Le monde à l'envers

OTTAWA, le 14 avril /CNW/ - Même si le premier ministre identifie la réduction de la mortalité maternelle et infantile dans le monde comme notre «plus importante initiative à l'heure actuelle», les taux de mortalité maternelle augmentent ici même, au Canada. L'Organisation mondiale de la Santé nous apprend que le ratio de mortalité maternelle n'a cessé de croître pendant la dernière décennie. Les femmes de Bosnie-Herzégovine ont aujourd'hui plus de chances de survivre à l'accouchement que les femmes au Canada.

Malgré les 1,1 milliard de dollars promis pour la santé maternelle et infantile dans le monde, aucun investissement ne semble destiné à corriger cette aggravation au pays. Le budget fédéral 2011 aurait plutôt choisi d'investir 24 millions dans la recherche visant à réduire le taux de mortalité des porcelets.

L'économie est peut-être la principale préoccupation de l'électorat canadien, mais au cœur du débat sur les dépenses et les impôts, se trouvent des priorités qui se traduisent par des choix économiques.  Le Plan d'action économique du gouvernement Harper favorise la création d'emplois dans des secteurs où peu de femmes travaillent, érode les filets de sécurité qui protègent les Canadiennes et les Canadiens pendant les périodes économiques difficiles et offre des allègements fiscaux dont bénéficient très peu de femmes.

Au Canada, les deux tiers de toutes les mères ayant des enfants de moins de six ans occupent des emplois rémunérés. Le gouvernement Harper a annulé un plan pancanadien de services de garde qui fournirait aujourd'hui à tous les parents qui travaillent à l'extérieur un accès à des services de garde sécuritaires et abordables.

«Dans les régions nordiques et rurales du Canada, des femmes n'ont pas accès aux services médicaux de base. Des femmes enceintes sont obligées de parcourir seules de longues distances, laissant souvent à la maison leurs enfants plus âgés, pour attendre durant des semaines d'accoucher dans des centres régionaux», explique Mira Hall, présidente de l'AFAI. «Notre gouvernement devrait travailler à ce que toutes les Canadiennes et Canadiens aient accès aux services essentiels et puissent combler leurs besoins de base, au lieu de prioriser le bien-être des personnes déjà bien nanties.»

SOURCE ALLIANCE CANADIENNE FEMINISTE POUR L'ACTION INTERNATIONALE (AFAI)

Renseignements :

Pour des entrevues ou pour plus de renseignements au sujet de l'Alliance canadienne féministe pour l'action internationale (AFAI), veuillez contacter:

Mira Hall, Chair, L'Alliance canadienne féministe pour l'action internationale (AFAI):
Tel: 867-445-5626; Email: mirahall@gmail.com
Kathleen Lahey, Professor, Faculty of Law, Queens University:
Tel: 613-533-2220; Email: kal2@queensu.ca
Kate McInturff, Directrice générale, L'Alliance canadienne féministe pour l'action internationale (AFAI):
Tel: 613 232 9505, ext 111; Email: kate@fafia-afai.org
www.fafia-afai.org

Profil de l'entreprise

ALLIANCE CANADIENNE FEMINISTE POUR L'ACTION INTERNATIONALE (AFAI)

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2011

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.