Le nouveau gouvernement du Canada prend des mesures pour améliorer la santé de nos océans



    MONT-JOLI, QC, le 5 oct. /CNW Telbec/ - L'honorable Lawrence Cannon,
ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités a annoncé
aujourd'hui un engagement de cinq ans du nouveau gouvernement du Canada pour
l'initiative Santé des océans.
    "Le nouveau gouvernement du Canada s'est engagé à protéger le milieu
marin du Canada", a fait observer le ministre Cannon. "Au cours des cinq
prochaines années, notre gouvernement investira plus de 60 millions de dollars
dans des initiatives visant à apporter des améliorations tangibles à la santé
de nos océans et à la santé économique de nos collectivités côtières.
Transports Canada investira 23,85 millions de dollars dans le cadre de cette
initiative. Le nouveau gouvernement du Canada ajoute 42,5 millions de dollars
aux 19,0 millions de dollars annoncés dans le budget de 2007 dans le cadre de
la stratégie nationale sur l'eau du Canada."
    Grâce aux fonds attribués, notre gouvernement protège les voies
navigables du Canada en luttant contre la pollution provenant des navires,
notamment :

    
    1. En appliquant le règlement sur le contrôle et la gestion des eaux de
       ballast afin de protéger les écosystèmes marins contre le risque
       d'introduction d'espèces aquatiques nuisibles (4,5 millions de dollars
       sur cinq ans).

    2. En augmentant la capacité du programme national de surveillance
       aérienne afin de détecter les déversements d'hydrocarbures, de
       recueillir des preuves afin de poursuivre les pollueurs et d'agir
       comme élément de dissuasion auprès des pollueurs éventuels
       (13 millions de dollars sur cinq ans).

    3. En dotant l'aéronef de surveillance Dash 7 de Transports Canada d'un
       système de surveillance maritime qui sera utilisé dans l'Arctique
       canadien afin de dépister les pollueurs et de les identifier, et de
       recueillir des renseignements aux fins des poursuites, en tout temps
       et même de nuit, car c'est souvent la nuit que surviennent les
       déversements illégaux (5 millions de dollars sur trois ans).

    4. En menant conjointement une initiative d'évaluation de la navigation
       maritime dans l'Arctique, un projet international visant à évaluer et
       à prévoir les diverses utilisations et activités en matière de
       navigation, de même que les répercussions des changements au chapitre
       du trafic maritime.

    5. En élaborant et en mettant en oeuvre une stratégie de réduction des
       déchets produits par les navires (800 000 $ sur cinq ans) en vue de
       restreindre encore davantage la pollution du milieu marin par les
       navires.

    "L'annonce d'aujourd'hui n'est qu'un des volets de la stratégie du nouveau
gouvernement du Canada pour améliorer la santé des océans. D'autres
initiatives sous la responsabilité d'autres ministères seront annoncées dans
les jours qui viennent", a ajouté le ministre Cannon.
    On trouvera ci-joint un document d'information fournissant plus de
précisions sur les initiatives de Transports Canada relatives à la Santé des
océans.

                                 INFORMATION
                                 -----------
                                 -----------

             INITIATIVES DE SANTE DES OCEANS A TRANSPORTS CANADA
             ---------------------------------------------------

    Le nouveau gouvernement du Canada a raffermi son engagement relativement à
la stratégie nationale sur l'eau qu'il avait annoncée dans le budget de 2007,
en portant son investissement à 61,5 millions de dollars sur cinq ans. Ces
fonds rattachés à Santé des océans visent exclusivement à protéger les
écosystèmes marins fragiles et les ressources océaniques du Canada pour les
collectivités côtières. Les fonds seront répartis entre cinq ministères et
organismes fédéraux - Pêches et Océans Canada, Environnement Canada, Affaires
indiennes et du Nord canadien, Parcs Canada et Transports Canada.

    Financement accordé à Transports Canada

    Une somme de 23,85 millions de dollars a été attribuée à Transports Canada
dans le cadre de Santé des océans sur cinq ans pour des initiatives qui
permettront d'apporter des améliorations tangibles au milieu marin des trois
océans qui bordent le Canada. Avec les fonds qui lui ont été attribués,
Transports Canada protégera les voies navigables du Canada en luttant contre
la pollution provenant des navires. Parmi les stratégies que Transports Canada
entend utiliser, mentionnons les suivantes :

    - Application du nouveau Règlement sur le contrôle et la gestion de l'eau
      de ballast

    Les études scientifiques démontrent que les navires qui rejettent leur
    eau de ballast sans la traiter au préalable peuvent introduire des
    organismes nuisibles et pathogènes dans les écosystèmes vulnérables. Au
    cours des cinq prochaines années, une somme de 4,5 millions de dollars
    servira à appliquer le Règlement sur le contrôle et la gestion de l'eau
    de ballast de la Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada, qui exige
    que les navires gèrent leur eau de ballast de manière à réduire les
    risques posés par les espèces exotiques envahissantes.
    Plus précisément, le financement servira à accroître le nombre
    d'inspecteurs maritimes appliquant la réglementation sur l'eau de
    ballast, à appuyer le développement de technologies visant à mieux
    traiter les problèmes posés par l'eau de ballast et à munir nos
    inspecteurs maritimes des outils appropriés pour appliquer la
    réglementation sur l'eau de ballast.

    - Amélioration de la surveillance aérienne

    La surveillance aérienne est un outil éprouvé pour lutter contre la
    pollution du milieu marin par les navires. Par exemple, durant l'année
    financière 2006-2007, Transports Canada a effectué 1 649 heures
    productives de patrouilles consacrées exclusivement à la lutte contre la
    pollution. Ces patrouilles ont permis de détecter 98 incidents de
    pollution du milieu marin dans le cadre du survol de 10 063 bâtiments.
    Transports Canada prévoit effectuer 2 000 heures de patrouille cette
    année.

    Les plans visant à améliorer le programme de surveillance aérienne de
Transports Canada comprennent notamment :

    - Un investissement de 13 millions de dollars sur cinq ans en vue
      d'accroître la capacité du programme national de surveillance aérienne
      afin :

      - d'accroître la fréquence des patrouilles et la couverture des zones
        non surveillées de façon régulière comme l'Arctique. De cette façon,
        les mécanismes de protection des trois océans qui bordent le Canada
        seront similaires.
      - de protéger le milieu marin contre les effets néfastes de la
        navigation maritime en appliquant la réglementation sur la prévention
        de la pollution dans toutes les eaux relevant de la compétence
        canadienne.
      - d'assurer une plus grande présence sur les voies navigables
        canadiennes en vue de dissuader les pollueurs éventuels.
      - Un investissement de 5 millions de dollars sur trois ans afin de
        moderniser l'aéronef de surveillance Dash 7 de Transports Canada en
        le dotant d'un système de surveillance maritime. Cet aéronef
        effectuera des patrouilles de surveillance dans l'Arctique canadien
        durant la saison de navigation maritime et sur les Grands Lacs du
        Canada pendant le reste de l'année. L'aéronef pourra être exploité en
        tout temps et même la nuit ou lorsque la visibilité est réduite.
        Entre 25 à 30 % de ses patrouilles de surveillance de la pollution
        seront effectuées durant la nuit, car c'est souvent à ce moment que
        surviennent les déversements illégaux.

    - Direction conjointe de l'évaluation internationale de la navigation
      maritime dans l'Arctique

    L'initiative d'évaluation de la navigation maritime dans l'Arctique (ENMA)
est menée conjointement par le Canada, la Finlande et les Etats-Unis et dans
ce cadre, Transports Canada est le chef de file du Canada. L'évaluation
permettra d'étudier les ressources maritimes traditionnelles de même que les
activités de transport maritime commercial ainsi que leurs répercussions
d'ordre social, économique et environnemental. Cette initiative servira
également à évaluer les répercussions actuelles et à prévoir les futures
utilisations et activités en matière de navigation de même que les
répercussions des changements au chapitre du trafic maritime dans l'Arctique.

    On s'attend à ce que l'ENMA amène :

      - une meilleure compréhension de l'utilisation des ressources maritimes
        de l'Arctique par les autochtones;
      - une meilleure compréhension des répercussions d'ordre social,
        économique et environnemental issues des changements des modèles de
        navigation maritime sur les collectivités nordiques et autochtones.
      - une meilleure compréhension du bien-fondé des exigences actuelles et
        de la nécessité d'instaurer des règles additionnelles au chapitre de
        la protection du milieu marin dans l'Arctique contre les activités
        des navires.

    - Mise en oeuvre d'une stratégie de réduction des déchets provenant
      des navires

      Transports Canada investira une somme de 800 000 $ sur cinq ans afin
      d'élaborer et de mettre en oeuvre une stratégie de réduction des
      déchets provenant des navires en vue de restreindre davantage la
      pollution du milieu marin par les navires. Transports Canada reconnaît
      l'importance de disposer d'installations côtières adéquates pour
      recevoir les déchets générés par les navires.

    Transports Canada prend très au sérieux son rôle en matière de prévention
de la pollution. Les investissements faits au moyen des fonds de l'initiative
Santé des océans appuient de manière active les objectifs du gouvernement du
Canada en ciblant la protection des eaux canadiennes contre la pollution
provenant des navires.
    Visitez le site www.tc.gc.ca/medias/documents/b07-M006.htm ou le site web
du Conseil consultatif maritime canadien au www.cmac-ccmc.gc.ca afin d'en
apprendre davantage sur la réglementation traitant de la protection de
l'environnement ou de la réforme de la Loi de 2001 sur la marine marchande du
Canada.

                                                               Octobre 2007
    




Renseignements :

Renseignements: Karine White, Attachée de presse, Bureau du ministre des
Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, Ottawa, (613) 991-0700;
Relations avec les médias, Transports Canada, Ottawa, (613) 993-0055;
Transports Canada est en ligne à www.tc.gc.ca. Abonnez-vous aux communiqués de
presse et aux discours à apps.tc.gc.ca/listserv/ et restez au fait des
dernières nouvelles de Transports Canada. Ce communiqué est disponible en
formats substituts pour les personnes ayant une déficience visuelle.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.