Le parc Belmont accueille L'attente, une oeuvre d'art public qui propose une vision nostalgique du parc d'attractions disparu



    MONTREAL, le 30 août /CNW Telbec/ - Madame Catherine Sévigny, responsable
de la culture au comité exécutif de la Ville de Montréal et madame
Marie-Andrée Beaudoin, mairesse de l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville,
inaugurent aujourd'hui au parc Belmont l'oeuvre d'art public intitulée
"L'attente" réalisée de main de maître par l'artiste en arts visuels Guillaume
Lachapelle. La sculpture composée d'aluminium, de béton, de métal et de bronze
emprunte au vocabulaire visuel des manèges afin de souligner le passé festif
et le patrimoine immatériel du parc Belmont qui a accueilli plus de 25
millions de visiteurs de 1923 à 1983.
    "Durant soixante ans, le parc Belmont a grandement marqué le paysage de
Montréal et de l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville, ainsi que le souvenir
de millions de Montréalais et de visiteurs étrangers. L'oeuvre de Guillaume
Lachapelle est un hommage à ces belles années et elle est une manifestation
concrète de la priorité de notre Administration de rendre accessible l'art et
la culture aux Montréalais dans notre métropole culturelle", de souligner
madame Catherine Sévigny.
    "La mémoire collective de notre arrondissement est marquée par le parc
Belmont. Nous voulions nous assurer que cette partie de notre histoire serait
immortalisée. Jusqu'en 1983, ce parc a accueilli des milliers de visiteurs en
leur faisant vivre toutes sortes d'émotions. Par le dévoilement de cette
oeuvre, nous témoignons non seulement de notre attachement à ce pan historique
du quartier Cartierville, mais nous veillons à ce que le parc Belmont, ses
rires, ses émotions fortes et ses souvenirs en famille ne tombent pas dans
l'oubli", d'ajouter madame Marie-Andrée Beaudoin, mairesse de l'arrondissement
d'Ahuntsic-Cartierville.

    L'attente, tel que décrite par l'artiste

    "Dans cette proposition, des éléments sont mis en relation dans un
rapport d'échelles. L'élément principal représente un petit pavillon d'autos
tamponneuses juste assez grand pour en contenir une et est coiffé par une
montagne russe où des structures d'immeubles ont remplacé les navettes. L'auto
tamponneuse abandonnée semble d'une part confinée dans le dysfonctionnement de
son parc, mais elle est aussi privée du contact avec les autres autos que
réclame sa nature grégaire. Astreinte à la solitude, elle évoque le départ des
manèges, mais aussi une absence dans un sens plus large. Sur les rails, les
habitations, déconstruites et usées, se trouvent dans une sorte de routine,
une boucle suggérant un cycle perpétuel où la nature du manège s'efface et
dont le caractère ludique cède place à une ambiance équivoque. D'une façon
plus littérale, cette substitution rappelle aussi que le parc immobilier a
remplacé le parc d'attractions", d'expliquer l'artiste de l'oeuvre, monsieur
Guillaume Lachapelle.

    Quelques mots sur l'artiste

    Guillaume Lachapelle vit et travaille à Montréal. Il a complété un
baccalauréat en arts visuels à l'UQAM. Il pratique principalement la sculpture
sous forme d'installations et de maquettes qu'il a présentées notamment au
centre d'exposition Circa, à la galerie Edward Day à Toronto ainsi qu'à la
galerie Art Mûr à Montréal. Il a récemment participé à des expositions de
groupe en France et au musée de Rimouski. Il a également collaboré à des
films, des productions télévisuelles et théâtrales en tant qu'accessoiriste et
sculpteur de décors.

    Historique

    A l'occasion du 100e anniversaire de l'arrondissement
d'Ahuntsic-Cartierville en 2006, il a été envisagé d'intégrer au parc Belmont
une oeuvre d'art public afin de commémorer le parc d'attractions. L'année 2008
correspondait au 25e anniversaire de la fermeture du parc Belmont et c'est à
ce moment que le Service du développement culturel, de la qualité du milieu de
vie et de la diversité ethnoculturelle (SDCQMVDE) a développé le concours
d'oeuvre d'art en collaboration avec l'arrondissement. La proposition d'oeuvre
de Guillaume Lachapelle s'est distinguée parmi celles de deux autres
finalistes, Marie-France Brière et Roger Gaudreau, et a été retenue par un
jury. Le coût total du projet s'est élevé à 88 245$. L'arrondissement a assumé
une partie du financement, à hauteur de 15 000 $.




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Poulin, Relations avec les médias, (514)
872-4641; Geneviève Dubé, Relations avec les médias, Arrondissement
d'Ahuntsic-Cartierville, (514) 872-5365, (514) 793-1119; Source: Bernard
Larin, Cabinet du maire et du comité exécutif, (514) 872-9998


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.