Le nombre de projets en santé électronique au Canada augmente de 39 pour cent



    Les patients bénéficient de ces initiatives dans chaque province et
    territoire

    TORONTO, le 25 juin /CNW Telbec/ - "Les patients canadiens bénéficient
d'une hausse de 39 pour cent du nombre d'initiatives en santé électronique qui
contribuent à moderniser la façon dont les cliniciens prodiguent les soins de
santé", a annoncé Richard Alvarez, président et chef de la direction
d'Inforoute Santé du Canada (Inforoute).
    "Au cours de la dernière année, nous avons connu une énorme croissance
dans le nombre de projets visant à améliorer les soins aux patients, à réduire
les temps d'attente et à rendre le système de santé plus productif pour les
Canadiens", dit M. Alvarez, qui a récemment divulgué le contenu du rapport
annuel d'Inforoute Santé du Canada. "Bien que cette croissance soit
encourageante, nous devons poursuivre sur notre lancée si nous voulons doter
la moitié de la population canadienne de dossiers de santé électroniques d'ici
2010."
    En 2006-2007, Inforoute a approuvé des investissements de 518,9 millions
de dollars liés à des initiatives de DSE au Canada, bien au-delà de son
objectif de 335 millions de dollars. Les projets reliés à la numérisation de
l'imagerie diagnostique, aux systèmes d'information sur les médicaments et de
laboratoire, ainsi qu'au dossier de santé électronique interopérable lui-même
ont progressé considérablement.
    Avec 227 projets en cours au pays, Inforoute et ses partenaires
investissent dans des systèmes d'information sur la santé modernes qui
génèrent des gains de rendement dans les établissements de soins de santé de
tout le pays. Il en résulte de meilleurs soins aux patients et de meilleurs
résultats, ainsi qu'une diminution des temps d'attente et des économies de
coûts.
    Le plan d'Inforoute quant à la future évolution en santé électronique est
décrit dans son rapport "2015 - L'évolution de la nouvelle génération de soins
de santé au Canada", une vision stratégique à long terme. Vous trouverez ce
document à l'adresse www.infoway-inforoute.ca.

    Inforoute est une société à but non lucratif, financée par le
gouvernement fédéral, qui mène le développement des dossiers de santé
électroniques dans l'ensemble du Canada. Inforoute collabore avec les
provinces et les territoires pour investir dans les dossiers de santé
électroniques destinés à accroître la sécurité et l'efficacité des soins de
santé. Tout en assurant l'entière confidentialité des renseignements qu'ils
contiennent, ces dossiers privés et sécurisés fournissent aux professionnels
de la santé un accès immédiat à des renseignements complets et exacts sur
leurs patients, leur permettant de prendre des décisions plus éclairées en
matière de diagnostic et de traitement. Le résultat sera un système de santé
viable offrant une qualité, une accessibilité et une productivité accrues,
ainsi que des économies de coûts.



    
    Document d'information

                     A propos d'Inforoute Santé du Canada
    

    Créée en 2001, Inforoute Santé du Canada (Inforoute) est une société à
but non lucratif, financée par le gouvernement fédéral, qui mène le
développement de dossiers de santé électroniques dans l'ensemble du Canada.
Inforoute collabore avec les provinces et les territoires pour investir dans
les dossiers de santé électroniques destinés à accroître la sécurité et
l'efficacité du système de santé.
    Inforoute investit dans un cadre pancanadien commun de systèmes de
dossier de santé électronique grâce auquel les meilleures pratiques et les
projets concluants d'une région peuvent être partagés ou reproduits dans une
autre.
    Tout en assurant l'entière confidentialité des renseignements qu'ils
contiennent, ces dossiers privés et sécurisés procurent aux professionnels de
la santé autorisés, un accès immédiat à des données exactes et complètes sur
les patients, ce qui améliore et accélère les décisions en matière de
diagnostic et de traitement.
    Le résultat sera un système de santé viable offrant une qualité, une
sécurité et une accessibilité accrues, ainsi que des économies de coûts.
    Les membres d'Inforoute sont les 14 sous-ministres de la Santé des
gouvernements fédéral, provinciaux, territoriaux.



    
    Document d'information

                      Dossiers de santé électroniques :
                   Investissements dans l'ensemble du pays

    L'avenir des soins de santé au Canada est en évolution. La mise en oeuvre
des dossiers de santé électroniques dans l'ensemble du pays se traduit par des
gains de rendement sans précédents dans tout notre système de santé.

    En voici quelques avantages :

    -  Réduction des temps d'attente
    -  Participation accrue des patients aux soins de santé
    -  Gestion efficace des maladies chroniques
    -  Meilleur accès aux soins pour les collectivités éloignées et rurales
    -  Moins d'interactions médicamenteuses indésirables
    -  Meilleures pratiques de prescription
    

    Inforoute investit dans le développement de systèmes d'information
servant à stocker les données sur les patients (p. ex., résultats de tests de
laboratoire, profil pharmaceutique, imagerie diagnostique). Les données de
chacun de ces systèmes seront ultérieurement versées dans le système de
dossiers de santé électroniques interopérables afin que les prestateurs de
soins autorisés de tout le Canada puissent y accéder rapidement.
    Vous trouverez ci-dessous un résumé de chaque programme d'investissement.
En tout, 227 projets de ce genre sont en cours au pays.

    Télésanté : Les patients de Yellowknife, qui auparavant devaient
parcourir plus de 1 500 kilomètres jusqu'à Edmonton pour consulter un
spécialiste, peuvent dorénavant bénéficier de soins spécialisés près de chez
eux. La télésanté relie les patients des petites collectivités éloignées aux
ressources de santé que l'on retrouve surtout dans les centres urbains.

    Innovation et adoption : Ce programme d'investissement d'Inforoute
soutient l'innovation dans la pratique clinique, avec comme objectif de
partager les réussites afin qu'elles puissent être reproduites dans d'autres
environnements pour le bénéfice d'autres patients.
    Par exemple, des patients atteints de cancer en Ontario bénéficient de la
santé électronique grâce à un système novateur qui permet aux médecins de
prescrire des chimiothérapies complexes et des médicaments connexes
directement par ordinateur, pour ainsi réduire les événements iatrogènes
médicamenteux tels que causés par les erreurs d'interprétation des ordonnances
manuscrites et de calcul des doses. Il est prouvé que les systèmes pour le
cancer comme celui-ci détectent 48 pour cent des erreurs d'ordonnance et 23
pour cent des erreurs de transcription. D'autres administrations publiques
envisagent maintenant de recourir à des systèmes similaires dans le cadre de
leur stratégie de gestion du cancer.

    Systèmes d'information sur les médicaments : A l'Ile-du-Prince-Edouard et
en Ontario, les médecins et le personnel infirmier peuvent instantanément
récupérer le profil pharmaceutique complet des personnes âgées qui se
présentent dans n'importe quelle salle d'urgence d'un hôpital. Résultat :
moins d'interactions médicamenteuses indésirables et donc une amélioration de
la sécurité des patients et moins d'admissions à l'hôpital. Le système de
santé en sort gagnant grâce à une capacité accrue et à une utilisation plus
efficace des ressources.

    Surveillance de la santé publique : La Colombie-Britannique mène le
développement du nouveau système canadien de surveillance de la santé publique
(SSP), dont l'achèvement est prévu pour 2008. Un suivi efficace de ceux ayant
été en contact étroit avec des personnes porteuses d'une maladie transmissible
telle que le SRAS est essentiel pour contenir et arrêter sa propagation. Ce
projet dotera les autorités sanitaires d'un outil efficace pour suivre la
propagation des poussées épidémiques afin que des mesures d'endiguement soient
mises en place rapidement.

    Systèmes d'imagerie diagnostique : Au Québec, le stockage et la
récupération numériques des images diagnostiques (radiographies, IRM,
tomodensitogrammes, échographies) améliorent la productivité en éliminant les
dépôts inefficaces et volumineux de films. Ces procédés permettent également à
tout spécialiste autorisé de visualiser et de partager instantanément des
images, de même que de consulter facilement des collègues d'ailleurs au pays.
Autre avantage : le programme réduit le coût de l'imagerie diagnostique;
ainsi, il en coûtait en moyenne 30 $ par image il y a quatre ans contre 12 $
aujourd'hui. Ces économies favorisent une mise en oeuvre rapide à l'échelle
nationale. Inforoute a pour objectif que, d'ici 2010, 95 pour cent de tous les
tests d'imagerie diagnostique réalisés en milieu hospitalier au Canada soient
numériques.

    Systèmes d'information de laboratoire : Les résultats de tests de
laboratoire sont des facteurs critiques du diagnostic et des éléments cruciaux
du dossier de santé électronique (DSE) d'un patient. Les tests de nombreux
patients sont effectués dans différents établissements de soins. Par exemple,
des analyses de sang peuvent être réalisées dans le cadre d'un examen annuel,
puis d'autres à la suite d'une consultation auprès d'un spécialiste. Souvent,
ces tests sont effectués en double lorsqu'un patient voit un autre médecin
puisque le partage en ligne des résultats est limité. L'absence de
renseignements sur les résultats des tests de laboratoire peut ralentir le
diagnostic, entraver l'accès aux soins et se traduire par des coûts inutiles.
Le programme de systèmes d'information de laboratoire d'Inforoute vise à
permettre aux professionnels de la santé autorisés d'accéder immédiatement par
voie électronique aux résultats de tests, et ce, peu importe qui a demandé les
tests. Au nombre des avantages, mentionnons la réduction du nombre de tests
effectués en double, les économies pour le système de santé et un meilleur
accès aux soins.

    Dossier de santé électronique interopérable : Le dossier de santé
électronique interopérable (DSEi) offre un aperçu des antécédents du patient
relativement aux services de santé reçus et aux consultations effectuées au
cours de sa vie. Lorsqu'il sera entièrement mis en oeuvre, le système reliera
les cliniques, les hôpitaux, les pharmacies et les autres points de service de
tout le Canada grâce à un dossier de santé intégré centré sur le patient. Le
DSEi permet aux cliniciens de visualiser et de mettre à jour, en tout lieu et
en tout temps, des renseignements essentiels sur les patients, tels que les
données démographiques, l'imagerie diagnostique, le profil pharmaceutique, les
résultats de tests de laboratoire, les antécédents en matière de maladies
infectieuses et de vaccination, de même que d'autres données sur la santé. Il
permet de gagner du temps et de faire des économies, en plus de se traduire
par une approche plus coordonnée des soins aux patients. D'ici 2010, la moitié
de la population canadienne disposera d'un dossier de santé électronique
interopérable.

    Registres : Un système efficace permettant d'identifier sans équivoque
les prestateurs de soins, les patients et les établissements de soins est
essentiel au succès du système de dossiers de santé électroniques. Les
registres sont nécessaires pour faire en sorte que les données sur la santé
puissent être partagées à l'échelle régionale, provinciale ou nationale. Les
registres sont d'importantes composantes de base nécessaires au déploiement de
la solution intégrale de dossiers de santé électroniques au sein des
administrations publiques et entre celles-ci.

    Infostructure : Le programme d'infostructure d'Inforoute vise à garantir
l'uniformité des diverses solutions de dossiers de santé électroniques
utilisées dans l'ensemble du pays. Cela permettra de s'assurer que les
dossiers de santé électroniques de différentes régions ou provinces sont
compatibles les uns avec les autres, ce qui constitue un élément crucial du
succès du dossier de santé électronique interopérable (DSEi).



    
    Fiche d'information

               Dossiers de santé électroniques - Faits en bref

    9               Nombre de pays ayant mis en oeuvre (ou prévoyant mettre
                    en oeuvre) un système de dossiers de santé électroniques
                    à l'échelle nationale

    40              Nombre de dollars (par personne) investis à ce jour dans
                    les dossiers de santé électroniques

    50              Pourcentage de la population canadienne qui n'aura
                    toujours pas de dossier de santé électronique complet
                    d'ici 2010, une fois tous les capitaux de départ
                    d'Inforoute investis

    100             Couverture du dossier de santé électronique (en
                    pourcentage de la population) nécessaire pour que les
                    provinces et les territoires atteignent leurs objectifs
                    en matière de renouvellement des soins de santé

    350             Nombre estimé de dollars (par personne) nécessaires sur
                    10 ans pour terminer le travail et doter chaque Canadien
                    et Canadienne d'un dossier de santé électronique

    37 000          Nombre d'emplois que les activités liées au dossier de
                    santé électronique auront créés au pays d'ici 2010, selon
                    une étude menée par le Conference Board du Canada

    6 milliards     Economies potentielles (en dollars) découlant
                    des systèmes de dossiers de santé électroniques au Canada
                    chaque année
    




Renseignements :

Renseignements: Dan Strasbourg, Inforoute Santé du Canada, Tél.: (416)
595-3424, Sans frais: 1-888-733-6462


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.