Le moment est venu d'entreprendre la réforme des régimes de retraite du secteur public : la Ville de Regina montre la voie…

TORONTO, le 25 mai 2011 /CNW/ - Tandis que le coût croissant des régimes de retraite du secteur public soulève de plus en plus de préoccupations, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) demande à tous les ordres de gouvernement de suivre l'exemple du Conseil municipal de la Ville de Regina et de repenser le système des retraites au Canada.

Dernièrement, le Conseil municipal de la Ville de Regina a rejeté une demande d'approbation d'une augmentation des taux de cotisation au Civic Employees' Superannuation and Benefit Plan (régime de retraite et d'avantages sociaux des employés municipaux). « On estime que l'augmentation proposée aurait coûté 3,8 millions de dollars, soit l'équivalent d'une hausse de l'impôt foncier de 2,72 %, aux contribuables et à la Ville de Regina », déclare Catherine Swift, présidente de la FCEI. « En tant que contribuables, les propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME) se réjouissent que la Ville prenne finalement des mesures par rapport à ce régime non viable, grevé d'un manque de capitaux de 238 millions de dollars. »

En outre, la Ville de Regina a décidé, après examen, d'aller de l'avant avec plusieurs modifications du régime de retraite actuel, notamment la réduction du montant des futures prestations et l'adoption d'un régime à prestation cible pour les nouveaux arrivants dans le système, afin de restreindre le futur passif de la Ville, des contribuables et des employés. « Bien que ces modifications se fassent attendre depuis longtemps, elles constituent des premières étapes significatives et des solutions à un problème énorme. Le plus important, c'est ce qu'elles représentent : la nécessité de repenser le système et le courage requis pour agir », affirme Virginia Labbie, analyste principale des politiques agroalimentaires de la FCEI, Saskatchewan.

« Il est grand temps que d'autres villes et ordres de gouvernement réagissent », explique Mme Swift. « Il est profondément injuste et irresponsable sur le plan financier que les contribuables canadiens ne soient pas au courant de l'étendue de leur endettement par rapport aux régimes de retraite du secteur public, grevés d'un manque de capitaux à tous les ordres de gouvernement. À présent, il s'agit pour les autres instances d'en prendre note et d'agir à leur tour. »

Le passif des régimes de retraite des fonctionnaires fédéraux se chiffrant maintenant à 200 milliards de dollars, selon les estimations, et de nombreux autres gouvernements provinciaux et villes étant confrontés à des régimes de retraite ayant un passif non capitalisé, la FCEI affirme qu'il est temps de repenser le système des retraites du secteur public dans son ensemble.

« Nous ne réclamons pas des changements par rapport aux prestations accumulées », précise Mme Swift. « Nous demandons en revanche aux gouvernements de repenser les régimes de la fonction publique en s'inspirant des mesures prises dans le secteur privé - réduction des prestations et conversion des régimes de retraite à prestations déterminées en régimes à cotisations déterminées. Ces mesures sont nécessaires pour parvenir à un meilleur équilibre entre les contribuables et les employés de la fonction publique. »

« La décision du Conseil municipal de la Ville de Regina d'aller de l'avant et de repenser le système des retraites constitue un appel à l'action pour les autres villes et ordres de gouvernement », conclut Mme Swift. « Nous espérons que nos leaders, en tant que décideurs de ce pays, auront le courage d'aller dans la bonne direction et, à l'instar de Regina, de franchir ces premières étapes importantes vers la réforme des régimes de retraite. »

En qualité du plus grand groupement de petites et moyennes entreprises du Canada, la FCEI représente Le pouvoir des entrepreneursMDCréée en 1971, la FCEI définit ses positions selon le point de vue de plus de 108 000 membres au pays et provenant de tous les secteurs. Elle procure aux dirigeants de PME  une voix forte et convaincante à tous les ordres de gouvernement et contribue à l'essor économique.


SOURCE FEDERATION CANADIENNE DE L'ENTREPRISE INDEPENDANTE

Renseignements :

ou pour solliciter une entrevue avec Catherine Swift, veuillez contacter Gisele Lumsden ou Meghan Carrington au 416 222-8022 ou envoyez un courriel à l'adresse suivante : affaires.publiques@fcei.ca. Pour organiser une entrevue avec Virginia Labbie au sujet de la décision du Conseil municipal de la Ville de Regina, veuillez téléphoner au 306 757-0000

Profil de l'entreprise

FEDERATION CANADIENNE DE L'ENTREPRISE INDEPENDANTE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.