LE PARTI QUEBECOIS VEUT QUE LE QUEBEC ROULE VERT AVEC DES VEHICULES ELECTRIQUES



    QUEBEC, le 14 juin /CNW Telbec/ - Dans le cadre du Salon national de
l'environnement, la chef du Parti Québécois et députée de Charlevoix, Pauline
Marois, accompagnée du député de Vachon et porte-parole en matière
d'environnement, Camil Bouchard, souhaite que le Québec prenne le virage de la
mobilité durable et développe une véritable filière du véhicule électrique.
    Elle a d'abord rappelé que le Parti Québécois, lors de la dernière
campagne électorale, a été le seul parti politique à s'engager à réduire la
dépendance des Québécois au pétrole. "Cet engagement est encore des plus
pertinents puisque la hausse vertigineuse des prix de l'essence creuse le
déficit commercial du Québec et mine le budget des familles du Québec. Par
ailleurs, la pollution automobile et la hausse des émissions de gaz à effet de
serre principalement dues aux transports, ont un impact sur la santé des
individus, ce qui entraîne des coûts pour le réseau de santé", a déclaré Mme
Marois.
    Selon la chef du Parti Québécois, la réduction de la dépendance au
pétrole passe également et nécessairement par l'électrification des moyens de
transports individuels et collectifs. "Nous avons tout ce qu'il faut pour que
le Québec roule vert avec des véhicules électriques; nous avons l'expertise,
les connaissances, le savoir-faire et le génie hydroélectrique. Il ne manque
que la volonté et les moyens. Il faut passer à la vitesse grand V pour
transformer notre parc de véhicules actuels pour qu'il fonctionne davantage à
l'électricité", a poursuivi Pauline Marois.
    Pour y arriver, Mme Marois propose que le gouvernement du Québec devienne
un partenaire majeur de cette industrie du véhicule électrique. Pour ce faire,
elle suggère :

    
    - la création d'un Fonds québécois de développement de la filière des
      véhicules électriques;
    - l'électrification des flottes publiques et commerciales de véhicules;
    - le développement d'un véritable pôle d'excellence dans le secteur du
      transport terrestre avancé.
    

    Le Fonds québécois de développement de la filière des véhicules
électriques, qui se déploierait sur dix ans, serait administré conjointement
par le Centre d'expérimentation des véhicules électriques du Québec (CEVEQ),
les industriels québécois (auto, autobus, camion, train), Hydro-Québec, des
institutions d'enseignement et de recherche, des représentants des groupes
environnementaux et le gouvernement du Québec. Sa mission première serait de
développer un plan d'affaires pour commercialiser des véhicules électriques et
de ses composantes fabriqués au Québec.

    LE GOUVERNEMENT DU QUEBEC DOIT DONNER L'EXEMPLE

    Pauline Marois propose également d'optimiser le remplacement des flottes
de véhicules des ministères et organismes par des véhicules électriques
entièrement ou partiellement fabriqués au Québec. Elle suggère également que
le gouvernement du Québec offre une remise financière aux compagnies de
livraison qui changeront leur flotte de camions de petites et moyennes charges
pour des véhicules électriques et hybrides de même que les propriétaires de
taxi. "D'abord, l'Etat a le devoir de montrer l'exemple. Qui plus est, en
agissant de la sorte, l'Etat contribuerait concrètement à réduire l'émission
de gaz à effet de serre et créerait un premier marché important pour nos
produits. La technologie existe; il faut simplement appuyer sur
l'accélérateur", a indiqué Mme Marois.
    La chef du Parti Québécois suggère également que soit renforcé l'appui au
pôle d'excellence du transport terrestre avancé, actuellement reconnu à la
région des Laurentides dans le cadre du projet initié par le gouvernement du
Parti Québécois, le projet ACCORD.
    "Par le développement d'un créneau d'excellence, nous réunissons les
forces vives capables de développer une véritable filière du véhicule
électrique, avec la complicité également des sociétés d'investissement du
gouvernement, telle que la Société générale de financement. En plus, nous
assurons la formation de la main-d'oeuvre, la poursuite des efforts en R & D
et nous appuyons fermement le génie québécois et les industries qui gravitent
autour. En somme, nous mettons en place les conditions propices pour que d'ici
dix ans, le Québec roule vert avec une masse critique suffisante et
intéressante de véhicules électriques. Nous pourrons alors exporter notre
savoir-faire et être fiers de cette innovation majeur dans le domaine des
transports, une contribution majeure pour l'environnement et le développement
durable. C'est ambitieux, je le reconnais, mais pas plus que ne le sont les
Québécois", a conclu la chef du Parti Québécois.
    -%SU: ENV
    -%RE: 40,37




Renseignements :

Renseignements: Marie Barrette, Attachée de presse, Aile parlementaire
du Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.