever nos familles et bâtir de solides communautés, nous avons besoin de bons emplois, avec des salaires et des avantages sociaux décents."

Environ la moitié du personnel à temps partiel des collèges est composée d'étudiants inscrits à des programmes d'aide financière tels que le Régime travail-études de l'Ontario, a fait remarquer Kiera Chion, organisatrice du SEFPO pour les étudiants. "Les étudiants des collèges n'ont pas voix au chapitre et sont peu reconnus pour leur contribution", a-t-elle ajouté. "Le travail qu'effectuent les étudiants est du vrai travail, mais je ne crois pas que les collèges s'en rendent compte." Elle ajoute que de nombreux étudiants ont de grosses difficultés financières.

Le scrutin est supervisé par la Commission des relations de travail de l'Ontario et aura lieu à des dates précises dans les campus des collèges, entre le 5 et le 27 octobre. Vous trouverez l'heure et l'endroit des scrutins à l'adresse www.collegeworkers.org. Le SEFPO représente plus de 16 000 membres des personnels de soutien et enseignant à temps plein des collèges de l'Ontario.

SOURCE OPSEU

Renseignements : Renseignements: J.L. Roy, (705) 665-5082

Profil de l'entreprise

OPSEU

Renseignements sur cet organisme

Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.