LE PARTI QUEBECOIS PROPOSE QUE LES FAMILLES AYANT RECOURS A LA PROCREATION ASSISTEE ET A L'ADOPTION SOIENT MIEUX SOUTENUES



    QUEBEC, le 13 sept. /CNW Telbec/ - "Le Parti Québécois a été le premier
gouvernement à soutenir les familles ayant recours à la procréation assistée
en créant le crédit d'impôt remboursable pour le traitement de l'infertilité
en 2000 et bonifié substantiellement l'année suivante par Pauline Marois.
Aujourd'hui, il faut faire un pas de plus. Le désir d'avoir des enfants ne
doit pas être freiné par l'Etat; au contraire, il faut l'encourager."
    C'est ce qu'a indiqué le député de Marie-Victorin et porte-parole du
Parti Québécois en matière de santé, Bernard Drainville, qui suggère que ce
crédit d'impôt remboursable puisse être rehaussé. Pour lui, il faut aussi
évaluer la possibilité de rembourser en totalité les frais de traitement de
l'infertilité pour les parents qui y ont recours. Cette décision
représenterait un investissement oscillant entre 10 et 12 M$ annuellement. En
parallèle, le Parti Québécois propose également d'améliorer le soutien aux
familles ayant recours à l'adoption.
    "C'est une proposition tout à fait raisonnable sur le plan des finances
publiques. Il faut aller au-delà du discours politique et poser des gestes
concrets en faveur des familles qui désirent avoir des enfants", a soutenu
M. Drainville.

    L'amélioration du soutien à l'adoption est nécessaire

    Présentement, le remboursement pour frais d'adoption ne peut dépasser
6000 $, soit 30 % d'un montant maximum de 20 000 $. Or, ce montant n'a jamais
été révisé depuis 2001 afin de tenir compte de la croissance des coûts
engendrés par l'adoption, notamment l'adoption internationale. De plus, le
régime québécois d'assurance parentale prévoit moins de semaines aux parents
ayant recours à l'adoption comparativement aux parents qui ont des enfants par
voie biologique.
    "La dernière bonification substantielle du soutien aux parents qui
choisissent l'adoption pour avoir un enfant a été accordée par Pauline Marois
lors du budget en 2001. Ca fait six ans. Il est temps de revoir à la hausse le
soutien accordé aux parents qui adoptent des enfants", a pour sa part déclaré
le député de Verchères et porte-parole du Parti Québécois en matière de
famille, Stéphane Bergeron.
    Par ailleurs, M. Bergeron dénonce le double langage de l'ADQ sur ces
questions. "A entendre les députés de l'ADQ, c'est une priorité fondamentale
de leur formation politique. Pourquoi n'ont-ils rien proposé en ce sens lors
du Budget en mai dernier?", se demande Stéphane Bergeron.
    "Après avoir mis en place le réseau des centres de la petite enfance,
déposé la première loi sur l'assurance parentale, une aide accrue pour
l'adoption et une aide pour les traitements de fertilité, le Parti Québécois
souhaite aller plus loin pour les familles du Québec", a conclu Stéphane
Bergeron.
    -%SU: SOC
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.