Le Parti Québécois soutiendra les travailleurs et l'industrie forestière



    ROUYN-NORANDA, QC, le 5 mars /CNW Telbec/ - Devant une centaine de
travailleurs forestiers touchés par la crise réunis à Malartic, le chef du
Parti Québécois, André Boisclair, s'est engagé à investir 300 millions $
d'argent neuf dans la reconstruction de l'industrie forestière. Ainsi, il
propose des mesures pour soutenir les travailleurs qui ont perdu leur emploi,
favoriser la formation de la main-d'oeuvre et rendre notre industrie plus
compétitive.
    "Avec 10 000 emplois perdus et la mise en péril de petites municipalités,
la crise forestière a dramatiquement touché les régions du Québec. Le Parti
Québécois mettra fin au laisser-aller des libéraux qui sont restés les bras
croisés alors que la crise forestière prenait de l'ampleur. Il faut agir
immédiatement et faire en sorte de développer de façon durable nos régions
forestières et leur donner les moyens de relever ce défi", a déclaré André
Boisclair, accompagné des candidats François Gendron (Abitibi-Ouest), Alexis
Wawanoloath (Abitibi-Est), Robert Beauregard (La Peltrie) et la candidate
Johanne Morasse (Rouyn-Noranda - Témiscamingue).

    Les libéraux ont abandonné les travailleurs

    De nombreux travailleurs âgés sont touchés par la crise et un trop grand
nombre d'entre eux ne peut retrouver un nouvel emploi. Le Parti Québécois
mettra en place un nouveau programme de soutien pour les travailleurs âgés de
l'industrie forestière victimes de licenciement.
    "L'aide fédérale pour les travailleurs âgés est insuffisante et les
travailleurs du Québec ont droit à leur part des sommes faramineuses qu'ils
ont versées en trop à la caisse d'assurance-emploi. Le gouvernement du Québec
doit faire plus et c'est pourquoi nous offrirons aux travailleurs de 55 à 59
ans, victimes de la crise, des prestations mensuelles pour une période
maximale de cinq ans. Contrairement au gouvernement de Jean Charest qui a
négligé de réclamer du fédéral les sommes qui nous sont dues, nous mènerons
parallèlement une bataille en règle pour que le gouvernement fédéral fasse
enfin sa part!", a expliqué André Boisclair.
    Par ailleurs, le Parti Québécois facilitera la transition vers d'autres
industries des travailleurs forestiers qui ont perdu leur emploi. En
Abitibi-Témiscamingue et sur la Côte-Nord, cette transition pourra se faire
vers l'industrie minière, qui est en pleine croissance et qui vit actuellement
une pénurie de main-d'oeuvre. "Ces travailleurs doivent avoir accès rapidement
à de la formation et le Parti Québécois s'assurera que tous ceux qui
souhaitent se reclasser puissent le faire", a précisé André Boisclair.
    Avec cette mesure, le Centre de formation professionnel de Val-d'Or et le
Cégep de Rouyn-Noranda pourront élargir l'offre de formation en travail minier
pour répondre aux besoins des travailleurs sur tout le territoire.

    Une industrie forestière compétitive et durable

    Dans le but de permettre à l'industrie forestière d'être plus
compétitive, et ce, dans le respect du développement durable des ressources,
le Parti Québécois veut notamment maintenir les crédits aux régions-ressources
et abolir la taxe sur le capital.
    "La modernisation de l'équipement est un facteur clé de compétitivité
pour l'industrie forestière. C'est pourquoi nous allons abolir la taxe sur le
capital qui décourage ce type d'investissement", a indiqué André Boisclair.
    Le chef du Parti Québécois demandera à la Société générale de financement
(SGF) et à Investissement-Québec de participer à la reconstruction de nos
régions forestières. Ainsi, nous mettrons à la disposition des régions les
outils de développement économique du gouvernement du Québec.
    "Dans le 4e plan d'aide gouvernementale pour l'industrie forestière,
présenté par les libéraux, 425 millions $ sont consacrés à des prêts et des
garanties de prêts. Pourtant, en pleine crise forestière, 170 demandes ont été
transmises et seulement 13 d'entre elles ont été traitées. Voilà une preuve
supplémentaire de l'incurie des libéraux", a conclu André Boisclair.

    Payé et autorisé par Pierre-Luc Paquette, agent officiel du Parti
    Québécois.

    
             Détail des nouvelles mesures pour les travailleurs
              et l'industrie forestière pour la durée du mandat

    Mesures de soutien aux travailleurs

    Un gouvernement du Parti Québécois va bonifier les mesures existantes de
    soutien aux travailleurs. Il exigera d'Ottawa un soutien réel aux
    travailleurs. Cependant, il n'est pas question de laisser attendre les
    gens qui sont sans emploi. Le Parti Québécois agira dès qu'il sera au
    pouvoir. Tous les travailleurs qui ont été victimes de la crise
    forestière depuis le 1er avril 2005 seront admissibles aux programmes
    d'aide.
    Coût annuel 30 M$


    Mesures de soutien à l'industrie

    Protection des forêts contre les incendies et les invasions d'insectes -
    Les frais imposés aux entreprises pour la lutte aux incendies de forêt
    (SOPFEU) et pour contrer les invasions d'insectes (SOPFIM) seront pris en
    charge par un gouvernement du Parti Québécois pour toute la durée de son
    mandat afin de permettre aux entreprises une planification à plus long
    terme.
    Coût annuel 10 M$


    Complétera la mise en place des commissions régionales sur les ressources
    naturelles et le territoire

    Assurer un financement récurrent à ces structures. Un budget minimal de
    10 M$ sera accordé aux commissions régionales sur les ressources
    naturelles et le territoire. Ce budget pourra être revu selon les mandats
    et besoins.
    Coût annuel 10 M$


    Travailler à la consolidation des emplois en concertation avec les
    commissions régionales et encourager la recherche, le développement et
    l'innovation pour les 2e et 3e transformation et favoriser la diversité
    économique des régions

    Le cadre financier du Parti Québécois prévoit un Fonds de développement
    forestier pour des initiatives futures qui pourront répondre rapidement
    aux besoins de l'industrie et des régions. Les projets présentés dans le
    cadre de cette enveloppe devront s'inscrire selon les axes suivants :
    l'intensification des activités de 2e et 3e transformation dans le
    domaine forestier, la recherche et l'innovation sylvicole, le
    développement de produits, le développement de procédés, l'intégration
    des technologies de l'information et des communications au service des
    réseaux de création de valeur, la formation de la main-d'oeuvre et la
    simplification administrative.
    Coût annuel 40 M$


    Programme de sylviculture intensive dans les forêts publiques et privées

    Un gouvernement du Parti Québécois mettra en place une véritable
    stratégie d'investissement sylvicole en bonifiant le programme existant.
    Coût annuel 10 M$


    Développer une stratégie de conservation de la biodiversité forestière

    Il y a deux conditions préalables à la réalisation de l'objectif du Parti
    Québécois de porter à 12 % du territoire québécois les aires protégées :
    la nécessaire concertation avec les communautés locales et de compenser
    la perte de la matière ligneuse par une véritable stratégie
    d'investissement sylvicole.


    Accélérer le traitement des demandes de l'industrie

    Depuis octobre 2006, plus de 150 projets attendent une réponse
    d'Investissement Québec pour avoir accès à un prêt ou une garantie de
    prêts dans le cadre d'un fonds de 425 M$. Un gouvernement du Parti
    Québécois accélérera le traitement de ces demandes d'aide financière.

               Coût annuel de 100 M$ pour de nouvelles mesures
                 300 M$ d'argent neuf sur la durée du mandat
    




Renseignements :

Renseignements: Bureau de presse du Parti Québécois, Permanence
nationale du Parti Québécois, (514) 526-0020

Profil de l'entreprise

Parti Québécois

Renseignements sur cet organisme

QUEBEC : ELECTIONS 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.