LE PARTI QUEBECOIS RECLAME UNE POLITIQUE EN MATIERE D'ITINERANCE



    MONTREAL, le 9 déc. /CNW Telbec/ - Une coalition formée de groupes
communautaires oeuvrant en itinérance, l'artiste Dan Bigras ainsi que les
députés du Parti Québécois Lisette Lapointe de Crémazie, Nicolas Girard de
Gouin, Louise Harel d'Hochelaga-Maisonneuve et Martin Lemay de
Sainte-Marie-Saint-Jacques ont réclamé, ce matin en conférence de presse, une
politique en matière d'itinérance. L'an dernier, cette coalition réclamait une
réflexion non partisane à l'Assemblée nationale pour lutter contre le
phénomène de l'itinérance qui prend de l'ampleur au Québec.
    "Comme citoyens, comme élus, nous constatons que cette réalité ne touche
plus uniquement les grandes villes comme Montréal, elle s'étend maintenant
dans les quartiers périphériques, les villes de taille moyenne et les régions.
De plus, le visage de l'itinérance change : il y a de plus en plus de jeunes,
de femmes, d'immigrants et de personnes âgées. Il y a près d'un an, nous
étions tous à la même table en train d'exiger du gouvernement libéral de Jean
Charest qu'il entame une réflexion approfondie sur l'itinérance en tenant une
commission parlementaire spécifiquement sur cette question. Rien n'a bougé du
côté du gouvernement", a indiqué le député Nicolas Girard.
    Les députés constatent, comme plusieurs intervenants, que le nombre de
personnes ayant recours aux banques alimentaires et refuges pour sans-abri est
en hausse. "Les grands refuges de Montréal crient au secours. Trois refuges
pour personnes sans abri, comptant 550 lits en hébergement d'urgence sont
sous-financés. Ils reçoivent 5$ par lit par jour alors que les refuges de
Toronto reçoivent 57$ par lit par jour. C'est scandaleux!", a affirmé la
députée de Crémazie, Lisette Lapointe, notant que le plan de lutte contre la
pauvreté du gouvernement libéral ne fonctionne tout simplement pas.
    Les intervenants du milieu sont unanimes : les services publics ne
travaillent pas dans la même direction, la main droite ne sait pas ce que fait
la main gauche. "Ca fait plus d'un an que nous plaidons pour un plan
d'ensemble cohérent. Actuellement, l'approche gouvernementale en itinérance
est éparpillée entre plusieurs ministères. Le ministre Philippe Couillard
ferme les yeux sur des conditions de vie absolument inacceptables. L'an
dernier, il refusait les demandes légitimes des groupes communautaires en
itinérance en promettant un cadre de référence dans les semaines à venir.
Cinquante-deux semaines se sont écoulées et la promesse Couillard n'a toujours
pas été respectée", a soutenu Martin Lemay.
    "Il est maintenant temps que le gouvernement Charest cesse de faire la
sourde oreille. Le gouvernement du Québec a un rôle essentiel à jouer et doit
poser des gestes pour soutenir ces personnes les plus démunies de notre
société. Nous avons une obligation de résultat! Comme élus, nous avons cette
responsabilité. L'urgence d'agir n'est plus à démontrer. L'utilisation des
banques alimentaires est en constante hausse, les refuges manquent de
financement et débordent. Agissons maintenant!", a conclu Louise Harel.
    -%SU: CPN,SOC
    -%RE: 40




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.