Le ministre Yves Bolduc pose des gestes rapides pour assurer la qualité des tests de pathologie liés au traitement du cancer du sein



    QUEBEC, le 30 mai /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé et des Services
sociaux, le docteur Yves Bolduc, a fait le point aujourd'hui sur les tests de
pathologie, en lien avec le traitement du cancer du sein. "Je tiens à ce que
les choses soient clarifiées très rapidement en mobilisant les ressources
nécessaires, dont le travail se poursuit toute la fin de semaine. Dimanche
après-midi, je dois rencontrer les pathologistes et les hémato-oncologues, qui
sont les mieux placés pour documenter la situation actuelle. En outre, le
Collège des médecins, à qui j'ai demandé d'examiner la question avec le
collaboration de l'Institut national de santé publique du Québec, m'informe
qu'il sera en mesure de faire le point à son tour dès lundi", a déclaré le
docteur Bolduc.
    Le ministre de la Santé et des Services sociaux a rappelé qu'il avait
pris les devants, dès le moment où il a été informé que l'étude du docteur
Louis A. Gaboury, président de l'Association des pathologistes du Québec,
faisait l'objet de reportages, mercredi en fin de journée. Le jour même, le
ministre confiait un mandat d'analyse au Collège des médecins, mandat auquel
sont associés les experts de l'Institut national de santé publique du Québec.
    "Beaucoup de gestes ont été posés jeudi et vendredi, a poursuivi le
docteur Bolduc. Le ministère de la Santé et des Services sociaux a communiqué
avec tous les départements de pathologie pour connaître leur niveau de
contrôle de la qualité. Des contacts ont été établis avec les directions
générales et les responsables des affaires médicales de toutes les agences.
Une rencontre de travail s'est tenue entre le docteur Gaboury, le Collège des
médecins et l'Institut national de santé publique. De l'information est
disponible sur le site Web du Ministère, et les équipes d'Info-Santé ont été
mobilisées."
    Sur ce dernier point, le ministre a invité les femmes préoccupées par la
situation actuelle, soit parce qu'elles reçoivent ou ont reçu un traitement
pour le cancer du sein, à communiquer avec Info-Santé. "Les infirmières
d'Info-Santé pourront fournir de l'information aux femmes qui se posent des
questions et, le cas échéant, les référeront à leur médecin traitant pour des
renseignements plus précis sur leur condition personnelle. Je rappelle que ce
ne sont pas les diagnostics de cancer du sein qui sont en cause, mais plutôt
le choix du traitement le plus approprié, compte tenu de ce que révéleraient
certains tests de pathologie sur les caractéristiques de la tumeur", a
poursuivi le docteur Bolduc.
    "Je partage les préoccupations et les inquiétudes des patientes à l'égard
de ce dossier, c'est pourquoi je souhaite obtenir rapidement les informations
qui me permettront de dresser un portrait juste de la situation. De concert
avec les spécialistes en pathologie et en hémato-oncologie, avec le Collège
des médecins, avec l'Institut national de santé publique du Québec et avec les
établissements du réseau, je suis résolu à poser les gestes appropriés, à très
brève échéance, pour assurer la qualité et la sécurité des examens de
pathologie réalisés au Québec", a conclu le ministre de la Santé et des
Services sociaux.

    Pour joindre Info-Santé, il suffit de composer le 8-1-1 (sauf dans le
Grand-Nord québécois, ou le service est accessible par un numéro local).
    -%SU: SAN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Marie-Eve Bédard, attachée de presse du ministre de la
Santé et des Services sociaux, (418) 266-7171; Source: Direction des
communications


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.