Le Mouvement Desjardins enregistre une solide performance avec des excédents de 445 millions $ au troisième trimestre de 2011

Le revenu total est en hausse de 16 %, l'actif augmente de 6 % et la capitalisation demeure l'une des meilleures au Canada

LÉVIS, QC, le 10 nov. 2011 /CNW Telbec/ -

Faits saillants

  • Attribution du 20e rang au classement « World's 50 Safest Banks 2011 », publié par le magazine new-yorkais Global Finance (25e rang en 2010).
  • Accession au Palmarès des 100 meilleurs employeurs au Canada, établi par Mediacorp Canada Inc.
  • Obtention par Disnat, filiale de Valeurs mobilières Desjardins, du plus haut niveau de satisfaction chez les courtiers à escompte au Canada, selon J.D. Power and Associates.
  • Excédents de 445 millions $ au troisième trimestre de 2011, en hausse de 3,0% par rapport au trimestre correspondant de 2010.
  • Retour aux membres et à la collectivité de 77 M$, incluant la provision pour ristournes, les dons, les commandites et les bourses d'études.
  • Appui aux entreprises locales ou régionales ou à divers organismes communautaires démontrant le soutien continu des caisses à de nombreuses initiatives assurant la vitalité des communautés.
  • Revenu total en hausse de 16,0 % et augmentation de 6,0 % de l'actif depuis le début de l'année liée à la croissance du portefeuille de prêts de 4,4 G$.
  • Ratio de capital de première catégorie de 17,0 % en date du 30 septembre 2011 démontrant la solidité financière de l'institution.
  • Mise en place d'un programme d'émission international pour Capital Desjardins qui permettra à Desjardins d'accéder, entre autres, aux marchés américain et européen.
  • Signature d'une entente de coopération avec Crédit Mutuel, institution financière mutualiste de premier plan de France, afin de poursuivre la réalisation de différents projets d'affaires innovateurs et mutuellement bénéfiques pour nos membres et leurs sociétaires.
  • Acquisition du portefeuille de cartes de crédit des magasins Staples/Bureau en Gros au Canada.

Principales données financières

RÉSULTATS COMBINÉS
  Pour les périodes de trois mois
terminées les 30 septembre
  Pour les périodes de neuf mois
terminées les 30 septembre
(Données non auditées,
en millions de $ et en %)
2011 2010 Variation   2011 2010 Variation
Revenu net d'intérêts(1) 968 $ 999 $    (3,1) %   2 914 $ 2 910 $ 0,1 %
Primes nettes(1) 1 233 $ 1 079 $ 14,3 %   3 630 $ 3 179 $ 14,2 %
Excédents avant ristournes aux membres(1) 445 $ 432 $ 3,0 %   1 155 $ 1 215 $ (4,9) %
Rendement des capitaux propres(1) 13,5 % 14,6 %     12,3 % 14,6 %  

BILAN ET RATIOS
  Au 30 septembre 2011   Au 31 décembre 2010
Actif (1) 189 767 $   179 036 $
Capitaux propres(1) 13 690 $   12 156 $
Ratio du capital de première catégorie(2) 17,0 %   17,7 %
Ratio du capital total(2) 18,3 %   18,7 %
Ratio des prêts dépréciés bruts / prêts bruts(1) 0,42 %   0,43 %

(1) Les données financières 2010 ont été ajustées pour les rendre conformes aux normes internationales d'information financière (IFRS).
(2) Les ratios de capital réglementaire de 2011, tel que requis par l'Autorité des marchés financiers, sont calculés à partir des données financières établies selon les IFRS. Les ratios de capital réglementaire de 2010 ont été calculés à partir des données financières établies selon les PCGR.

Résultats du troisième trimestre de 2011

Au terme du troisième trimestre terminé le 30 septembre 2011, le Mouvement Desjardins (www.desjardins.com), le premier groupe financier coopératif au Canada, enregistre des excédents avant ristournes aux membres de 445 M$ comparativement à 432 M$ un an plus tôt, soit une hausse de 3,0 %. Le rendement des capitaux propres se situe à 13,5 % par rapport à 14,6 % au trimestre correspondant de 2010. Quant au retour aux membres et à la collectivité, il s'élève à 77 M$ comparativement à 83 M$ au même trimestre en 2010 ; cette somme comprend les dons, les commandites et les bourses d'étude ainsi que le montant provisionné pour les ristournes, lequel est de 60 M$, soit un montant comparable à celui du troisième trimestre de 2010.

Le réseau des caisses, les Services de cartes Desjardins et les filiales d'assurance ont continué de connaître une bonne croissance de leur volume d'affaires permettant au Mouvement de poursuivre son développement dans les différents segments de marché. Le troisième trimestre se caractérise également par une sinistralité moins favorable que celle observée au même trimestre de 2010, particulièrement pour le secteur de l'assurance de dommages.

« Ces résultats sont le fruit d'efforts concertés tant dans le réseau des caisses que dans nos différents secteurs d'affaires actifs à l'échelle canadienne, a souligné la présidente et chef de la direction, Mme Monique F. Leroux. Malgré un contexte économique incertain, Desjardins affiche une croissance soutenue de ses revenus et de ses actifs tout en maintenant un niveau de capitalisation qui demeure l'un des meilleurs de l'industrie financière au Canada. De plus, la mise sur pied du Programme Coopmoi, au début de l'année 2011, démontre toute l'importance qu'accorde le Mouvement Desjardins à l'éducation financière et au rayonnement de la coopération au sein de la communauté. Je suis à cet égard très fière des diverses initiatives mises de l'avant au cours des derniers mois. »

Accroissement du revenu total

Le revenu total du troisième trimestre de 2011 s'élève à 3 726 M$, en hausse de 513 M$, ou de 16,0 %, par rapport au même trimestre en 2010. Une croissance des affaires s'appuyant notamment sur la signature de nouveaux contrats et la hausse du nombre de polices, autant en assurance de personnes qu'en assurance de dommages, ont généré une croissance de 14,3 % des primes nettes, qui s'établissent à 1 233 M$. Malgré une hausse des encours des prêts de 5,0 % depuis un an, les faibles taux d'intérêt ont engendré une baisse de 3,1 % du revenu net d'intérêts au cours du troisième trimestre pour atteindre 968 M$.

Quant aux autres revenus, ils s'établissent à 1 525 M$, en hausse de 390 M$, ou de 34,4 %, par rapport au trimestre correspondant en 2010, s'expliquant principalement par la hausse des revenus de placement associés aux activités d'assurance de personnes, qui est compensée par une augmentation des provisions d'assurance incluses dans les charges. La hausse s'explique également par les autres revenus de Western Financial Group Inc. acquis au deuxième trimestre de 2011 et par la croissance du volume d'affaires porté sur les cartes de crédit.

Les frais autres que d'intérêts ont crû de 55 M$ pour totaliser 1 325 M$, en hausse de 4,3 % comparativement au troisième trimestre en 2010, principalement en raison de l'intégration des activités de Western Financial Group Inc. et des investissements liés à la transformation des technologies de l'information. Le reste provient essentiellement de la croissance annuelle des salaires et des avantages sociaux majorés de l'indexation.

Les charges liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissement s'élèvent à 1 750 M$, en hausse de 440 M$, ou de 33,6 %, par rapport à la même période l'an dernier. Cette variation provient notamment de la hausse des passifs des contrats d'assurance, qui s'explique par la croissance des affaires, par l'augmentation de la juste valeur des placements appariés à ceux-ci ainsi que par la détérioration de la sinistralité en lien avec le passage de l'ouragan Irène et à l'assurance automobile hors Québec.

Quant à l'indice de productivité, établi en calculant le rapport entre les frais autres que d'intérêts sur le revenu total, déduction faite des frais de sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissement, il s'élève à 67,1 % au terme du troisième trimestre, comparativement à 66,7 % au même trimestre l'an dernier.

Résultats des neuf premiers mois de 2011

Pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2011, le Mouvement Desjardins enregistre des excédents avant ristournes aux membres de 1 155 M$, comparativement à 1 215 M$ un an plus tôt, soit une baisse de 4,9 %.

Le rendement des capitaux propres se situe à 12,3 % par rapport à 14,6 % à la période correspondante de 2010. Le ratio de capital de première catégorie s'élève à 17,0 % par rapport à 17,7 % au 31 décembre 2010.

Le retour aux membres et à la collectivité pour la période s'élève à 252 M$ et inclut les dons, commandites et bourses d'études ainsi que le montant provisionné pour les ristournes, qui s'élève à 196 M$ comparativement à 213 M$ à la même période l'an dernier.

Accroissement du revenu total

Le revenu total du Mouvement Desjardins pour les neuf premiers mois s'élève à 9 694 M$, soit 785 M$, ou 8,8 % de plus qu'à la même période en 2010. Le revenu net d'intérêts de 2 914 M$ après neuf mois est demeuré relativement stable alors que les revenus de primes nettes ont crû de 451 M$ pour atteindre 3 630 M$. Quant aux autres revenus, ils s'établissent à 3 150 M$, soit une hausse de 330 M$, ou de 11,7 %, comparativement à la période correspondante de 2010.

Les frais autres que d'intérêts totalisent 4 146 M$, en hausse de 239 M$, ou de 6,1 %, provenant essentiellement des sommes investies dans la transformation des technologies de l'information, de la consolidation des activités de Western Financial Group Inc. ainsi que de la croissance annuelle des salaires et des avantages sociaux majorés de l'indexation. La dotation à la provision pour pertes sur créances s'élève à 183 M$ en hausse de 22 M$.

Les charges liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissement s'élèvent à 3 848 M$, en hausse de 619 M$, ou de 19,2 %, provenant en grande partie de la croissance des affaires, de la hausse des provisions liée à l'augmentation de la juste valeur des placements sur lesquels les charges sont appariées et de la détérioration de la sinistralité en assurance de dommages.

Quant à l'indice de productivité, il est de 70,9 % au terme des neuf premiers mois, comparativement à 68,8 % à la même période l'an dernier. En excluant les investissements dans la transformation des technologies de l'information réalisés au cours des neufs premiers mois de 2011, et ce, pour un montant de 63 M$, l'indice de productivité serait alors de 69,8 %.

Un portefeuille de prêts d'excellente qualité

Le Mouvement Desjardins continue de présenter un portefeuille de prêts d'excellente qualité. Au 30 septembre 2011, l'encours des prêts dépréciés bruts se chiffre à 522 M$, en hausse de 10 M$ depuis le 31 décembre 2010. Le ratio des prêts dépréciés bruts, en pourcentage du portefeuille total de prêts bruts, s'établit à 0,42 % à la fin du troisième trimestre, soit une amélioration par rapport au ratio de 0,43 % du 31 décembre 2010. À ce chapitre, le ratio du Mouvement Desjardins demeure l'un des meilleurs de l'industrie bancaire canadienne.

Un actif de 189,8 G$, en hausse de 6,0 %

Au 30 septembre 2011, l'actif total du Mouvement des caisses Desjardins s'établissait à 189,8 G$, en hausse de 10,7 G$, ou de 6,0 %, depuis le 31 décembre 2010. L'augmentation soutenue du portefeuille de prêts pendant la même période ainsi que celles des valeurs mobilières expliquent 65,3 % de la croissance observée depuis le début 2011. Parmi les autres éléments expliquant cette performance, on retrouve la majoration des sommes à recevoir des clients, courtiers et institutions financières de Valeurs mobilières Desjardins ainsi que de l'augmentation de la juste valeur des instruments financiers dérivés.

Au terme du troisième trimestre de 2011, l'encaisse et les dépôts auprès d'institutions financières ainsi que les valeurs mobilières s'élevaient à 41,5 G$, contre 39,0 G$ à la fin de 2010, ce qui correspond à une progression de 2,5 G$, ou de 6,4 %. Quant à l'encours du portefeuille de prêts du Mouvement Desjardins, il se chiffrait à 122,6 G$, net de la provision pour pertes sur prêts, en hausse de 4,4 G$, ou de 3,7 % depuis le 31 décembre 2010. À l'instar des trimestres précédents, ce sont les prêts hypothécaires résidentiels consentis par le réseau des caisses qui expliquent largement cette croissance, soit dans une proportion de 87,3 %. Les prêts hypothécaires résidentiels représentent 63,6 % du portefeuille au terme de ce troisième trimestre.

Malgré une activité à la baisse dans le marché de l'habitation au Québec, le Mouvement Desjardins demeure leader de marché dans le financement domiciliaire. L'encours du portefeuille de prêts hypothécaires résidentiels du Mouvement a atteint 78,3 G$ au 30 septembre 2011, en hausse de 3,8 G$, ou de 5,1 % depuis la fin de 2010.

Par ailleurs, en ce qui a trait au marché du financement à la consommation, sur cartes de crédit et autres prêts aux particuliers, le Mouvement Desjardins a enregistré une majoration de 404 M$ de son encours, ou de 2,3 % depuis la fin de 2010, pour une somme de 17,9 G$ enregistrée au 30 septembre 2011. Desjardins est également présent auprès des entreprises et des gouvernements. En effet, ses prêts en cours pour cette catégorie ont progressé de 154 M$, ou de 0,6 % pendant la même période, pour s'élever à 26,9 G$ au terme de ce troisième trimestre.

La collecte d'épargne progresse

Au 30 septembre 2011, l'encours des dépôts du Mouvement Desjardins totalisait 121,6 G$, soit une augmentation de 6,9 G$, ou de 6,0 % depuis la fin de 2010. Soulignons que l'épargne en provenance des particuliers, qui constitue sa principale source de financement, a crû de 2,4 G$, ou de 3,1 % pour se chiffrer à 81,2 G$.

Desjardins est aussi très actif dans la collecte d'épargne auprès des entreprises et des gouvernements. Au 30 septembre 2011, l'encours des dépôts dans ce domaine s'établissait à 28,9 G$, soit un bond de 3,7 G$, ou de 14,9 % depuis le 31 décembre 2010. Quant à l'épargne en provenance des institutions de dépôts et autres sources, comme les émissions de titres sur les marchés financiers, elle a progressé de 771 M$, ou de 7,2 % pendant la même période, pour atteindre un volume de 11,5 G$.

Le contexte économique difficile, notamment en Europe et aux États-Unis, de même qu'un certain repli de l'activité boursière au pays, a affecté le marché des produits d'épargne hors bilan. Ainsi, chez Desjardins, l'actif administré ou sous gestion des fonds de placement et des valeurs mobilières a décru de 1,2 G$, ou de 2,5 % depuis le 31 décembre 2010, pour totaliser 46,3 G$ au 30 septembre 2011.

Une solide base de capital 

Le Mouvement Desjardins compte parmi les institutions financières les mieux capitalisées du Canada : ses ratios de capital de première catégorie et de capital total, évalués en fonction du cadre réglementaire (Bâle II), atteignaient respectivement 17,0 % et 18,3 % au 30 septembre 2011. Au 31 décembre 2010, ces ratios étaient respectivement de 17,7 % et de 18,7 %. Le Mouvement Desjardins jouit donc toujours d'une excellente capitalisation, son ratio de capital de première catégorie se situant au-dessus de son objectif de 15 %.

L'approvisionnement en fonds et capital 

Afin de maintenir un approvisionnement de fonds stable et diversifié, le Mouvement Desjardins, par l'entremise de la Caisse centrale Desjardins et de Capital Desjardins inc., s'assure de diversifier les sources de financement provenant des marchés financiers institutionnels. Ainsi, il fait régulièrement appel au marché monétaire canadien ainsi qu'aux marchés monétaires américain et européen lorsque les conditions sont favorables. De plus, il conclut occasionnellement des émissions publiques et privées de billets à terme ou de dettes subordonnées sur les marchés canadien, américain et européen. De cette façon, le Mouvement Desjardins dispose du niveau de liquidités nécessaire à la bonne conduite des affaires du réseau des caisses et des filiales.

Les émissions de dette à moyen terme réalisées depuis le début de 2011 par la Caisse centrale Desjardins totalisent 1,5 G$, ce qui a permis de compenser les échéances de billets de dépôt pour un montant de 2,1 G$ durant la même période. De plus, la Caisse centrale Desjardins a continué de participer au programme de titrisation de la Société canadienne d'hypothèques et de logement pour un montant de 1,1 G$ durant les trois premiers trimestres de 2011.

Enfin, notons que le Mouvement Desjardins détient très peu de dettes souveraines à l'extérieur du Canada et des États-Unis.

Résultats sectoriels

Particuliers et Entreprises

Le secteur Particuliers et Entreprises offre aux membres et aux clients du Mouvement Desjardins une vaste gamme de produits et de services financiers courants distribués principalement par l'entremise du réseau des caisses. Il rend également ses produits disponibles au moyen de réseaux complémentaires.

Au terme du troisième trimestre de 2011, les excédents avant ristournes aux membres du secteur Particuliers et Entreprises sont de 267 M$, soit une baisse de 16 M$, ou de 5,7 %, par rapport à la même période en 2010.

Le revenu total du secteur s'élève à 1 348 M$, en hausse de 16 M$, ou de 1,2 %. Le revenu net d'intérêts, pour sa part, est en baisse de 23 M$ ou de 2,4 %, en raison notamment des faibles taux d'intérêt, et ce, malgré une augmentation des encours du secteur Particuliers et Entreprises survenue au cours du trimestre. Quant aux autres revenus, ils augmentent de 39 M$ ou de 10,0 %, grâce principalement à l'augmentation des ventes par le réseau des caisses de produits Desjardins élaborés par les filiales et de la croissance du volume d'affaires porté sur les cartes de crédit.

Enfin, les frais autres que d'intérêts du trimestre augmentent de 42 M$, soit 4,7 %, pour s'établir à 936 M$. Cette variation résulte des investissements dans les technologies de l'information ainsi que de la croissance des salaires et des avantages sociaux majorés de l'indexation annuelle.

Au terme des neuf premiers mois de 2011, les excédents avant ristournes aux membres attribuables au secteur Particuliers et Entreprises demeurent comparables à ceux de la même période de 2010, s'établissant à 697 M$.

Le revenu total du secteur croît de 90 M$, ou de 2,3 %, s'élevant à 4 049 M$. Ces résultats incluent une hausse du revenu net d'intérêts de 48 M$, ou de 1,8 %. Le réseau des caisses a contribué à cette hausse avec un encours des prêts à l'habitation qui a crû de 6,8 G$, comparativement à la même période en 2010. De plus, une hausse des dépenses de consommation a favorisé les activités de cartes de crédit et de financement aux points de vente.

Quant aux autres revenus, ils sont en progression de 42 M$ ou de 3,4 %, s'expliquant principalement par l'augmentation des ventes, par le réseau des caisses, de produits Desjardins manufacturés par les filiales et de la croissance du volume d'affaires porté sur les cartes de crédit.

La dotation à la provision pour pertes sur créances augmente de 21 M$, ou de 13,0 %, par rapport à la même période en 2010. Cet écart découle principalement de la hausse des encours des prêts relatifs au financement sur cartes de crédit et aux renversements de provisions suite à un contexte de conditions économiques favorables et aux recouvrements de certains prêts improductifs constatés au troisième trimestre de 2010.

Les frais autres que d'intérêts ont progressé de 68 M$, soit 2,4 %, comparativement à la même période de 2010.

Gestion du patrimoine et Assurance de personnes

Le secteur Gestion du patrimoine et Assurance de personnes propose aux membres et aux clients de Desjardins une gamme de services conseils et produits adaptés aux besoins évolutifs de gestion des avoirs et de sécurité financière des particuliers. Ces produits sont distribués par l'entremise du réseau des caisses et par des réseaux complémentaires.

Au terme du troisième trimestre de 2011, les excédents avant ristournes aux membres du secteur Gestion du patrimoine et Assurance de personnes sont de 39 M$, en baisse de 38 M$, ou de 49,4 %, comparativement à la même période en 2010. Ces résultats sont dus essentiellement à la situation économique.

Le revenu total du secteur s'élève à 1 808 M$, soit une augmentation de 361 M$, ou de 24,9 %, par rapport au même trimestre en 2010. Cette croissance provient principalement d'une hausse de 283 M$ des autres revenus, laquelle s'explique en bonne partie par une progression de 265 M$ des revenus de placement associés aux activités de l'assurance de personnes. De plus, les revenus de primes nettes ont augmenté de 79 M$ résultant, entre autres, de la signature de nouveaux contrats pour le secteur collectif. D'autre part, la croissance de l'actif sous gestion, provenant de la distribution des produits d'épargne, des activités de courtage et de gestion privée, a également permis d'augmenter les autres revenus.

Les charges liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissement ont augmenté de 360 M$. Cet écart s'explique par une hausse de 335 M$ de la variation des passifs des contrats d'assurance et d'investissement, incluant la fluctuation à la hausse de la juste valeur des placements, et une croissance de 24 M$ des prestations.

Les frais autres que d'intérêts ont augmenté de 43 M$, ou de 13,0 %. Cette progression provient essentiellement de la croissance des commissions sur les ventes d'épargne, de la rémunération payée au réseau des caisses ainsi que de l'augmentation des salaires et avantages sociaux provenant de la croissance des affaires et de l'indexation annuelle.

Au terme des neuf premiers mois, les excédents avant ristournes aux membres attribuables au secteur Gestion du patrimoine et Assurance de personnes sont de 175 M$, soit une baisse de 30 M$, ou de 14,6 %, par rapport à la même période en 2010. Ces résultats sont dus essentiellement à la situation économique.

Le revenu total du secteur s'élève à 4 256 M$, soit une augmentation de 443 M$, ou de 11,6 %. Cette progression provient principalement de la hausse de 158 M$ des primes nettes d'assurance et de celle de 118 M$ des primes nettes de rentes. On constate aussi une hausse de 108 M$ des revenus de placement associés aux activités d'assurance de personnes contrebalancée, en partie, par une augmentation des passifs des contrats d'assurance incluse dans les charges liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissement. Enfin, la croissance de l'actif moyen sous gestion pour la distribution de différents produits a aussi contribué à la hausse des autres revenus.

Les charges liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissement ont augmenté de 398 M$, ou de 16,1 %, comparativement à la même période en 2010. Cette variation s'explique par une hausse de 243 M$ des provisions techniques contenues dans le poste passifs des contrats d'assurance et d'investissement, incluant la fluctuation à la hausse de la juste valeur des placements et par 149 M$ des prestations et rentes.

La hausse des frais autres que d'intérêts de 94 M$, ou de 8,9 %, après neuf mois s'explique par les mêmes raisons que celles présentées au troisième trimestre.

Assurance de dommages

Le secteur Assurance de dommages procure une gamme de produits d'assurance automobile et habitation en direct aux membres et aux clients de Desjardins, tant chez les particuliers que les entreprises. En plus d'être offerts par l'entremise du réseau des caisses, ces produits sont distribués dans l'ensemble du Canada par plusieurs centres de contact avec la clientèle, par Internet et, pour certains, par téléphonie intelligente. Depuis le 15 avril 2011, le secteur inclut les activités de Western Financial Group Inc.

Au terme du troisième trimestre de 2011, les excédents avant ristournes aux membres provenant du secteur Assurance de dommages sont de 38 M$, une hausse de 17 M$, ou de 81,0 %, par rapport à la même période en 2010. La hausse des excédents s'explique entre autres par une augmentation des autres revenus, et ce, malgré une sinistralité moins favorable au troisième trimestre 2011, comparativement au même trimestre de 2010.

Le revenu total du secteur s'élève à 571 M$, une augmentation de 147 M$, ou de 34,7 %, comparativement à la même période en 2010. Cette performance s'explique par la croissance de 79 M$ des revenus de primes nettes, et ce, principalement en raison de l'acquisition de Western Financial Group Inc. ainsi qu'à une hausse du nombre de polices émises grâce aux retombées découlant des campagnes de publicité, d'une entente de partenariat en marque privée avec une institution financière canadienne, de l'ajout de nouveaux partenariats, du renouvellement d'ententes en assurance de groupe et d'une augmentation des primes moyennes dans certains segments d'activités. Au cours du trimestre, en excluant les activités de Western Financial Group Inc., le secteur a dépassé le plateau des 2 millions de polices en vigueur. Quant aux autres revenus, ils ont progressé de 65 M$ en raison, notamment, de la disposition d'un placement et de l'acquisition de Western Financial Group Inc.

Les charges attribuables aux sinistres, prestations et à la variation du passif d'assurance ont augmenté de 79 M$ comparativement à la même période de 2010, dont 16 M$ sont attribuables à l'ajout des activités de Western Financial Group Inc. Le taux de sinistralité (les frais de sinistres divisés par les primes nettes) s'établit à 80,9 % au troisième trimestre, en hausse de 3,9 points sur le taux de la période correspondante de 2010. Cette variation est notamment imputable à l'ouragan Irène, qui a touché principalement le Québec et les Maritimes. De plus, la sinistralité automobile en Ontario liée à la garantie en dommages corporels demeure élevée.

L'augmentation de 47 M$ des frais autres que d'intérêts, quant à elle, provient essentiellement de l'intégration des activités de Western Financial Group Inc., qui se chiffre à 37 M$, et de l'augmentation des investissements afin de soutenir la croissance des affaires du secteur.

Au terme des trois premiers trimestres de 2011, les excédents avant ristournes aux membres provenant de ce secteur sont de 102 M$, une baisse de 15 M$, ou de 12,8 %, comparativement à la même période en 2010. Une situation qui s'explique principalement par une sinistralité moins favorable par rapport à celle enregistrée à la même période en 2010.

Pour les mêmes raisons que celles expliquées aux résultats du troisième trimestre, le revenu total du secteur s'élève à 1 501 M$, une augmentation de 301 M$, ou de 25,1 %, comparativement à la même période en 2010.

Les charges attribuables aux sinistres, prestations et à la variation du passif d'assurance ont augmenté de 221 M$, comparativement à la même période de 2010, pour les mêmes raisons que pour le trimestre.

Quant aux frais autres que d'intérêts, ils ont crû de 106 M$, ou de 38,4 %, provenant surtout de l'intégration des activités de Western Financial Group Inc. pour un montant de 73 M$.

Autres 

La rubrique Autres comprend principalement les activités de trésorerie de la Caisse centrale Desjardins et l'intermédiation financière entre les surplus ou besoins de liquidités des caisses. On y trouve, également, les activités de Capital Desjardins inc., l'ensemble des titres de billets à terme adossés à des actifs (BTAA) détenus par le Mouvement Desjardins, de même que les différents ajustements de consolidation et les éliminations des soldes intersectoriels. Enfin, la rubrique Autres inclut, depuis le 1er janvier 2011, une nouvelle entité, soit Groupe Technologies Desjardins inc., qui regroupe l'ensemble des activités relatives aux technologies de l'information du Mouvement Desjardins.

Au terme du troisième trimestre de 2011, les excédents avant ristournes aux membres de 101 M$ sont surtout attribuables aux activités de trésorerie, ainsi qu'à des incidences nettes favorables liées à la variation de la juste valeur des dérivés associée aux activités de couverture.

Au terme des trois premiers trimestres de 2011, les excédents avant ristournes aux membres s'établissent à 181 M$ et sont attribuables aux mêmes raisons que pour celles du troisième trimestre.

Coopérer pour créer l'avenir

Classé en 2011 au 20e rang des 50 institutions financières les plus sûres au monde, selon le magazine Global Finance, le Mouvement des caisses Desjardins, premier groupe financier coopératif du Canada, inspire confiance dans le monde par l'engagement des personnes, par sa solidité financière et par sa contribution à la prospérité durable. Il a comme mission de contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités. On peut visiter son site Internet à l'adresse : www.desjardins.com.

SOURCE LE MOUVEMENT DES CAISSES DESJARDINS

Renseignements :

(à l'intention des journalistes uniquement) :

André Chapleau
Directeur principal, Relations de presse
Mouvement Desjardins
514 281-7229 -- 1 866 866-7000, poste 7229
media@desjardins.com

Raymond Laurin, FCA
Premier vice-président, Finances,
Trésorerie et Direction financière
Mouvement Desjardins

 

Profil de l'entreprise

LE MOUVEMENT DES CAISSES DESJARDINS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.